[CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Récit de la partie 20
 “La lumière attire les mouches”
 
On approche de la fin de la première saison, et les emmerdes se mettent à pleuvoir sur nos pauvres personnages... Vont-ils survivre? Tokujitsu sera-t-il encore plus beau suite à ces épreuves?

Personnalités de la partie:
Les PJs & leur maisonnée:
  • Shosuro Tokujitsu, courtisan et magistrat Scorpion, frère de Zankoku et beau-frère de Musashi. 
    • Sa femme, Asahina Yukiyo [N], une artiste et courtisane Grue, son yojimbo et duelliste hors-pair Asahina Yemon [N], sa suivante au beau visage Hisae
    • Bayushi Gotsuchi, yojimbo et espion du Clan auprès de Tokujitsu
    • Ourmila, une des dirigeantes Ivinda de la capitale de la province et politicienne accomplie
    • Kisaan Alisha, Kshatrya et chef de la garde personelle de Tokujitsu
    • Saburo, un des fidèles parmi les fidèles de Tokujitsu, ashigaru monté en grade
    • une dizaine d’heimins pour porter le palanquin
  • Bayushi Nendo, forgeron émérite, et d'après les rumeurs, Scorpion honorable. 
  • Yogo Zankoku, puissant shugenja, frère de Tokujitsu
Les PNJs importants:
  • Akodo Tsudoken, chef de la garde de la Seconde Cité et traditionnaliste
  • Doji Atsukaku, dirigeant de la colonie Grue de la Croisée des Jumeaux
  • Miromoto Iwako / Miromoto Ondori, protectrice des Ivinda et dirigeante de la cité de Youtonjou
  • Hida Akabasu, dirigeant d'une province Crabe, allié de Tokujitsu
  • Miromoto Ichizo, guide du Clan de l'Araignée et proche d'un des fils de l'Impératrice
  • Doji Toshimi, dirigeante de la province de la Croisée des Jumeaux, épouse de Bayushi Gotsuchi
  • Rajah Kalidas, dernier seigneur Ivinda de la région, ennemi des Rokugani  
  • Isawa Okibin, voisin et allié de la province de Shosuro Tokujitsu
  • Kamar, dirigeant Kshatrya de la ville de Watashi no Mura

Début de l’hiver 1182, le nouvel an vient de passer. Le chancelier impérial est censé se rendre à la cour d’hiver de Miyako Seishi avec de nombreux notables de Rokugan. Un premier “invité” arrive en avance, avec une importante unité militaire. Ils arborent les couleurs du Lion. Ils arrivent par le nord et la forêt des monts en pleur, et s’arrêtent au mur Ishigaki. Ils escortent Akodo Tsudoken, chef des gardes de la Seconde Cité. Shosuro Nendo le rencontre et lui explique la raison de la restauration du vieux mur gaijin. Il demande à être escorté jusqu’à la capitale.
 
Saburo frappe à la porte de Tokujitsu:
 
- « Nous avons arrêté une caravane suspecte. Une caravanière a introduit dans la capitale une charrette qui transportait une trentaine de têtes empalées par des sabres, à première vue des conquérants d’Iweko. Si vous le souhaitez je vais mener l’interrogatoire. »
 
Akodo Tsudoken arrive à la Capitale et y pénètre avec toutes ses forces armées. Il est accompagné par Shosuro Nendo et vient se présenter aux portes du Palais. Shosuro Tokujitsu invite ses invités à le rejoindre pour le thé. Le Lion n’aimant pas le thé, Tokujitsu fait venir du saké rokugani fabriqué dans les Colonies. Suite à un second refus de Tsudoken, le daimyo lui propose un jus de papaye mais l’Akodo propose de discuter stratégie sans distraction. L’Akodo s’inquiète de ce que l’année dernière la ville ressemblait à une cour des miracles, or cette année des individus importants vont se présenter à la Cour d’Hiver. Tsudoken demande que les sadhus soient éloignés, car ils sont désagréables à la vue, risquent de baver sur les vêtements de soie des invités, voire de blesser quelqu’un. Tokujitsu lui explique qu’ayant reçu l’ordre de l’Impératrice de coloniser les Royaumes d’Ivoire, il se doit d’intégrer les gaijin à sa civilisation naissante.
 
- « Ici, proclame-t-il, c’est avant tout un territoire Ivinda avant d’être rokugani. »
 
Tsudoken rétorque qu’il est impossible de faire confiance aux gaijin. Tokujitsu lui répond calmement qu’un samouraï n’ayant rien à manger ne saurait servir efficacement son daimyo. Tsudoken propose de défendre la cité avec ses propres hommes, à condition que Tokujitsu et lui s’accordent sur quoi faire des gaijin. Tokujitsu lui explique que sur les 320 000 personnes que comporte sa province, il compte les Ivinda, ce qui étonne grandement le Lion, proclamant sa volonté d’exterminer les populations locales. Tokujitsu botte en touche, comprenant qu’il ne convaincra pas un tel conservatisme, en prophétisant un futur dans lequel les Royaumes d’Ivoire seraient peuplés de parfaits rokugani ayant simplement une couleur de peau différente. Il termine en proposant au Lion d’assister à une démonstration d’ordre militaire le lendemain, attirant le Lion avec un pari sur l’avenir : si les Ivinda viennent à trahir les rokugani, il lui faut s’y préparer, en revanche s’ils se révèlent des alliés fidèles, il se doit également de connaître leurs forces.
 
Alors que la salle du trône est désormais pleine de dizaines d’invités, Tokujitsu semble reconnaître son frère en pleine discussion. Il n’a pas de nouvelles de lui depuis cinq ans. Il demande à Kisaan Alisha de l’escorter avec une unité de ses gardes, discrètement, jusqu’à un jardin intérieur. Zankoku et sa femme, Haruko, accompagnés de la geisha Saki, d’un brahmane à moitié nu et d’un chien aux yeux vairons, écoutent un homme-rat albinos en train de jouer du biwa… Tokujitsu hésite entre le faire arrêter et le serrer dans ses bras… Les présentations de ses compagnons et de ses agissements ces dernières années prennent un certain temps, d’un côté comme de l’autre: présence des Nezumi, retour du fils de Zankoku, Yogo Hao, etc.
 
Nendo repère un Crabe, Hida Akabasu, qui a l’air de préparer un sale coup. Nendo et le Crabe s’échangent les formalités de présentation jusqu’à ce que le second lui demande bien vite où se trouvent les latrines. Akabasu, pressé de questions par Nendo, lui apprend qu’il a un message à faire passer à Tokujitsu : ses alliés sont prêts à passer à l’attaque. Akabasu et d’autres, révèle-t-il, ne veulent pas que les dirigeants de la Seconde Cité prennent en charge la direction des Colonies. Il demande dans un souffle au Shosuro si les armes seront autorisées durant la Cour d’Hiver. Akabasu, inquiet que d’autres puissent penser qu’il ait la chaude pisse, suggère de retourner dans la grande salle. Nendo insiste pour connaître l’identité des alliés du Crabe, celui-ci lui révèle que Doji Toshimi, dirigeante la Croisée des Jumeaux, remplaçante de feu Doji Atsukaku, était prête à se rallier à Tokujitsu. Le Crabe révèle également l’existence d’un membre de l’Araignée et d’un Yoritomo, qui lui aurait soufflé l’idée.
 
Ourmila vient trouver Nendo pour dire que tout le monde cherche Tokujitsu. Ce dernier a mis la fausse Gaiinbu dans les pattes d’Haruko et de ses compagnons, et s’éloigne pour une conversation privée avec son frère. 
 
Nendo retrouve Tokujitsu et Zankoku et, après de brèves effusions, informe son daimyo que le Hida et ses alliés sont prêts à agir pour contrer l’envoyé d’Iweko : selon les dires du Crabe, il serait prêt à retirer le contrôle des Colonies aux premiers arrivants.
 
Tokujitsu retourne à son trône, qui est entouré de Conquérants d’Iweko menés par Mirumoto Ichizo, qui s’est illustré durant la Guerre des Destructeurs et a été destitué dans le même temps, car il servait Fu-Leng. Ichizo se présente au daimyo et lui annonce qu’il veut devenir son voisin et accueillir son grand ami, le fils de l’Impératrice, Suzume Shibatsu. [Daigotsu a un autre enfant, Kanpeki, de sa véritable femme]. Kapeki est élevé par les Seppun tandis que que Shibatsu grandit auprès de l’Araignée, échange fait pour sceller l’improbable alliance. Le fils aîné de l’Impératrice est lui préparé à hériter de Rokugan. 
 
Tokujitsu accepte de céder la forêt des éléphants à Ichizo pour qu’il s’y installe. En remerciement, celui-ci lui apprend que l’Impératrice vient en personne dans les Colonies y installer son fils.
 
Saburo vient discrètement indiquer que l’interrogatoire de la caravanière est terminé. Il a appris que les filles du Rajah Kalidas, le maître du château de l’eau et dernier roi Ivinda de la région, se rebellent contre les Conquérants d’Iweko et Tokujitsu, qu’ils prennent pour leur dirigeant. Saburo propose une réaction immédiate, afin d’affirmer haut et fort la domination Rokugani sur l’ensemble de la province. Tokujitsu remercie Saburo pour ses conseils, mais part accomplir son devoir et accueillir l’Impératrice. Ils partent en palanquin en direction de Mizube no Mura, escortés par la garde personnelle de Tokujitsu, composée pour moitié de guerrières Kshatriya et pour moitié de rônins de la Licorne, menées par Kisaan Alisha, désormais nommée Shosuro Alisha. En chemin, ils croisent l’équipée de Doji Gotsuchi, qui se rend à Miyeiko Seichi, ce qui permet à Tokujitsu d’apprendre à son frère l’étendue de ses manœuvres visant à sécuriser leur position dans les Colonies.
 
