Solo : une histoire de joueurs solitaires

Inspis, théories, conseils ...
Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Banni
Messages : 1380
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par DocDandy »

Au sujet de 13th Solo et de toute la production de Part Per Millions j'évite car c'est du copié/collé d'un module à l'autre. En gros ils ont la même recette et ajoute des mécaniques spécifiques à celle du jeu dédié et... c'est tout. J'avais testé avec le module pour Mothership et j'ai du me battre avec pour avoir quelque chose de propre. J'avais aussi lu le module pour Vampire et j'ai carrément jeté l'éponge tellement c'était insipide.
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6875
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

oui, on en avait discuté, je crois il y a quelque temps. Pour moi, comme c'était ma première lecture, je n'ai pas eu d'impression de redondance (enfin si, avec d'autre truc sur les jeux en solo, mais bon, c'est surement normal à la lecture du 5ième livre dédié à un même sujet ;) )

Pour les mécaniques, les deux que j'ai testés, sans être révolutionnaires, m'ont donné satisfaction (mais je les ai "naturellement" adapté à mon style). Du coup, je n'ai pas eu de problème de ce côté mais j'ai juste eu un gros sentiment de pas assez. Ca ne vaut clairement pas les presque 5$ qu'ils en demande.
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
Avatar de l’utilisateur
Mahar
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2248
Inscription : jeu. sept. 02, 2010 12:27 pm
Localisation : Epinal (88)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Mahar »

DocDandy a écrit : lun. janv. 18, 2021 8:56 am Petite fierté du moment avec la sortie de ma traduction du One Page Solo Engine!
En résumé c'est un outil pour faire du solo avec n'importe quel jdr classique qui tient en 2 pages (1 page principale et 1 pour des générateurs plus spécifiques).
C'est fait pour:
  • Motoriser n'importe quel jdr classique.
  • Avoir une mécanique minimaliste mais inspirante pour vos parties solo.
  • A destination des gens qui connaissent déjà le solo et/ou les jeux PBTA et qui cherchent un outil générique.
Ah, c'est gratuit! :charmeur
On voit bien la filiation avec les outils de Dungeon World (En Terres Sauvages, Freeboters...) mais j'apprécie vraiment le côté "de poche". Pratique quand je pars en déplacement pro et que je m'ennuie à l'hôtel, loin de mon matériel ludique volumineux ! (un petit cahier, une fiche de perso, un paquet de Muses & Oracles et ce One Page Solo Engine, quelques dés et j'ai tout ce qu'il me faut !)

Bravo et merci !  :bravo:
Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Banni
Messages : 1380
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par DocDandy »

@Mahar pour tout dire moi aussi et j'envisage aussi un format pdf pour smartphone qui rendra le truc vraiment de poche!
Avatar de l’utilisateur
Sakagnôle
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2286
Inscription : jeu. nov. 05, 2015 11:18 am

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Sakagnôle »

Très très sympa !

Merci Doc
Vous ne l'avez sans doute pas remarqué mais j'ai changé mon avatar!
Avatar de l’utilisateur
Ragabash
Initié
Messages : 113
Inscription : lun. août 04, 2003 2:14 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Ragabash »

Vorghyrn a écrit : lun. janv. 18, 2021 4:28 pm Ca ne vaut clairement pas les presque 5$ qu'ils en demande.

Concernant la production de PPM, si on fait une preview grande taille de leurs PDF sur Drivethru, on a accès (à quelques exceptions près) à l’intégralité du bouquin, avec pour seule contrainte le filigrane « sample » en travers de chaque page. C’est quelque chose que l’auteur avait évoqué sur sa chaîne YouTube, pour donner accès à son contenu à ceux qui n’avait pas les moyens. Facile donc de voir les adaptations qu’il fait pour tel ou tel jeu sans passer à la caisse.
Refuse to go down without a critical hit
Avatar de l’utilisateur
DocDandy
Banni
Messages : 1380
Inscription : ven. nov. 09, 2018 10:46 am
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par DocDandy »

C'est pour ça que j'ai opté pour One Page solo, je préfère soit un système vraiment dédié, soit une mécanique générique totalement neutre. Pas un machin entre deux qui te donne des inspis compliquées. Je vous assure qu'arriver à caler "citron" dans Mothership a été un exploit. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Gulix
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1703
Inscription : mer. déc. 02, 2009 10:12 am
Localisation : Nantes (Vallet, dans le Vignoble)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Gulix »

https://www.gulix.fr/blog/2021/01/25/wr ... d-library/

Mon retour et compte-rendu sur The Sealed Library, un jeu Wretched & Alone (cartes, tour de jenga, ça va mal finir ...)

