[-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Archiduc Fifi
Profane
Messages : 9
Inscription : mer. févr. 26, 2020 9:14 am

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Archiduc Fifi »

Je suis quand même un peu surpris car il y a pas mal de choses que vous présentez comme étant des "démarches inclusives" qui pour moi ne sont pas des démarches spécialement inclusives, mais juste des bonnes pratiques pour que les joueurs ne s'ennuient pas. Du coup même si je ne me considère pas spécialement "inclusif" dans mes parties, je met en œuvre plusieurs démarches que vous avez listées, sans même penser que c'est pour l'inclusivité.

Genre par exemple lorsque vous parlez du fait que les joueurs ne jouent pas des personnages "normaux" mais "exceptionnels". Si je masterise dans un contexte "moyen-âge réaliste" et qu'un joueur demande à jouer un chevalier femme, je vais accepter non pas pour être inclusif mais parce que :
- Si je refuse, ça va embêter mon joueur ; la partie n'a même pas commencé que je suis déjà en train de lui refuser des trucs. Il va se sentir frustré.
- Et ça va moi même m'embêter car cela me met dans une situation de conflit avec le joueur, alors qu'on est sensés jouer à un jeu sympa.
Du coup ma façon de masteriser c'est : après avoir présenté le jeu aux joueurs, je leur demande ce qu'ils veulent jouer. A moi de d'adapter ensuite l'univers et ce même si j'utilise une campagne du commerce. Le joueur veut jouer un personnage spécifique qui contredit le thème du jeu/les faits historiques/je sais pas quoi ? Et bien j'accepte et tant pis pour la soi-disant contradiction, on est pas là pour suivre un dogme mais pour jouer à un jeu.

Idem pour la règle du "le sexe des personnages tiré au hasard" : je ne le fais pas pour être "inclusif", mais juste parce que ben c'est plus simple que d'avoir à se poser la question "aloooors je fais un homme ou une femme ... Ah zut j'ai déjà une majorité de personnages de tel sexe ça risque de faire artificiel et monotone "

Enfin, au sujet de la question du handicap, je me sens un peu plus concerné. La plupart de mes joueurs sont des personnes en situation de handicap et j'en parle juste pour dire que cet aspect se limite trop souvent à se contenter de représenter des guerriers en fauteuil roulant ou des "autistes aux super pouvoirs" comme c'est la mode sur certains jeux actuellement (des représentations que les non-concernés croient positives, mais qui peuvent en fait blesser les premiers concernés d'ailleurs !).
Non moi ce qui m'énerve un peu c'est que la plupart des JDR que je connais sont totalement inutilisables pour les personnes atteintes de handicaps mentaux comme la dyspraxie. Être PJ est possible si le MJ s'implique beaucoup, mais c'est absolument impossible d'être MJ pour la personne dyspraxique. Et ça, ce n'est pas très inclusif.
Je pense que les jeux purement narratifs sont bien mieux placés de ce côté là : ils sont plus accessibles aux personnes atteintes de handicaps car leurs règles plus légères sont faciles à manier. Or ce ne sont pas ces jeux qui sont le plus mis en avant dans le commerce ...

Je me positionne en désaccord sur certaines pratiques néanmoins. Comme le fait de faire des loubards automatiquement hommes, ou bien l'utilisation des points médiants devant lesquels mes joueurs dyspraxiques ont déjà protesté lorsque je leur ai fait lire un supplément qui les utilisait ...
Avatar de l’utilisateur
Altay
Cardinal
Messages : 518
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Altay »

Archiduc Fifi a écrit : mar. mai 11, 2021 11:36 am Je suis quand même un peu surpris car il y a pas mal de choses que vous présentez comme étant des "démarches inclusives" qui pour moi ne sont pas des démarches spécialement inclusives, mais juste des bonnes pratiques pour que les joueurs ne s'ennuient pas.

Justement, si on me demandait de définir l'inclusivité en JdR, je dirais que c'est justement faire en sorte que toutes les personnes à la table passent un bon moment.

Mais l'argument « ne pas s'ennuyer » est à double tranchant. J'ai déjà lu, vu et entendu des discours qui viennent dire qu'un monde moyenâgeux sombre et obscur où les femmes ne peuvent que être des courtisanes que tous les PNJ souhaitent agresser ou violer, c'est intéressant et amusant. Le problème c'est que ça se fait généralement au détriment de quelqu'un d'autre.
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7102
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Qui Revient de Loin »

J'ai mis à jour le premier post avec la liste et les liens des techniques et méthodes citées.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7102
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Qui Revient de Loin »

Archiduc Fifi a écrit : mar. mai 11, 2021 11:36 am Je suis quand même un peu surpris car il y a pas mal de choses que vous présentez comme étant des "démarches inclusives" qui pour moi ne sont pas des démarches spécialement inclusives, mais juste des bonnes pratiques pour que les joueurs ne s'ennuient pas. Du coup même si je ne me considère pas spécialement "inclusif" dans mes parties, je met en œuvre plusieurs démarches que vous avez listées, sans même penser que c'est pour l'inclusivité.