Arrivés dans la ville minière, ils voient cinq femmes armées de mousquets et n’ont que le temps de crier quelques mots avant qu’une volée de plombs ne s’abattent sur eux. Tokujitsu, blessé, roule en dehors de son palanquin. Zenkoku incante, mais également frappé par une balle, il n’arrive pas à ensevelir les tireuses dans la roche. Nendo hurle de protéger le daimyo, et une poignée de guerrières escortent Tokujitsu à l’abri. Il aperçoit dans le ciel des garuda, les féroces hommes-oiseaux des montagnes, qui se rapprochent avec d’énormes rochers entre leurs pattes griffues.
 
 
Kisaan Alisha se rue vers les mousquetaires avec une unité. Zenkoku en appelle à nouveau aux kamis et fait disparaître son frère dans le sol. A ce moment les garuda survivants laissent tomber leur projectile sur l’emplacement où se trouvait Tokujitsu, manquant de peu d’écraser le shugenja. Deux samouraïs meurent à sa place. Un premier garuda est abattu par les archers. Les hommes-oiseaux font d’étranges mouvements avec leurs mains. Ils sont abattus sous les ordres de Nendo par les archers qui se sont repris et organisés. Tokujitsu, sous le sol, voit à travers la terre, et trois femmes sont en train de préparer ce qui ressemble à des explosifs. Il se rue à travers la roche dans la maison qui les abrite, et apparaît dans leur dos quand l’une d’elle allume la mèche qui sort d’une amphore. Il tranche sa main d’un coup adroit de wakizashi et se rue à l’extérieur, fuyant l’explosion qui ravage la maison. D’un geste propre et net il nettoie le sang de son wakizashi et regagne la rue, le regard noir. Zankoku sort un parchemin de son kimono et y place ce qui ressemble à un glyphe. Un garuda, blessé, se dirige vers Zankoku et s’arrête devant lui. Nendo, qui assurait sa sécurité, lui demande si c’est lui qui contrôlait les créatures. Sans répondre, le shugenja observe l’homme-oiseau sous toutes ses coutures ; il est couvert de tatouages. Pendant ce temps, Kisaan Alisha et ses guerrières ont rejoint les mousquetaires avant qu’elles n’aient pu recharger leur arme, et les abattent de quelques coups de sabre.
 
Les observations de Zankoku le poussent à penser qu’ils sont contrôlés par quelqu’un. Tokujitsu se fait soigner, et donne l’ordre que les maisons alentour soient fouillées au cas où d’autres assassins s’y cacheraient. Nendo félicite les troupes et engueule le seigneur des lieux, qui n’a pas su empêcher l’embuscade. Le chef des Kshatriya locaux, Kamar, est embêté, mais suggère que la route provinciale soit déplacée, et passe désormais en contrebas de la cité. Nendo et Kamar se disputent à ce sujet, le premier menaçant d’annexer la ville si la sécurité des voyageurs n'est pas assurée. Le second lui rétorque que les collecteurs d’impôts traversent depuis des années la cité sans rien avoir à craindre. Selon lui, de très nombreux opposants à la présence des Rokugani se sont installés dans la ville, et nombre d’entre eux n’attendent qu’une étincelle pour prendre les armes, déclencher une guerre et mourir lors d’une dernière bataille honorable. Tokujitsu calme tout le monde en affirmant que la ville restera indépendante si la sécurité est assurée à leur retour, car il semble clair qu’il n’a rien à voir avec l’embuscade.
 
Zankoku s’occupent des soins, mais tous décident de reprendre la route sans prendre de repos. Quelques kilomètres plus loin, le lendemain, des éclaireurs reviennent prévenir qu’un sombre présage a été installé sur la route, peut-être une embuscade, ou un sortilège. Zankoku s’y rend avec une escorte. Sur un yari planté au milieu de la route, il trouve un corps empalé. Une fourrure blanche, il s’agit de Haruko, sa femme, sous sa forme de renard. Au pied de la lance, le chien. Il agite la queue en voyant le shugenja s’approcher...
Dernière modification par Thibor le mar. mars 30, 2021 12:24 am, modifié 1 fois.
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Récit de la partie 21
Il faut battre le fer...”
 
Une partie un peu spéciale, puisqu'une bonne partie sera jouée comme un jeu de plateau pour représenter la bataille pour prendre le Château de l'Eau, repaire des assassins de la femme de Zankoku. De très nombreux PNJs y font une apparition, puisque le fourbe Zankoku joue une partie "ésotérisme et royaumes spirituels" en parallèle de la campagne, ce qui fait que de nombreux esprits apparaissent pour venir lui filer un coup de main. J'ai essayé de rendre le résumé lisible, mais c'est une grosse bataille rangée donc je m'excuse d'avance pour la lecture par forcément des plus aisée... Zankoku y est joué par son joueur, et les deux autres joueurs se partagent les PNJs en fonction des moments.

Personnalités de la partie:
Les PJs & leur maisonnée:
  • Shosuro Tokujitsu, courtisan et magistrat Scorpion, frère de Zankoku et beau-frère de Musashi. 
    • Kisaan Alisha, Kshatrya et chef de la garde personelle de Tokujitsu
    • Saburo, un des fidèles parmi les fidèles de Tokujitsu, ashigaru monté en grade 
    • Akabashi, rônin shinobi issu du Clan du Lion
  • Yogo Zankoku, puissant shugenja, frère de Tokujitsu
    • Yogo Tetsuko, shugenja maudite au service de Zankoku 
    • Yogo Hao, jeune shugenja prometteur, fils de Zankoku
    • Daizo, ancien yojimbo Phénix devenu un esprit du feu à moitié fou
Les PNJs importants:
  • Le chien, un étrange esprit qui suit Zankoku et sa femme depuis un royaume spirituel où ils l'ont rencontré
  • Rama Maharishi, l'un des derniers brahamane et fondateur de la religion syncrétique Sinmei
  • Kali-Chhota, danseuse et assassin Ra'shari, au service de Tokujitsu
  • Kuroopa Sri, divinité Ivinda végétale, alliée de Zankoku
  • Ondori, divinité Sinmei (syncrétisme Rokugani & Ivinda), humanoïde à tête de coq, apparu à Youtonjou
  • Cornu, dirigeante de la province de la Croisée des Jumeaux, épouse de Bayushi Gotsuchi
  • Rajah Kalidas, dernier seigneur Ivinda de la région, ennemi des Rokugani  
  • Cornu, divinité Ivinda, homme-rhinocéros, voisin et allié de Zankoku
  • Kamar, dirigeant Kshatrya de la ville de Watashi no Mura
  • Kara, chef des troupes Todas au service de Tokujitsu
  • Taran, ancien héritier du Rajah de Miyako Seiki, mort lors de la prise de la ville
  • Grande Faim, serpent géant allié de Zankoku
  • Petite Faim, esprit mauvais de Grande Faim dans les Royaumes Spirituels, allié de Kali-Ma
  • Wasurete, le rônin par qui tout a commencé...
Zankoku prend délicatement le corps de sa femme sous sa forme renard dans ses bras, la serre contre lui avant de tendre la main vers le chien qui la lèche. Le garuda répond à son appel et le saisit dans ses serres avant de s’envoler sous les yeux ébahis de la chevauchée. Le garuda s’élève très haut dans les cieux, et semble commencer à souffrir, serrant de plus en plus, ses serres pénétrant dans les chairs du shugenja. Zankoku comprend que ses ordres et ceux de son précédent maître sont contradictoires. Si l’homme-oiseau obéit, ses tatouages le tueront. Il monte de plus en plus haut dans le ciel, et arrivé au milieu des nuages, lâche Zankoku et le chien. Le shugenja entre en communication avec les kamis pour que ces derniers ouvrent la terre à son atterrissage, lui épargnant de graves blessures. Quelques instants plus tard le cadavre du garuda s’écrase au sol dans un jaillissement de sang et de viscères.
 
Au sol, Shosuro Saburo s’approche de son daimyo, pour lui suggérer de l’envoyer auprès de son frère pour l’empêcher de commettre des impairs irrécupérables alors que l’Impératrice, loué soit son nom pour mille générations, est sur place. Une discussion débute entre les principaux lieutenants de Tokujitsu et Nendo pour savoir que faire. Peu après, Kamar, le chef de la ville minière Watashi no Mura, arrive avec plusieurs escouades. Il affirme vouloir se joindre à leurs opérations de représailles afin de prouver leur bonne volonté. Lorsque Zankoku réapparaît enfin, son visage est totalement fermé. Tokujitsu s’approche de lui pour lui exprimer sa peine, et qu’il fera tout pour que la mort de sa belle-sœur soit vengée. Des ordres seront donnés pour que l’armée soit rassemblée, et envoyée au plus vite à Atarashi no Mura. D’ici sept jours, promet Tokujitsu à son frère alors qu’il s’éloigne dans les bois. Shosuro Saburo reçoit l’ordre de le suivre, et s’assurer de sa protection avec une escouade. Avant qu’il ne disparaisse entre les arbres également, son seigneur lui confie un dernier ordre. Ramener Zankoku en vie par tous les moyens si la situation devient incontrôlable.
 