Une expérience concluante, avec une histoire très sympa à raconter/écrire.
Par contre, je pense faire quelques ajustements à mes prochaines parties W&A. J'en ai encore une dizaine à jouer.
Mon blog (autour du jeu)
Joueur/Auteur amateur dans le vignoble Nantais
Face au Titan est disponible ! Echapperez-vous aux dangers (et aux dinos) de Dino Island ?!
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6875
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

Je l'avais teasé un peu avant : Un article sur la combinaison de deux techniques pour gérer un défi complexe (en solo ou pas ;) ) : les "dés de conséquences" de 13th solo et les fronts et manoeuvre du PbtA

 
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 8132
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Cryoban »

DocDandy a écrit : mar. janv. 19, 2021 8:33 am C'est pour ça que j'ai opté pour One Page solo

Humm j'avais zappé ça, merci pour le boulot, c'est une petite mécanique qui m'a l'air fort bien huilé et qui se marie naturellement au gameplay apocalyptique. Allez directement dans ma boite d'outil. :yes:
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.
guame
Initié
Messages : 137
Inscription : mar. mars 28, 2017 1:07 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par guame »

Je fais des sessions "solo" principalement pour tester des systèmes (moteur de jeu, table virtuelle) et/ou des situations et des scénarios.
J'utilise les tables virtuelles pour tenir le journal et faire tourner le moteur de jeu (pour l'instant https://lets-role.com/ me donne entière satisfaction: je peux rapidement bricoler des mini-fiches pour les lieux ou les pnj que je crée).
J'utilise également des systèmes d'oracle et de tables aléatoires pour faire office de MJ.

J'ai deux principaux problèmes que je ne sais pas trop comment régler:
- l'écriture. J'ai toujours été assez moyen en expression écrite. J'avais souvent des "lourd" et autre "mal dit" dans les marges de mes copies de français. Avec le temps ça ne c'est pas arrangé. Je n'arrive pas à trouver un style qui me convienne pour mes sessions solo. Je verse souvent soit dans l'aridité télégraphique soit dans une débauche pseudo-littéraire. Et de toute façon je perd beaucoup de temps à mettre en forme.

- la lenteur relative: entre l'utilisation des outils plus ou moins complexes (oracles, etc), le temps de réflexion pour faire sortir un truc intéressant d'éléments aléatoires et disparates, et le point cité ci-dessus, je me retrouve souvent à passer des heures pour accoucher d'une souris... et je ressors de mes séances solo assez frustré.

Quels conseils me donneriez-vous pour
- améliorer mon style d'écriture: c'est malheureusement un problème globale qui ne se réglera pas comme ça, mais il y a peut être des bons conseils pour être plus efficace dans le contexte du jdr solo.
- retrouver un peu de la spontanéité des parties sur table ou on ne peut pas (trop) tergiverser ?
Avatar de l’utilisateur
Vorghyrn
Dieu des gargarismes
Messages : 6875
Inscription : jeu. févr. 03, 2011 12:00 pm
Localisation : Le Cap (Afrique du Sud)
Contact :

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Vorghyrn »

guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 3:22 pm - l'écriture. J'ai toujours été assez moyen en expression écrite. J'avais souvent des "lourd" et autre "mal dit" dans les marges de mes copies de français. Avec le temps ça ne c'est pas arrangé. Je n'arrive pas à trouver un style qui me convienne pour mes sessions solo. Je verse souvent soit dans l'aridité télégraphique soit dans une débauche pseudo-littéraire. Et de toute façon je perd beaucoup de temps à mettre en forme.
Tu peux essayer plusieurs styles, selon les jeux que tu joue. Perso j'ai essayé
- style direct (mon perso parle). C'est mon style principale. Mais en effet, ça reste très "roman"
- un truc plus proche du théatre. J'ai essayé par exemple le 3x3 : une scène = 3 réplique max de 3 personnages max, avec des didascalies. C'est plus rapide mais ça demande quand même un peu d'habitude pour écrire vite
- les notes brèves type "réunion". J'ai fais ça dans un carnet pour un Night Black Agent solo (espionnage). Ca va bien avec le genre espionnage justement

Après, il faut voir aussi quel place tu veux donner à l'écriture. Si tu as envie de la développer, il faut peut être y passer du temps pour te forger un style (c'est en forgeant...). Sinon, il va falloir que tu trouve des astuces. Ah et, moi aussi j'étais nul en français, pourtant j'ai toujours aimé écrire. Je ne dis pas que je suis bon, mais j'aime ça (cf mes liens en signature). C'est presque 50% de ma pratique solo. Je le fais en même temps que je joue et j'alterne les deux phases (rédaction et jeu).