Genre par exemple lorsque vous parlez du fait que les joueurs ne jouent pas des personnages "normaux" mais "exceptionnels". Si je masterise dans un contexte "moyen-âge réaliste" et qu'un joueur demande à jouer un chevalier femme, je vais accepter non pas pour être inclusif mais parce que :
- Si je refuse, ça va embêter mon joueur ; la partie n'a même pas commencé que je suis déjà en train de lui refuser des trucs. Il va se sentir frustré.
- Et ça va moi même m'embêter car cela me met dans une situation de conflit avec le joueur, alors qu'on est sensés jouer à un jeu sympa.
Du coup ma façon de masteriser c'est : après avoir présenté le jeu aux joueurs, je leur demande ce qu'ils veulent jouer. A moi de d'adapter ensuite l'univers et ce même si j'utilise une campagne du commerce. Le joueur veut jouer un personnage spécifique qui contredit le thème du jeu/les faits historiques/je sais pas quoi ? Et bien j'accepte et tant pis pour la soi-disant contradiction, on est pas là pour suivre un dogme mais pour jouer à un jeu.


Idem pour la règle du "le sexe des personnages tiré au hasard" : je ne le fais pas pour être "inclusif", mais juste parce que ben c'est plus simple que d'avoir à se poser la question "aloooors je fais un homme ou une femme ... Ah zut j'ai déjà une majorité de personnages de tel sexe ça risque de faire artificiel et monotone "

Enfin, au sujet de la question du handicap, je me sens un peu plus concerné. La plupart de mes joueurs sont des personnes en situation de handicap et j'en parle juste pour dire que cet aspect se limite trop souvent à se contenter de représenter des guerriers en fauteuil roulant ou des "autistes aux super pouvoirs" comme c'est la mode sur certains jeux actuellement (des représentations que les non-concernés croient positives, mais qui peuvent en fait blesser les premiers concernés d'ailleurs !).
Non moi ce qui m'énerve un peu c'est que la plupart des JDR que je connais sont totalement inutilisables pour les personnes atteintes de handicaps mentaux comme la dyspraxie. Être PJ est possible si le MJ s'implique beaucoup, mais c'est absolument impossible d'être MJ pour la personne dyspraxique. Et ça, ce n'est pas très inclusif.
Je pense que les jeux purement narratifs sont bien mieux placés de ce côté là : ils sont plus accessibles aux personnes atteintes de handicaps car leurs règles plus légères sont faciles à manier. Or ce ne sont pas ces jeux qui sont le plus mis en avant dans le commerce ...

Je me positionne en désaccord sur certaines pratiques néanmoins. Comme le fait de faire des loubards automatiquement hommes, ou bien l'utilisation des points médiants devant lesquels mes joueurs dyspraxiques ont déjà protesté lorsque je leur ai fait lire un supplément qui les utilisait ...

En ce qui concerne la partie en gras, je dirais que ça rejoint le "Tout est fictif, aucune “réalité historique” à reproduire", en le complétant par : ce n'est pas parce que le canon reproduit un [-isme] qu'il faut le reproduire.
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Snorri
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2442
Inscription : lun. oct. 06, 2008 4:31 pm
Localisation : Lille

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Snorri »

Itomi a écrit : mar. mai 11, 2021 6:52 am
Snorri a écrit : lun. avr. 26, 2021 11:00 pm Dans Picaresques, mon projet en cours, j'ai revu en cours de route la manière d'écrire, de manière à limiter à l'extrême l'usage du point médian, qui fonctionne moins bien dans les listes que dans les phrases.

Curieux, j'aurais dit le contraire :
- Dans une liste, une énumération de mot, le point médian est bienvenu car il montre véritablement toutes les options disponibles.
- Par contre dans une phrase, le point median affectecte la fluidité du récit.

Entant papa d'une petite fille, dun point de.vue philosophique, social, égalitaire ... J'adhère complètement au point médian. Mais dans la pratique je trouve que ça complique un peu la lecture et beaucoup l'écriture. Du coup je préfère dirrectement féminiser les termes.

En fait, ça dépend des mots. Par exemple :
- Motivée·es, se lit de manière fluide.
- Curieux·se, un peu moins.
- Gibier·e de potence, ça se discute.

Mais bon, en jonglant entre mots épicènes, dédoublements, accords de proximité, exemples au féminin, le point médian devient une solution de recours ultime, quand on n'a pas trouvé autre chose.
Picaresques cherche playtesters - Donnez votre avis sur ma nouvelle création. 
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5891
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Tybalt (le retour) »

Et dans les univers fictifs, on peut aussi inventer des noms ou des titres englobant plusieurs genres, comme l'Imperoratriz de L'Incal.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Itomi
Initié
Messages : 123
Inscription : lun. mai 25, 2020 5:35 pm
Localisation : Madrid
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Itomi »

Tybalt (le retour) a écrit : mer. mai 12, 2021 4:46 pm Et dans les univers fictifs, on peut aussi inventer des noms ou des titres englobant plusieurs genres, comme l'Imperoratriz de L'Incal.

Tres juste, Jodo a toujours été en avance sur son temps !
Du coup, je valide Gibier.e de potence :)
Avatar de l’utilisateur
Meuh
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1915
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Meuh »

Tybalt (le retour) a écrit : mer. mai 12, 2021 4:46 pm Et dans les univers fictifs, on peut aussi inventer des noms ou des titres englobant plusieurs genres, comme l'Imperoratriz de L'Incal.

On peut d'ailleurs s'inspirer d'une initiative de notre univers réel : le genre neutre d'Alpheratz.
Répondre