Pendant le trajet, Zankoku interroge le chien. Lui et sa maîtresse ont été attaqués par des gens invisibles, et qui ne portaient aucune odeur. Ils l’ont frappé, et il ne savait plus où il se trouvait. Il a cherché longtemps sa maîtresse, jusqu’à découvrir son cadavre. Il ordonne à son compagnon Nezumi de rejoindre au plus vite les siens pour les assembler et les préparer à la bataille. Rama Maharishi est à la hauteur de ses propos décousus, mais il arrive à convaincre Zankoku de s’arrêter quelque temps auprès d’une rivière pour méditer et se recentrer. Kali-Chhota interprète mal des propos du vieux brahmane et le voyage jusqu’aux terres de Zankoku sera parcouru d’affrontements verbaux et de jeux du vieillard qui en profite pour tester sa haine des hommes.
 
Arrivés sur le domaine du shugenja, ce dernier convoque à lui un Hsigo pour acheter leurs services dans la guerre à venir contre la Maison des Brillants. Devant l’échec des négociations, Zankoku décide de revenir à sa décision originelle en asservissant par magie plusieurs escouades de Hsigo.
 
Kuroopa Sri, la divinité végétale de la forêt des Nagah et qui les a en horreur, a envoyé des troupes à son image au secours de son allié, Zankoku. Le Coq, Ondori, vient se présenter. Il a bien changé, il ressemble à un homme à mi-chemin entre un kshatriya et un samouraï, avec toujours une tête de coq. Il s’incline bien bas devant Zankoku, puis s’incline encore plus bas devant Rama Maharishi et se positionne en yojimbo derrière ce dernier, qui décide de prendre deux cannes à pêche et d’aller au bord de l’eau avec son nouvel ami.

Akabashi et Saburo viennent avec des informations inquiétantes : des troupes de Medinaat-al-Salaam se dirigent vers la province, ou vers le Château de l’Eau. Par ailleurs, Akabashi transmet des informations pointues concernant le chemin à parcourir pour arriver au cœur du Palais du Traître.

Cornu, un dieu rhinocéros Ivinda, proche de Zankoku et de son côté, apprend à l’alliance que des Sceaux protègent le Palais. L’idée du siège est soulevée et vite écartée. Le Palais est une véritable cité, protégé par des canons, ravitaillée par des garudas et suffisamment vaste pour y faire cultiver des champs.

La bataille se déroule avec un système de cartes, créées pour l’occasion par le MJ sur le modèle du jeu de carte L5A. Sur la map Roll20 on a les différentes zones de combat, et on place nos unités là où l’on veut qu’elles interviennent, et le MJ fait de même avec les siennes. Chaque unité a des scores de combat et de défense, des points de vie et une capacité spéciale. Par exemple le serpent géant Grande Faim, un autre allié de Zankoku, peut détruire une porte automatiquement à son tour, etc. Les Sceaux sont des zones magiques, qui existent dans les royaumes spirituels mais peuvent agir sur le monde des mortels. Le Sceau de la Mort par exemple tue automatiquement une unité adverse au début de son tour. Ce serait plus simple avec une image du board mais comme je suis un boulet et que je n'arrive pas à uploader les images, vous allez devoir vous contenter des descriptions.

 TOUR1

Le Sceau de la Mort abat le Cornu.

Sur le balcon ouest, la horde de Hsigo envoyée par Zankoku se jette sur les défenseurs et le canon, le massacre mutuel débute.

Sur le balcon est, Akabashi et ses shinobis arrivés en renfort, s’infiltrent, font exploser le canon et causent de lourdes pertes mais doivent se retirer sans prendre le balcon.
A l’avant-poste défendant l’entrée principale, les Todas menés par Kara chargent et renversent les défenses Chamakaadar. Ils prennent la porte mais se replient et quittent le champ de bataille une fois leur buffle sacré abattu par des fusiliers venus en renfort.
 
Zankoku et Yogo Tetsuko lancent une offensive spirituelle sur le Sceau de la mort. Ils retournent une partie des Ryoken-gaki le protégeant, et ravagent les lieux, détruisant définitivement les défenseurs et le sceau magique.

La divinité garuda défendant le Sceau supérieur met en pièce le brahmane, Rama Maharishi, mais est immolé par le yojimbo de Zankoku.

Les défenseurs du Sceau de la Terre se sont téléportés pour assaillir Zankoku, et le Dieu Coq détruit le sceau.
 
TOUR2
 
Isawa Hao, le fils de Zankoku, arrive en volant. Zankoku lui annonce la mort de sa mère. Selon Hao, elle est venue le voir pour lui demander de venir le trouver, avant de lui dire adieu. Pour Zankoku cela signifie qu’il a une chance de retrouver son épouse.
 
Les renforts du Rajah arrivent. Taran, pourtant mort des années plus tôt lors de la prise de Miyako Seiki par les Rokugani, mène un escadron de fusiliers. Des garuda et des soldats renforcent le reste du palais. Petite faim elle se place sur le dernier Sceau qui protège le cœur du palais.
 
Sur le balcon ouest, Taran hurle qu’il est revenu d’entre les morts pour se débarrasser des envahisseurs. Chamunda mène les troupes et se plonge avec tant de délectation qu’elle est gravement blessée. Mais les soldats de Zankoku contrôlent les fortifications et pénètrent dans le palais.
 
Sur le balcon est, Kali-Chhota et Okashi, un des lieutenants de Nendo, mènent de fortes troupes d’ashigarus quand ils sont rejoints par Grande Faim. L’arrivée du serpent géant apporte chaos et terreur chez les défenseurs, mais un fort parti de garuda causent de nombreuses pertes chez les assaillants. Le blacon finit néanmoins par tomber.
 
Le Sceau supérieur voit Petite Faim submergée par des dizaines de nezumi, plusieurs gakis et le Dieu Coq, et succombe sous le nombre, emportant de nombreux vaillants combattants avec elle.

TOUR3:
 
Au cœur du palais, Zankoku, Yogo Tetsuko et Yogo Hao, protégés par de nombreux guerriers, lancent leurs sorts et asservissent les garudas qui défendent l’entrée du palais. Sans grande difficulté, la porte s’effondre sous les coups de boutoir magiques. Alors que Zankoku souhaite envoyer ses esprits massacrer les habitants du palais, Saburo et Kali-Chhota essayent de le convaincre de faire prisonnier les habitants, avançant des arguments stratégiques, faire des prisonniers, comme moraux. Sans résultat.
 
Les hurlements des femmes du Rajah retentissent à travers les couloirs du palais. Saburo donne rapidement des ordres pour que des prisonnières soient faites. Le Rajah se présente et charge en hurlant Zankoku. Kali-Chhota s’interpose, de même que le yojimbo de Zankoku. La guerrière maîtrise sans difficulté le vieil homme, et Zankoku est persuadé qu’il ne s’agit pas du seigneur des lieux. Après une brève conversation, il ordonne à Kali-Chhota de lui trancher les mains et les pieds puis de l’emmener à Saburo. Ce dernier est en train de surveiller la mise en place d’un gigantesque brasier pour se débarrasser des cadavres. Lorsque Kali-Chhota arrive, le corps sur ses épaules se met à bouger. Saburo réagit immédiatement et avec son aide ils projettent le corps dans le brasier. Saburo le maintient dans les flammes avec sa lance, hurlant à ses hommes que de la maho est à l'œuvre en ces lieux et que tous les corps doivent être décapités et brûlés. Le corps ne cesse d’essayer de sortir du feu, et il faut un long moment à Saburo pour l’arrêter définitivement, en le décapitant. Un messager arrive essoufflé, annonçant que les prisonnières meurent les unes après les autres. et Saburo part comme une flèche, hurlant à tout rompre que tous les corps doivent être décapités.
 
Pendant ce temps, Zankoku continue son œuvre de mort dans le palais, dégoûtant tous ses suivants jusqu’à son fils, qui quitte les lieux. Seul son yojimbo le suit, le visage impassible. Il capture une des femmes du Rajah qui se rue sur son maître avec un couteau. En discutant avec la femme sanglotante, il pénètre dans la salle du trône, se demandant s’il n’a pas été manipulé pour attaquer le Rajah… Elle est la favorite du Rajah, et la dernière à mourir. La mort du seigneur des lieux entraîne leur fin à toutes. Les garuda suivaient le Rajah car il s’était réellement allié à la philosophie de Kali-Ma, dont les garuda sont les serviteurs. Immortel, il devait reconstruire le monde après sa destruction par la Déesse. Pendant ce temps la shugenja de Zenkoku étudie le Sceau de la Mort. Elle comprend qu’une âme rokugani attend de l’autre côté. Elle ouvre la porte et un homme en kimono, un wakisashi au côté, s’incline. “Bonjour, je suis Wasurete.” A l’extérieur, des éclaireurs envoyés par Hiresh Chamakaadar pour surveiller les environs reviennent avertir les troupes de l’arrivée d’une armée, par un col au nord...
Dernière modification par Thibor le mar. mars 30, 2021 12:24 am, modifié 2 fois.
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Récit de la partie 22 
Le masque des opportunités”
 
Et voilà l'Impératrice dans les colonies. Une partie avec de l'émotion, de l'héroïsme, des morts glorieuses et un final qui approche à grands pas. Plus que deux parties et on termine la première saison. On y est presque camarade!