bref : tester des trucs différents et surtout pratiquer !
guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 3:22 pm - la lenteur relative: entre l'utilisation des outils plus ou moins complexes (oracles, etc), le temps de réflexion pour faire sortir un truc intéressant d'éléments aléatoires et disparates, et le point cité ci-dessus, je me retrouve souvent à passer des heures pour accoucher d'une souris... et je ressors de mes séances solo assez frustré.
Ca m'arrive aussi de temps en temps, même si la gymnastique se fait de mieux en mieux. Je ne sais pas combien de session tu as fais mais peut être que tu as besoin de plus de temps pour que les outils te deviennent naturels ?
Sinon, essaie peut être de générer moins d'élément et d'utiliser seulement un ou deux mots pour t'inspirer quelque chose ? Typiquement, j'ai essayer d'appliquer à la lettre mythique 2 et le temps de génération de chaque paramètre d'inspiration me tuait l'inspiration. Pour moi, un simple tarot marche très bien et j'arrive à varier les idées en cherchant parfois un sens figuré à ce que lis/vois. L'utilisation de manoeuvre PbTA pour déterminer ce que dois faire comme MJ m'a aussi beaucoup aidé. Un élément plus un objectif à atteindre "une tour" + "épuiser leur ressources" et ça peut lancer une scène où une sorte d'antenne mystique absorbe peu à peu les pv de mon perso. Pourquoi est-elle là ? d'où vient-elle ? comment la neutraliser ? voilà autant de questions auxquelle je pourrais répondre en jouant (et surtout pas au moment où je lance cette idée de tour en tant que MJ)

L'autre truc qui marche bien pour moi c'est accepter de faire un break entre deux scène et de laisser décanter (quelques heures, une journée etc...) avant de relancer la suite
Mon blog JDR : De l'autre Côté de l'écran. critiques de JDR et techniques de jeu, surtout en solo

Mon site d'écriture : Imaginaires lointains. Récits cyberpunks, CR littéraires de solo medfan et un projet d'univers sous forme de wiki
 
Avatar de l’utilisateur
Boz
Transcendé
Messages : 784
Inscription : mar. juil. 12, 2016 12:29 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Boz »

guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 3:22 pm J'ai deux principaux problèmes que je ne sais pas trop comment régler:
- l'écriture. J'ai toujours été assez moyen en expression écrite. J'avais souvent des "lourd" et autre "mal dit" dans les marges de mes copies de français. Avec le temps ça ne c'est pas arrangé. Je n'arrive pas à trouver un style qui me convienne pour mes sessions solo. Je verse souvent soit dans l'aridité télégraphique soit dans une débauche pseudo-littéraire. Et de toute façon je perd beaucoup de temps à mettre en forme.
Pour ma part, je fais exactement pour mes sessions solo ce que je fais en jeu avec les copains : prise de note rapide. Avec les copains, cette prise de note me sert pour faire mes CR. En solo, je n'en fais pas, mais si l'envie me prenait, je ferai un CR de la même façon. Les notes, qui peuvent être très succinctes, servent surtout à se rappeler ce qui a été joué d'une session sur l'autre. 

Si tu as du mal à mettre en forme, le mieux me semble être d'adopter un style télégraphique. Tu n'écris pas un roman, après tout. 
guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 3:22 pm - la lenteur relative: entre l'utilisation des outils plus ou moins complexes (oracles, etc), le temps de réflexion pour faire sortir un truc intéressant d'éléments aléatoires et disparates, et le point cité ci-dessus, je me retrouve souvent à passer des heures pour accoucher d'une souris... et je ressors de mes séances solo assez frustré.
Ça m'arrive aussi. Mais j'ai intégré divers outils qui demandent beaucoup de jets (Adventure Crafter, je te regarde). Avec les copains, je suis autant MJ que joueur, et j'aime bien, aussi, comme MJ, préparer mes sessions. Cet aspect "prep" est donc un truc que j'aime intégrer dans mes parties solo.

Quand je joue une heure solo, et que j'ai passé 45mn à créer un nœud d'intrigue avec The Adventure Crafter + Muses et Oracles + Narata Storytelling Cards, j'essaie d'avancer un peu l'heure suivante, histoire de ne pas passer tout mon temps de jeu sur les tirages. Mais voir émerger une histoire des tirages, c'est aussi, pour moi, un des plaisirs du jeu solo. 

Si tu veux aller plus vite, n'utilise qu'un seul moteur solo - un paquet de Muses et Oracles, saute sur la première idée qui te vient en tête, et force-toi peut-être à avancer un peu rapidement. Si l’aspect « prep » ne te plaît pas plus que ça, adopte un Oracle simple et un rythme plus rapide.
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 8132
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par Cryoban »

guame a écrit : jeu. janv. 28, 2021 3:22 pm améliorer mon style d'écriture: c'est malheureusement un problème globale qui ne se réglera pas comme ça, mais il y a peut être des bons conseils pour être plus efficace dans le contexte du jdr solo.