Personnalités de la partie:
Les PJs & leur maisonnée:
  • Shosuro Tokujitsu, courtisan et magistrat Scorpion, frère de Zankoku et beau-frère de Musashi. 
    • Sa femme, Asahina Yukiyo [N], une artiste et courtisane Grue, son yojimbo et duelliste hors-pair Asahina Yemon [N], sa suivante au beau visage Hisae
    • Ninmei, gokunin issu de la Maisonnée de Tokujitsu
    • Isawa Gaiinbu, jeune shugenja du Phénix qui souhaite devenir Scorpion
    • Saburo, un des fidèles parmi les fidèles de Tokujitsu, ashigaru monté en grade
    • Kisaan Alisha, Ksatriya à la tête de la garde personnelle de Tokujitsu
  • Bayushi Nendo, forgeron émérite, et d'après les rumeurs, Scorpion honorable. 
  • Yogo Zankoku, puissant shugenja, frère de Tokujitsu

Les PNJs importants:
  • Miromoto Ichizo, protecteur d'un des fils de l'Impératrice et guide de l'Araignée
  • Manolo, jeune médecin au service de Nendo
  • Shosuro Kunihime, fille cadette de Tokujitsu de retour de Rokugan, courtisanne
  • Yogo Hao, le fils de Yogo Zankoku, de retour de Rokugan après sa formation de shugenja
  • Saki, anciennce geisha dirigeant une maison de Thé à Mizube no Mura, au service de Zankoku
  • Goju Tatsumi, Ninja du Scorpion infiltrée chez l'Araignée, et accessoirement sœur de Zankoku et Tokujitsu
  • Iweko Ier, Impératrice de l'Empire d'Emeraude 
-------Bulletin des Informations impériales pour s’y retrouver dans la généalogie de Daigotsu et de l’Impératrice.---------
 
Daigotsu Kanpeki, 14 ans, fils de Daigotsu et de Shahai, élevée par les impériaux et actuellement sous la tutelle de Miromoto Ichizo, régent du Clan de l’Araignée. Il est dévolu à devenir le daimyo de l’Araignée. 
 
A Toshi Ranbo, un conseil du Clan de l’Araignée gère à ses côtés. Ichizo qui a énucléé Nendo, est mort après avoir tué une Fortune et une place au conseil de régence est libre. L’Otokodate du Grillon est revenu en force à Rokugan pour obtenir cette place. Iweko Seiken, héritier de l’Empire et Iweko Shibatsu, le cadet, est élevé par l’Araignée et Miromoto Ichizo dans les colonies.

-------Bulletin des Informations impériales pour s’y retrouver dans la généalogie de Daigotsu et de l’Impératrice.---------
 
Arrivés à Youtonjou, Tokujitsu demande immédiatement à Ninmei de préparer un festin en l’honneur d’invités impromptus. Une grande flotte venue de Santo no Mura est en route vers Mizube. Kisaan Alisha et Nendo donnent des ordres pour accélérer le voyage vers Mizube. Seuls les cavaliers partent, le palanquin est démonté et chargé dans des charrettes.
 
L’oeil de l’Oni brille et Nendo prévient son seigneur. Ils s’arrêtent dans une maison de heimin et Tokujitsu entre en contact avec un shugenja Yogo. Celui-ci lui fait part du plan du Clan du Scorpion, qui est de mettre en scène une tentative d’assassinat d’Iweko, qui échouera sur intervention de Tokujitsu, dont l’épouse décédera durant l’attentat. En échange, il se verra accordé un nom, qui lui permettra de faire sécession. Une fois la conversation terminée, Tokujitsu craque et dévaste l’intérieur, au demeurant modeste, de la demeure des heimin. Kisaan Alisha, entendant le vacarme, découpe la porte à coups de sabre et se précipite à l’intérieur, suivie de prêt par Nendo. En voyant leur daimyo qui a fait tomber le on, ils se reculent tous deux. Au bout d’un certain temps, Nendo prévient Tokujitsu qu’ils ne peuvent se permettre de perdre du temps. Ils finissent donc par reprendre la route, Tokujitsu ruminant sur les derniers ordres qu’il a reçus.

Arrivés à Mizube no Mura, Tokujitsu et Nendo donnent l’ordre de rendre la ville impeccable pour l’arrivée de l’Impératrice. Manolo, le jeune médecin, accompagné de sa garde rapprochée de gros bras, vient à leur rencontre. Nendo propose à Tokujitsu de se ressourcer dans la maison de bien-être de Manolo. Saki vient à la rencontre du daimyo et Kisaan Alisha lui explique de quoi il retourne. Saki propose également que le daimyo se ressource au Lotus Noir. En pénétrant dans la maison de thé, l’intégralité des occupants se prosterne. Il prend le thé au Lotus Noir avant de se rendre à la maison de bien-être, vidée de tout occupant.

A l’aube, un premier navire arrive avec les premiers rayons du soleil. Shosuro Kunihime, la fille cadette de Tokujitsu, est de retour à la maison. Elle salue son père et demande des nouvelles de sa mère. Tokujitsu bafouille pour la première fois de son existence avant de lui répondre. Elle lui présente son yojimbo, une obscure samouraï du Clan de l’Araignée. Tokujitsu reconnaît immédiatement sa petite Gaiinbu et la salue de la tête à l’étonnement de ses compagnons.
 
Un second navire arrive, portant les couleurs du Dragon. Quelques heimins descendent et commencent à se renseigner sur les personnes présentes en ville. Kisaan Alisha en capture un et le conduit à Tokujitsu. Ce dernier comprend que les occupants du navire se demandent comment ils sont au courant de leur arrivée. Tokujitsu lui offre les salutations de Miromoto Ichizo et il repart. Peu après le bateau se revêt des couleurs de l’Empire et un palanquin en descend, accompagné de gardes. Immédiatement les heimin se prosternent. Un yojimbo descend du palanquin et va féliciter Tokujitsu pour l’organisation de cet accueil magistral. L’Impératrice, sous déguisement, vient à la rencontre de Tokujitsu qui l’escorte vers la maison de bien-être de Manolo. Il s’incline devant elle, puis celle-ci le relève et s’incline devant lui, aussi bas qu’elle le ferait devant un membre de sa famille. Iweko lui dit qu’elle est soulagée de le voir, qu’elle a grand besoin d’un ami et qu’elle n’aimerait rien tant que voyager aux côtés de Tokujitsu. Il propose de la faire passer pour un bushi du Scorpion et l’idée semble amuser l’Impératrice car elle accepte. Tokujitsu lui demande la raison de sa présence dans les Colonies, ce à quoi Iweko lui révèle qu’elle doit envoyer un signal à ses opposants comme à ses partisans : elle est Impératrice et fait ce qu’elle veut. L’Impératrice incognito est accompagnée d’un unique garde du corps.
 
Elle a le sentiment que ses alliés et ses ennemis font n’importe quoi. Elle se méfie particulièrement du Clan du Scorpion, qui n’a selon elle jamais mis autant l’Empire en danger que maintenant. Elle a plus que jamais besoin d’un ami et de conseils avisés, les actions de son époux et de ses conseillers l’empêchant d’agir politiquement.
 
Face à l’Impératrice, Kisaan Alisha s’agenouille face contre terre et pleure. Aux d’interrogations d’Iweko, Tokujitsu explique qu’il a tenté d’intégrer les personnes les plus méritantes selon leurs similitudes avec les rokugani au sein de ses troupes.
 
Sur le trajet jusqu’à Atarashi, l’impératrice révèle à Tokujitsu que ses enfants ne sont pas ceux de l’Empereur. Il est impuissant. La tension sexuelle crève le plafond. Au final il cède et la conduit au septième ciel grâce aux arts de l’amour Ivinda qu’il a acquis auprès de la prêtresse Patchali. [Oui, coucher avec l’Impératrice ne se refuse pas...]
 
A Atarashi, on entend les bruits des canons au loin. Un Otomo jette un sort et on voit le combat (l’extermination) qui a lieu au Château de l’Eau. Tokujitsu essaie de sauver les meubles en disant que Zankoku mène une attaque contre des ennemis de l’Empire. Il peine à justifier le massacre des femmes innocentes, la présence de Nezumi et cela renforce l’idée d’un génocide.
 
L’Impératrice a un don de prescience, Tokujitsu s’en rend compte, et elle craint un événement grave, et la mort de Tokujitsu. La nuit est étoilée mais sans lune ; l’obscurité est totale. Le navire transportant la fausse Impératrice est devant, avec le plus gros de l’escorte. Un second navire suit avec les Tokujitsu et ses compagnons ainsi que la véritable Impératrice. Ils sont sur le pont, profitant de la fraîcheur de la nuit. La pyramide de Kali-Ma apparaît, alors qu’elle est censée avoir été détruite pierre par pierre par Musashi et Zankoku. Des hommes sans visage attaquent le navire. Ils jettent avant de monter à bord des pots de terre qui éclatent ; le son disparaît. Nendo essaye de donner des ordres à ses hommes par gestes tandis que Tokujitsu prend l'Impératrice par la main pour la tirer dans la cale. Kisaan Alisha se place devant eux pour les protéger. Un regard de son seigneur suffit pour qu’elle comprenne qu’elle va donner sa vie cette nuit, et devenir une véritable samouraï.
 
Nendo a l’impression que les ennemis sont innombrables. Tokujitsu essaye de donner l’ordre silencieusement de mettre le feu aux voiles pour alerter l’autre navire. Kisaan Alisha s’empare d’une lanterne et essaye de mettre le feu au voile. Une des ombres charge le Seppun qui défend la cale. Un éclair le frappe de plein fouet et son visage semble fondre, devenir une ombre elle aussi. Nendo assiste à la scène et court pour intervenir. Il croise le fer avec le Seppun. Nendo connaît suffisamment l’Ombre pour lui rappeler son nom et le plonger dans la plus profonde confusion. Kisaan Alisha réussit à mettre le feu aux voiles et saute pour rejoindre Nendo, faisant face à la horde d’ombres qui progresse dans sa direction. Nendo descend dans la soute, laissant la guerrière affronter sa destinée. Elle périt en respectant ses vœux. Aucun guerrier masqué ne pénétra dans la cale. Son corps, empalé par une lame ennemie, vient s'embrocher contre la porte qu'elle défendait. Utilisant ses dernières forces, elle enfonça au maximum la lame dans le bois, protégeant son seigneur jusque dans la mort. Son sacrifice ne sera pas vain, car elle recevra à titre posthume le droit de porter le nom de son Daimyo, mais c'est une autre histoire.

L’ombre devant Tokujitsu laisse apparaître son visage. C’est la sœur de Tokujitsu, Goju Tatsumi. Elle le salue, l’appelant Tokujitsu-kun. Il répond Shosuro-san en chargeant avant qu’elle ne puisse en dire plus. Le combat dure ce qui semble une éternité jusqu’à ce que l’Impératrice lui dise de fermer les yeux pour se concentrer sur le combat. Il frappe et transperce l’abdomen de sa sœur. Il lui murmure qu’elle peut encore mourir en samouraï, elle n’a qu’un mot à dire. Elle prend alors la forme d’un Dragon, un Dragon de l’Ombre, enserrant le samouraï autour de son corps tranchant comme un millier de lames. Il hurle et Nendo se jette sur le Dragon. Perdant conscience, son bras tranché, il a l’impression de voir deux Dragons, dont un de lumière, s’affronter. Dans les bras de l’Impératrice, il prononce ses derniers mots, croyant perdre la vie “des assassins de mon Clan vous attendent à la capitale… sauvez ma femme…”. Le navire est alors envahi par des gardes Seppun et des shugenja Otomo qui empêchent la vie de le quitter.
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

J'ai oublié un des intermèdes inter-parties. Il s'est déroulé deux ou trois scénarios avant mais il n'a pas réellement d'impact sur la partie, c'est plus un texte d'ambiance. Il concerne mon personnage et son yojimbo, et cousin, chargé par le Clan du Scorpion de le tuer s'il trahit le plan du Clan des Secrets pour les colonies.
 
C'est très rare que Tokujitsu parle avec son cousin, Gotsuchi. Mais depuis le retour d'exil de ce dernier, il se permet de demander la parole plus souvent. Généralement quand son seigneur est seul.
 
Un de ces soir d'insomnie, dans le même jardin où il a étreint la prêtresse la première fois, la nuit est grise et sans nuage. Il reconnaît sans peine le grattement caractéristique de son yojimbo.
 
Il est tôt dans la nuit, mais trop tard pour justifier sa présence. Il n'est pas en armure. Un simple kimono fin, qui sans l'obscurité trahirait son intimité. Il est armé, le saya du katana au repos dans sa main droite et le wakisashi à la ceinture. La visite est informelle.
 
"- Cousin-sama, quand les alliances sont mises à mal, quand un dilemme se présente, le samurai favorise toujours son nom. Dame Ondori..., dame Mirumoto, elle n'est pas de notre clan. Si la situation se présente, elle n'aura pas le choix et devra se retourner contre nous. Attendre que la situation se présente est un risque inutile. Elle est veuve depuis deux ans. Je pense qu'il serait judicieux de donner un grade assez élevé à son prochain époux afin d'assurer son changement de nom."
 
Il se tait. Avant de saluer et de partir, il y a une petite faille dans son on…Il a failli finir par une remarque désagréable... Pourquoi ? Tokujitsu suppose qu’il n' aime pas trop le fait que la première personne à obtenir un grade dans la nouvelle hiérarchie coloniale est une déesse gaijin...
  
 "- Gotsuchi-kun..."
  
 Tokujitsu laisse planer un moment de silence en lui faisant face.
 
 "- Bien des événements se sont déroulés ces derniers mois, et ton retour, et la nouvelle énergie qui t'habite en font partie. Je sais que cette nouvelle vie dans les colonies n'est pas facile pour toi, et qu'elle est en grande partie ma faute. Tu es là car j'ai fauté, et pour la première fois je t'en demande pardon".
  
Il incline la tête et baisse les yeux avant de m'incliner plus bas que le nécessite l'étiquette, faisant durer plus longtemps que nécessaire ce geste de contrition.
  
 "- Quelques soient les raisons qui nous ont poussé en ces lieux, il est de notre devoir envers notre Clan et envers l'Empire de réaliser les objectifs qui nous ont été fixés. Nos ancêtres ont fait face à bien pire, et nous sommes toujours là pour raconter leurs exploits. Mais pour réussir j'ai besoin de tous nos atouts, j'ai besoin de toi. Nous sommes trop peu nombreux pour nous appuyer uniquement sur notre ancien mode de vie et nos valeurs. C'est pour ça que j'ai mis en avant nos nouveaux alliés. Nous avons besoin d'eux, car nous ne pourrons pas réussir sans eux. Mais nos principales forces sont Rokugani, et tu en fais partie. Alors dès demain j'annoncerai ton mariage avec Mirumoto Iwako, et ton élévation au rang de Karo de la Province."
  
Cela n'a pas l'air de le réjouir plus que ça. Il a l'habitude de voir Tokujitsu faire avaler des couleuvres à longueur de temps. Il réfléchit.
  
 "- Je décline votre proposition seigneur, elle rentre en conflit avec l'ordre qui justifie ma présence ici. Je ne quitte pas mon rôle de yojimbo tant que nos supérieurs ne me commandent pas le contraire."
 
 Il change alors radicalement de ton, il devient moins protocolaire, plus familier.
 
" Et puis, dame Ondori n'est pas à mon goût. "
 
Tokujitsu peut presque entendre son sourire derrière son masque.
  
 "- Trouve lui un mari loyal à notre Clan et tu échapperas à la lourde tâche de n'être que le second coq de la basse-cour…"
 
Gotsuchi peut lui aussi entendre le sourire derrière le masque de son daïmio…
  
 Ils échangent un fou rire de samurai scorpion. C'est à dire silencieux et immobile. Avec quelques rides qui tressautent au coin de l'œil.
 
Gotsuchi reprend son sérieux, pas son ton protocolaire. Il reste assez familier.
 
"- C'est une lourde tâche. Le mariage devant s'accompagner d'un titre de karo, ou quelque chose de similaire. Je ne peu pas prendre une tel décision. Après tout, rappelez-vous, il y a presque cent ans, un Kuni, chef de l'Otokodate des quatre Chrysanthèmes et des cinq Tombeaux. Ce chef illustre était incapable de prendre une décision. Même lorsqu'elle concernait sa propre vie. [Private-joke sur notre campagne précédente]. Vous connaissez déjà les candidats. Ils ont tous eu l'occasion de vous prouver leur valeur."
  
 - Nendo ferait un parfait candidat... Mais avec un autre titre que Karo, je ne suis pas certain que lui confier la magistrature de la province soit adapté... Je vais y réfléchir..."
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Présentation d’Otoshigo, un nouveau PNJ joué par moi-même dans la partie suivante, et amené à prendre de l’importance dans l’Acte III à venir. Un personnage tout en finesse, qui passe son temps à défier tout ce qui bouge et qui est persuadé qu’il est immortel, invicible, et meilleur que tout le monde. Très fun à jouer.
 
Otoshigo a eu une enfance particulière. Fils d'une personnalité du Clan de la Mante, une courtisane Yoritomo, disposant du don de parler aux Kamis, il aurait du avoir une vie toute tracée, au service de son Clan. Hélas il est un bâtard, né sans connaître son père qui d'après les rumeurs aurait séduit sa mère, alors toute jeune courtisane, avant de disparaître à la veille de la guerre des Destructeurs. Parfois il l'imagine en héros, plus souvent comme un lâche incapable d'assumer ses responsabilités. Quoiqu'il en soit, sa famille maternelle lui a fait payé sa gueule d'ange et ses cheveux d'ébène. Un des rares serviteurs qui le traitait avec décence lui souffla un jour qu'il avait le visage de son père. Alors bien sur, sa mère le détesta, jamais ouvertement bien entendu, mais entre les brimades et le manque d'amour, il ne fut jamais le bienvenu. Alors, dès que son apprentissage fut terminé, il demanda à devenir shugenja sur un navire du Clan, un de ceux qui passent le plus gros de l'année en mer, loin de la demeure familiale. Et c'est lors d'un de ces voyages qu'il a entendu des bushis se moquer de lui derrière son dos, le bâtard avait un père célèbre, une sommité des colonies. Lorsqu'il les interrogea, ils se fermèrent comme des huîtres, refusant d'en dire plus et d'encourir la colère de sa famille. Arrivé dans le port suivant, il arracha son Mon, cracha sur le quais, et s'engagea pour le premier navire partant pour les colonies. Il y a toujours du travail pour un shugenja, surtout aussi talentueux que lui.

Caractère:
Aime: la tempête et les bastons
Déteste: courber l'échine
Avantages: Beauté du Diable, Ami des éléments (Eau), Ami des éléments (Air), Don inné (Prophétie mineure)
Désavantages: Malédiction de Yogo, Compulsif (mineur), Impétueux, Obnubilé (prouver sa valeur), Oublié du Bushido (courtoisie), Rônin, Mauvaise Fortune (ennemi mystérieux: Dragon de l'Ombre)
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Récit de la partie 23:
Le feu sans fumée”
 
Où nous découvrons qu’un plan de grande ampleur, mené par des créatures millénaires et des dieux, a débuté dans les colonies pour faire chuter l’Empire d’Émeraude et les descendants des Kami. L'attaque contre l'Impératrice n'était qu'un coup tactique dans une stratégie bien plus large et mortelle. Et nos personnages sont des pions dans cette partie qui les dépasse...
 