Améliorer ton style sera toujours un plus et pour bien d'autres choses que le jdr. Par contre pour du jeu solo, à moins que tu veuilles écrire un roman tiré de tes aventures, tu t'en moques de ton style. L'important c'est que tu t'y retrouves toi.
Certains peuvent trouver une vraie forme de plaisir intellectuel a mettre leur aventure par écrit en structurant leurs aventures sorties de leur imagination puis en polissant le compte rendu même s'il ne sera lu par personne d'autres qu'eux même. Mais ce n'est pas une obligation, d'autres se font plaisir en imaginant leurs aventures et en les vivant dans l'instant et dans ce cas, de simples notes même en style télégraphique ou SMS peuvent te suffire.

Pour les outils je te donnerais exactement le même conseil que l'ami @Boz , trouve un bon Oracle simple et riche comme Muses et Oracles justement (on va se faire payer pour la pub!) puis part sur la première idée qui te viens en tête. ne cherche pas à trouver l'idée "trop bien, super original " ou à la paufiner dans tous les sens. Force toi à aller vite si tu as tendance à trop t'appuyer sur la technique et les outils, pour faire avancer l'action et tant pis si c'est approximatif. Tu verras que les rebondissements se multiplient (souvent même trop) et par un étrange pouvoir de l'esprit humain, tu finiras par discerner une trame qui va se dessiner dans ton imagination et là tu auras ton moment eurekâ en découvrant une intrigue incroyable que tu n'avais absolument pas vu venir. Et c'est reparti pour un tour.
Swooby-doo et mystères associés (un hack de Sweepers)
Vermine-Reboot hack motorisé par Le Grit
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green. Du poulpe et des Forces Spéciales.
guame
Initié
Messages : 137
Inscription : mar. mars 28, 2017 1:07 pm

Re: Solo : une histoire de joueurs solitaires

Message par guame »

Merci pour ces retours, c'est très intéressant.

Pour l'instant j'ai 3 "scénarios" solos inachevés (un avec Beyond the Wall, deux avec pour Cthulhu) avec au total une dizaine de sessions). J'ai laissé tombé à chaque fois car je me sens empêtré à la fois dans l'histoire et dans l'écriture.

Au niveau outils j'utilise à chaque fois les cartes Muses et Oracles (acheté en dur, mais finalement j'utilise la page web qui donne une carte aléatoire) et suivant les systèmes soit une version en ligne de Mythic en me contentant de répondre à des questions fermées (https://www.pbegames.com/mythic/) en essayant d'ajuster au mieux les réglages, soit un système dédié (Solo_Investigator's_Handbook pour faire de l'investigation). 

Rien de très lourd au final, mais je sèche souvent sur les cartes M&O, et j'ai souvent l'impression de patiner ou d'arriver nul part. J'adore les tables aléatoire, mais je n'arrive pas encore à gommer un peu l'aspect branlant et fade du résultat.

Au niveau de l'écriture j'ai souvent un problème de dérive: je commence par de brèves description au format:

Exposé d'une situation
Question -> Réponse de l'oracle et/ou test de compétence
Description courte de l'action résultante (en fonction de tirage de cartes M&O) en une ligne ou deux max.

Mais plus l'aventure avance plus je me retrouve a expliquer de choses (légende locale, psychologie du perso) et plus mes phrase "s'empâtent" avec ajout d'adjectifs, d'introspection du personnage. Les paragraphe passent d'une phrase d'une dizaine de mot à 3 ou 4 phrases, je commence à passer du temps à chercher des synonymes et à relire mes phrases. Généralement je m'enlise au bout de deux ou trois séances et ensuite j'ai du mal à reprendre.

Comme j'utilise aussi ces sessions pour préparer le terrain en vue de (re)jouer éventuellement le scénario avec des joueurs, je passe aussi pas mal de temps à créer les PNJ et les décors (et pour donner un peu d'épaisseur à ma partie en solo aussi).

Je pense que cette accumulation (construction de l'histoire, transcription et "étoffage") nuit au déroulé fluide de la partie solo qui devient pénible.

Mon but n'est pas d'écrire un roman donc cette dérive me dérange et je ne sais pas comment "filtrer": quand l'intrigue s'étoffe, que les lieux et personnages apparaissent, comment ne pas se noyer dans les descriptions et les ressentis ?

NB: je ne suis pas doué pour les CR car je m'éparpille aussi dans les détails et j'ai du mal à me retenir de faire de la pseudo-littérature.

Vous auriez des CR, solo ou pas, qui ne verse pas dans le verbeux à prendre en exemple ou des techniques de rédaction à appliquer ?
Répondre