Personnalités de la partie:
Les PJs & leur maisonnée:
  • Otoshigo, rônin shugenja du Clan de la Mante, en quête d’un père qui l’a abandonné.
  • Bayushi Nendo, forgeron émérite, et d'après les rumeurs, Scorpion honorable. 
  • Haruko, kitsune épouse de Yogo Zankoku

Les PNJs importants:
  • Nirdaoui, Rakshasa qui souhaite « illuminer » Zankoku
  • P’an Ku, le premier Dragon
  • Dragon de l’Ombre, l’héritier de l’Ombre rampante
  • Chuda Mishige, shugenja à la tête de la Famille Chuda, ennemi irréductible de l’Empire
  • Le Djinn sans-nom, créature de fumée venue de Medinaat-al-Salam, vaincue par Nendo lors de la prise de Miyako Seichi
 
Haruko, Nendo et un jeune shugenja aux couleurs de la Mante se trouvent sur les eaux profondes, les eaux originelles de la religion Ivinda, un Royaume Spirituel inconnu des Rokugani. Nendo est attaché, sans armes. Leurs geôliers se disputent violemment, faisant secrètement espérer aux prisonniers qu’ils en viendront aux mains. Des Rakshasas traitant le Dragon de l’Ombre d’incapable, au même titre que son prédécesseur, l’Ombre rampante. Chuda Mishime, le daimyo de la famille maudite, s’emporte, disant que l’objectif était de tuer l’Impératrice, tandis que le Dragon affirme que tout suit le PLAN. Une créature sans forme reste silencieuse et observe. Mishime finit par s’en prendre oralement à la forme de fumée, et est transformé en fumée. Il s’excuse et le Premier Dragon lui rend sa forme originelle.
 
P'an Ku les observe alors qu’ils essayent de communiquer avec leurs geôliers, espérant obtenir des informations ou un indice qui leur permettrait de se libérer. Leur esprit s’embrume peu à peu et ils perdent le fil de la conversation avant que leurs yeux ne se ferment, définitivement.

Ils reprennent conscience sur Ningen-do, entourés par des samouraïs Chuda. Otoshigo se présente à ses compagnons d’infortune, hautain et sur de lui, et un bushi Chuda se met à les battre. Quand il se détourne, le rônin le frappe dans les parties pour engager la lutte, insultant le guerrier pour attirer l’attention et permettre aux deux autres d’agir discrètement. Mishime intervient pour faire cesser le combat et Otoshigo continue de provoquer son adversaire. Mishime prévient qu’il doit garder en vie les deux autres mais se moque de la manière dont lui finira. Haruko intervient pour calmer les esprits de tout le monde. Mishime insulte la Kitsune mais le Rakshasa, beaucoup plus diplomate, vient lui parler. Il dit agir pour réveiller Zankoku et avoir des propositions à lui faire. Nendo intervient mais le Rakshasa affirme qu’il n’est rien.

Ils les attachent. Haruko parvient à desserrer les liens de Nendo mais il est encore trop tôt pour agir. Les Chuda les emmène dans une ruine Ivinda, aménagée en dojo. Ils sont installés dans le coin d’une grande pièce, sous bonne garder, et le Rakshasa demande de la nourriture pour les prisonniers. Les Chuda refusent et le métamorphe montre les crocs. Deux samouraïs vont alors chercher trois bols de pâtes et de lentilles.
 
L’homme-tigre les nourrit l’un après l’autre. Ses mains griffues, capables d’arracher la tête d’un homme sans difficulté, l’handicapent avec les baguettes. Le Rakshasa entame la conversation, toujours au sujet de Zankoku. Haruko lui demande son nom dans sa langue : Nirdaoui. Il explique avoir été prisonnier pendant des siècles, et découvrir ce monde. Il regrette que la guerre des Destructeurs soit terminée. Haruko raconte qu’un des siens y a participé, et il affirme que tous, quelque soit la race, restent des individus avant tout. Quand il assure que Otoshigo va bientôt mourir, ce dernier lui crache ses pâtes au visage et le menace. Le démon-tigre lui questionne sur la manière dont il veut mourir, et le jeune shugenja réussit à l’énerver suffisamment, affirmant haut et fort que les Chuda veulent sa peau.

Il est assez énervé pour frapper le sol. Les Chuda prennent peur devant la colère de la créature et sortent leurs armes, ce qui semble confirmer les dires du rônin. Le Rakshasa décapite un des bushis avant que Mishime ne se précipite pour le calmer. Otoshigo essaye de déclencher une conflagration, mais le démon-tigre l’attrape, lui et Nendo, avant de les porter dans la salle d'à-côté et de les jeter au pied du Dragon de l’Ombre. Ce dernier est en train de préparer un rituel sous sa forme draconique. La plupart des Chuda les ont suivis. Il ne reste deux gardes dans la salle principale, pour surveiller la femme de Zankoku.

Haruko se jette sur le premier, qu’elle saisit à la gorge avant de désarmer. Le second alerte ses comparses, qui commencent à remplir la pièce mais la kitsune, bardée de protections surnaturelles, prend l’ascendant sur ses opposants. Alerté par les cris de ses hommes, Mishime presse le dragon de l’Ombre d’accélérer son rituel. Otoshigo continue de provoquer le Daimyo Chuda, avec moins de succès qu’avec Nirdaoui. Pendant ce temps, Haruko finit par être maîtrisée par les Chuda, qui l’enchaînent.

Nendo entame alors une discussion avec le Dragon de l’Ombre, qui lui apprend qu’il lutte contre les trois péchés originels : la peur, le regret et le désir. Le Dragon tente de convaincre Nendo de se rallier à lui. Le Dragon lui apprend qu’il n’a jamais forcé qui que ce soit à le rejoindre, que tous ses serviteurs sont volontaire. Dans sa quête éternelle un seul a été forcé, le yojimbo de l’Impératrice, qu’il appelle “le bushi”. Nendo fait un pas vers l’Ombre, afin que le Dragon lui révèle sa vérité… Et depuis ce jour et à jamais, Bayushi Nendo devra porter un nouveau fardeau, fardeau qu’il a accepté en conscience pour sauver ses compagnons d’infortune. [Se sacrifier pour le groupe… tu parles d’un Scorpion...]

Pendant ce temps, Otoshigo entame un duel avec Nirdaoui et se brise les poings contre un Rakshasa hilare. Son corps, lui dit-il, est empoisonné. Lorsque ses poings se mettront à saigner, il sera condamné à mort.

Nendo communie avec le Dragon de l’Ombre et lui demande d’épargner ses compagnons. Le Dragon accepte à une condition, qu’il ne l’attaque pas, lui ou ses serviteurs, la prochaine fois qu’ils se rencontreront. Nendo accepte. Pendant ce temps Mishime insulte la Kitsune, la traitant de bête, disant que son époux l’aime car il la contrôle comme l’animal qu’elle est. Il la provoque suffisamment pour qu’elle réagisse. Elle lui crache au visage et le menace de mort.

Nendo, les yeux emplis d’Ombre, se tourne vers le démon-tigre et exige qu’il laisse la vie sauve au rônin et à la Kitsune. Le Rakshasa saisit Otoshengo dans ses bras puis le repousse ; le rônin le provoque une dernière fois et le démon s’éloigne, devenant invisible. Nendo se retourne vers un des Chuda qui porte son sabre. Il exige qu’on lui rende ses armes. Sous la menace le Chuda accepte. Otoshigo continue de provoquer l’assemblée mais est calmé par Nendo. 
 
Mishime ne peut s’empêcher de raconter son plan pour détruire l’Empire [Les méchants de James Bond sont les meilleurs!]. La pièce devient peu à peu plus sombre et entre un homme nu, sans cheveux ni lèvres, la peau couleur charbon, il ne semble pas avoir de dents. A la place de ses yeux, il y a du feu. Chuda Mishime s’interroge sur sa venue. Il explique être venu car le rituel est terminé. Nendo qui vient de pénétrer dans la pièce le reconnaît, il s’agit du djinn qu’il a affronté et vaincu lors de la prise de Miyeko Seichi, des années auparavant. 
 
Nendo ordonne la libération d’Haruko et le djinn acquiesce, faisant signe aux bushis d’obéir. Puis il lui demande de le suivre. Ils s’éloignent sous les regards interrogateurs des Chuda qui ne comprennent pas pourquoi ils doivent relâcher les prisonniers.

Le djinn signifie à Nendo qu’il doit lui offrir une âme, car Nendo lui a pris la personne qu’il gardait. Il a rompu son serment à cause de lui. Il lui propose soit de briser un de ses serments, soit de prêter un nouveau serment, celui de protéger des membres de son peuple qui fuient une armée du Clan de la Licorne menée par Moto Hakai. Otoshigo intervient pour détourner la conversation sur l’amour éperdu de Nendo pour la femme de Tokujitsu. Malgré l’incompréhension du bushi, ils arrivent à manipuler suffisamment le djinn pour orienter ce dernier vers ce choix de punition. Il explique qu’il détruira l’amour de Nendo pour Asahina Yukiyo, il n’y aura plus que de la haine entre eux.

Nendo informe Haruko du combat qu’à mener Zankoku pour la venger, et ils décident de partir en direction de l’ancien domaine du dernier survivant des Chamakadaar pour rencontrer l’armée victorieuse. Après plusieurs jours de voyage, ils croisent des pèlerins qui se rendent à Miyako Seichi. Avant d’arriver à la rivière, ils croisent un homme allongé au sol, couvert de blessures. Il semble s’etre fait sauvagement agressé par un tigre ou une bête sauvage. Haruko prononce le nom de Nirdaoui et le corps supplicié se retourne, il a les yeux crevés et la langue arrachée. C’est Chuda Mishime. Ils décident de le faire prisonnier pour le mener à Shosuro Tokujitsu qui décidera de son sort.

Lorsqu’ils arrivent à la rivière, elle charrie des cadavres par centaines. Ils arrivent au château de l’eau, et découvrent un véritable charnier. En haut des murailles, Zankoku domine les lieux tandis que ses troupes observent d’un œil fatigué les nouveaux arrivants. Chuda Mishime est remis à l'Otokodate du Grillon pour qu'il gagne de la réputation au sein du Clan de l'Araignée. Mais en parallèle et sur ordre de leur daimyo, le bruit circule parmi les notables de bien des Clans qu’il a été capturé par les hommes de Shosuro Tokujitsu... Comme disait son ancêtre, Bayushi Shoju, il n'y a pas de petit profit...
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Avant le récit de la dernière partie du second acte, que je suis en train de finaliser, voilà une vingtaine de dilemmes résolus entre les parties qui concernent des points déclenchés par les parties mais qui ne nécessitent pas de perdre du temps en jeu pour être réglés. Le MJ propose le dilemme, et les joueurs le résolvent soit uniquement en décrivant leur action, soit par le biais des actions d'inter-jeu que les membres de leur maisonnée effectuent entre deux parties. Je suis en train de les mettre au propre, certains ne seront pas forcément très clairs mais ils ont pour certains de l'importance pour la suite.

Que faire de Chuda Mishime?

Mishime Chuda a été capturé par la femme de Yogo Zankoku, Haruko, Nendo et un jeune shugenja, Otoshigo. Nendo, le premier, a décidé de son sort, le garder en vie et le traîner jusqu'au château de l'eau. Nendo propose à Zankoku de le livrer à l'Otokodate des Grillons. En faisant cependant fuiter qui l’a réellement capturé, afin que le Grillon leur soit redevable, mais également que les véritables puissances sachent qui est le véritable instigateur de ce coup de filet homérique. Il essaye de convaincre Zankoku de remettre Mishime en son nom contre une promesse de sa part de se rendre à son procès à la prochaine cour d'hiver. En effet, suite au massacre du château de l’eau par Zankoku, une enquête est ouverte et un tribunal se tiendra à Rokugan pour déterminer la culpabilité et le niveau de corruption du Shugenja. La date du procès est prévue pour la cour d'hiver 1183 /1184.

 L’Otokodate du Grillon, à son retour de Toshi Rambo, reçoit le mage en cadeau. Tokujitsu fait des allusions à leurs dirigeants pour révéler que les véritables héros de cette capture sont ses hommes. Cela diminue grandement la valeur du cadeau, mais la rumeur circule cependant rapidement entre les daimyos des différents Clans. Seul les bushis de bas étage se laissent berner et rejoignent les rangs des Grillons.

La naissance de la famille Tokujitsu

Pour avoir sauvé la vie l’Impératrice lors de son voyage dans les colonies, Tokujitsu va avoir le privilège de créer une famille. Lui reste Shosuro Tokujitsu, mais ses futurs enfants à passer leur gemppuku deviennent des Tokujitsu. Les ji-samurai qui lui jurent fidélité deviennent s’ils le souhaitent des Tokujitsu. Les samurais qui ont déjà un nom de famille doivent, par souci d'étiquette, avoir son accord et celui de leur daimyo pour devenir des Tokujitsu. Une fois la famille créée, la question de son affiliation va se poser. La Championne du clan du Scorpion, Bayushi Miyako, sera la seule à choisir si les Tokujitsu sont vassaux des Shosuro ou des Bayushi, ou si ils deviennent une famille principale du Scorpion (au côté des Bayushi, Yogo, Shosuro, Soshi). Il y a peu de chance, mais en politique rien n'est impossible. Enfin, il est possible que les Tokujitsu ne soient plus rattachés au Scorpion et deviennent, à l'instar des Yotsu, une famille sans Clan. Ce serait le pire choix qu'elle puisse leur imposer.
 
Les archives impériales enregistrent officiellement la naissance de la famille Tokujitsu en 1183 et pour l'instant elle est sous la tutelle de Bayushi Miyako, durant une période provisoire de trois ans. Ensuite, elle deviendra une famille principale du Clan du Scorpion. La Championne est prudente, elle ne veut pas que son plan pour les colonies soit révélé au grand jour.
 
Shosuro Tokujitsu organise une cérémonie où il prononce un discours historique, disant que cette nouvelle famille est l'union du meilleur de deux civilisations, et il remet le nom de Tokujitsu à Kisaan Alisha, à titre posthume, et à sa fille, Kunihime. L'union de deux mondes sous un nouveau nom. Et pendant les longues heures que dura cette première cérémonie, ce sont à chaque fois un Rokugani et un Ivinda qui s'approchent pour prêter serment
 
La plupart des compagnons de route de Shosuro Tokujitsu sont parmi les premiers à prendre son nom. Certains ne le font pas, pour ne pas entacher l’honneur des Tokujitsu, comme Yogo Zankoku, qui sera bientôt jugé pour usage de la Maho, ou encore Akabashi, qui considère être plus utile et efficace s’il n’a pas de nom.
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Les migrants de Sookhee Khoh

Près de 3000 survivants de Sookhee Khoh, une ville majoritairement peuplée d’habitants de Medinaat-al-Salaam, arrivent par la passe des montagnes du nord. La plupart sont des guerriers avec leur famille, mais il y a aussi beaucoup de marchands. Les autres, c'est à dire les familles de roturiers, ne craignent pas Moto Hakai et sont restés dans leur ville.

Ils veulent un refuge où se mettre à l'abri. Ils ne souhaitent pas rejoindre les rangs des serviteurs de Tokujitsu. Ils ont donc besoin qu’ils leur offrent le droit de passage, ou un territoire sur ses terres, à l'abri de "l'homme à cheval ". En échange, ils offrent de maigres ressources mais sont ouverts à des promesses de dettes.

Au moment de leur arrivée, un éclaireur, samouraï de la Licorne, ouvertement xénophobe, vient leur faire une autre proposition au nom de Moto Hakai. Il leur demande de bloquer l'accès à la passe en refoulant ceux qui essaient de la traverser. Pendant que eux, en temps que bon partisans du génocide, massacrent femmes et enfants. En échange, ils se feront un ami et un soutien lors des Cours d’Hiver.
 
Zankoku réunit un rapide conseil de guerre dans l’ancien château du Rajah Kalidas. Trois possibilités s’offrent à eux, et ils n’ont que quelques heures pour se décider, et ils ne peuvent pas consulter Tokujitsu, trop éloigné.
 
1-Laisser passer les réfugiés, mais ne pas les accueillir sur leurs terres. Moto Hakai ne sera pas content et la Licorne s'opposera à eux dans les Cours. Les réfugiés, s’ils survivent à leur exil, leurs seront favorables. Ils afficheront clairement leur position sur le génocide (qui n'était plus très clair depuis le massacre de Zankoku). Enfin, Œil de Braise (le djinn) accompagne son peuple et sort de la guerre d'influence que livre Zankoku dans les Royaumes Spirituels.

2-Ils hébergent les réfugiés. Ils tiennent à leur indépendance donc n’apporteront pas de renforts particuliers à la province. Le Moto les détestera. Il pourrait même tenter de traverser la passe. Ils enverront un message à tous les Royaumes d'Ivoire. L'immigration va faire un bon et si les choses se passent bien, d'ici quelques années, la nouvelle ville des réfugiés rejoindra leur province. Par contre Œil de braise développe une zone d'influence dans les Royaumes Spirituels locaux. À cause de la nature très sédentaire de la magie djinn, sa puissance va diminuer.

3-Ils acceptent de bloquer les réfugiés. Moto Hakai est aux anges. Sur le coup, il ne leur donne rien. Après tout c'est normal de s'entraider à nettoyer le monde de ces puants aux yeux ronds. Mais ils peuvent être sûrs que la Licorne les soutiendra durant les Cours. Et Moto Hakai leur devra un service. Les relations avec Medinaat-al-Salaam auront besoin d'efforts sans que cela ne soit vraiment grave. Le Joyau n'a pas grand intérêt pour ces réfugiés, sinon la ville du désert aurait envoyé des renforts. Sur la guerre d'influence, Œil de Braise garde sa place sans incidence.
 
Saburo intervient, présentant ce qu’il pense serait la position de son seigneur. Moto Hakai a l'air partisan du génocide, donc un ennemi de la voie du renouveau, la voie de Tokujitsu. Il propose de les héberger, et les installer dans une nouvelle région, non exploitée, pour qu'ils défrichent. Zankoku écoute les autres membres du conseil avant de prendre une décision. Ils accueilleront les réfugiés et massacreront les Licornes s’ils tentent de franchir la passe. Les yeux de Zankoku brillent d’anticipation à l’idée de poursuivre le massacre commencé quelques jours auparavant...
 
Moto Hakai et ses troupes demandent le droit de passage une semaine après les migrants. Zankoku fait avertir le Licorne que si un seul de ses hommes franchit la frontière, il les fera massacrer. Le Licorne repart, assurant qu’il ne laissera pas cet affront impuni.
 
Les réfugiés sont conduits sur la rive de Seinara Kawa, entre Hanjou no Mura, le village de la prospérité, et Atarashi no Mura. Ils y bâtissent un village, Fakhar Akhar.
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

Les traîtres fantômes...
 
Lorsque Tokujitsu était mourant, il a révélé à l’Impératrice, loué soit son nom pour 1d100 années, qu'un complot la visait elle et son époux. Délire d'un agonisant ? La révélation n'est pas encore rendue publique, mais les réseaux d'espionnages s'emparent de l'information. Et très vite Tokujitsu est contacté par les éminences du Scorpion, via son nemuranai.
 
Attention révélation : Il n'a jamais été question de tuer Asahina Yukiyo. Le Clan souhaitait juste se débarrasser de l'encombrante malédiction Yogo. Tout était mis en place pour forcer Tokujitsu à trahir soit le Clan en faisant ce qu'il a fait, soit sa femme, en n’intervenant pas durant tout le séjour de l'Impératrice. Il n'y a jamais eu d'assassin. S’il n'avait rien dit, il ne se serait rien passé. Trop risqué pour le Clan. Par contre, après le séjour de l'Impératrice, une information publique aurait expliqué que Tokujitsu avait empêché l'assassinat dans l'œuf.

Bayushi Miyako est heureuse, malgré le choix de Tokujitsu, de le compter enfin parmi les Scorpions "dignes de confiance". Elle fera venir un shugenja qui certifiera de la fin de la malédiction. Il devrait arriver en cours d’année.

Il n'empêche que Tokujitsu a parlé de traîtres, et les impériaux sont sur les nerfs. Alors que faire ? Les convaincre qu’il s’agissait des délires d'un mourant ou leur livrer des traîtres ? Et oui, Hida Akabasu ferait un excellent traître. Après tout, il était près à découper le Chancelier au nom de Tokujitsu et cela sans lui en avoir parlé… Tokujitsu préfère revenir sur ses déclarations d'agonisant, son aura après son sacrifice, après tout il a perdu un bras en protégeant la Fille des Cieux, évite une enquête trop approfondie...


Et la confiance du Clan du Scorpion
 
Maintenant que Tokujitsu n'a plus sa malédiction, le Clan lui fait cent pour cent confiance.

Un détachement de l'armée, 500 bushis et 10 shugenjas, lui sont confiés. Il peut aussi en demander plus si besoin. Il y a aussi une unité de samurais d'élite qui utilisent des armes à chaîne, trois navires de guerre fluviale, et un daisho d'excellente facture.
 
Tous ces "cadeaux" arrivent en même temps que Tansaku Tomimugen, le shugenja venu vérifier que Tokujitsu est bien libéré de la malédiction Yogo. Et le verdict n'est pas celui escompté. La malédiction est toujours là.
Tansaku Tomimugen en informe Tokujitsu en privé. Pour l'instant personne n'est au courant à part les deux hommes. Le Shugenja est tombé amoureux de la vie des colonies. Il fait comprendre qu'il est ouvert à la corruption...

Sans perdre de temps, Tokujitsu lui offre une place comme membre de sa cour, et le moins de responsabilité possible. Il signe sans hésiter. Tokujitsu est « officiellement » libéré de la malédiction Yogo
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

La fille de l’impératrice
 
L’Impératrice quitte Miyako Seishi deux mois après la cour d'hiver coloniale. Durant son séjour, elle dispose de Shosuro Tokujitsu comme son amant. Asahina Yukiyo semble ne rien remarquer et prendre ses distances, de toute façon elle quitte la capitale juste après la cour d’hiver pour rejoindre les colonies Grue et Mante au sud. Neuf mois après le départ de Iweko 1er, loué soit son nom pour mille générations, elle met au monde une fille, Iweko Miaka. Aucun doute pour Tokujitsu, il est forcement le père. Iweko Setai reconnait l'enfant comme la sienne. Le sang des Tokujitsu a rejoint les Dieux...
 
Le château de l'eau
 
Zankoku a récupéré le magnifique château de l'eau. Il décide qu’il s’agit d’un bon endroit pour contrôler la passe à l’ouest, donc d’y placer des troupes en garnison en ce sens. Il souhaite en faire une cité auto-alimentée capable de tenir un siège, une véritable forteresse. De plus de ça, il souhaite y faire étudier les ressources surnaturelles des lieux avant de les exploiter.
 
L'ombre et les Shosuro
 
Ils disposent d’informations extrêmement précieuses sur l'Ombre. Et ils ont appris par leurs contacts dans l'Araignée que les Shosuro mènent à Rokugan une grande enquête sur le lien entre l'Ombre et l'Araignée. Aideront-ils leur Clan en révélant au Daimyo leur rencontre avec le Dragon de l'Ombre et l'histoire des clefs ?
 
Sur les conseils de Tokujitsu, Nendo décide d’informer la famille Shosuro. Il ne révèle cependant pas être le récipiendaire des clefs permettant de libérer l’Ombre de sa prison millénaire.
 
Watashi no Mura
 
Tokujitsu et sa suite se sont fait attaquer en 1182 par moins de vingts guerriers dans la ville, où il a été blessé. Il a estimé que c'était suffisant pour menacer l'indépendance de la dernière cité libre Chamakadaar. [Spoiler: Information post-dernier scénario] Pour se rattraper Kumar, le dirigeant de la ville, a rejoint la guerre contre les loyalistes Scorpions avec ses troupes, puis a prêté serment de loyauté au daimyo, devenant Tokujitsu Kumar. La loi Ivinda continue à s’appliquer en ville, mais le seigneur d’Aiborï Masuku en a désormais le contrôle indirect. L’annexion définitive est proche.
 
Le mur d'Ishigaki
 
Le mur est bientôt fini. Il ne laisse plus passer d'armée ou de convois et bientôt seul des Shinobi pourront le traverser. Tori no Machi est partagé entre prendre ça pour un affront ou une opportunité. Une délégation envoyée par Isawa Chikotsu, la karo de Isawa Okibin, vient proposer un arrangement. Ils veulent un détachement militaire à eux sur le mur afin que son contrôle soit partagé entre les deux alliés. Ainsi, ils pourront s'en servir comme un filet pour empêcher les migrations clandestines de, ou vers, leur province. En échange, Tokujitsu demande la présence d'une petite unité à Tori no Machi, au port, équipée d'une paire de navires très rapides. Elle est là pour faciliter le passage d'informations entre deux provinces, et surtout prévenir Santo no Mura au plus vite en cas d'attaque depuis le nord.
Dernière modification par Thibor le jeu. avr. 15, 2021 8:37 pm, modifié 2 fois.
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

La solution contre l'Ombre

C’est une partie, le surnaturel, dont mon personnage (et par ricochet le joueur) ne se préoccupe pas, déléguant à Zankoku ou Nendo. Donc j’avoue ne pas très bien suivre cet axe de la campagne, mais en gros la clef qui libérerait le pouvoir de l’Ombre a été divisée en quatre parties, et elles sont portées par des humains inconscients de les abriter. Certains s’en sont rendus compte, comme Nendo ou Zankoku, d’autres non. Lors du dernier scénario, le fait que Nendo accepte l’Ombre en lui a entraîné la perte de sa partie de la clef, récupérée par le Dragon. Otoshigo, qui portait un autre morceau, a également perdu le sien pré-scénario. Il est maintenant nécessaire de protéger les derniers morceaux. Et on comprend mieux pourquoi des personnages aussi différents que Nendo, Otoshigo et Haruko (pour faire pression sur son époux) ont été capturés par l'étrange conventicule mené par le Dragon de l'Ombre.
 
Nendo à fait un sacrifice lourd, mais cela pourrait bien être une bonne chose. Après tout, les difficultés sont le masque préféré des opportunités. Alors qu'il se trouve aux côtés de Zankoku et Hao, en train de parler de cette terrible nouvelle, l'Ashalan sort de nulle part. En fait, il surveille Zankoku depuis leur rencontre, il y a déjà plusieurs années.

Il propose trois solutions :
 
1-Hao ou Zankoku accepte de boire le poison qu'il a concocté, et de détruire à jamais son âme, empêchant l'Ombre de mettre la main sur un quart de la clef. En espérant que cela fonctionne.

2-Transférer la clef de Zankoku ou Hao, ou les deux, sur Nendo. En effet, sa magie ancienne et le lien qu'avait leur ancêtre lui permet de "déplacer" les clefs d'un élu à l'autre. Nendo s'est déjà fait voler sa clef et il a été touché par l'Ombre. C'est le dernier endroit où le Dragon de l'Ombre viendrait chercher. Après, l'Ashalan ne l'envisage pas, mais il y a toujours le shugenja rônin, Otoshigo, qui peut abriter les clefs.

3-Attendre. Il fait ça depuis un bail et pour l'instant ça passe…
 
Zankoku propose de réunir les clés restantes sur un seul être et de lui faire boire le poison. Nendo a déjà fait un pas vers l’Ombre et semble vouloir expier sa faute, il fait donc un bon candidat. Le jeune shugenja rônin autrement arrive comme un héros anonyme de prophétie et ferait également un parfait candidat. Hao a les qualités nécessaires pour un sacrifice de cette ampleur, sauver sa famille, actuelle et passée.
 
Nendo accepte de prendre les clés en lui et se sacrifier avec la fiole le moment voulu. Il n'acceptera pas le nom de Tokujitsu tant que sa tâche ne sera pas accomplie, et devient un rônin, officiellement en raison de n'avoir pu protéger Tokujitsu et Iweko sur le bateau, officieusement pour être marqué par l'Ombre/ être porteurs des clés.
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

L'enquête sur le "Mage Blanc" (mon préféré)
 
L’enquête est pris très au sérieux par le Clan du Scorpion et l'Empire. Elle débute en 1182, pour alimenter un procès à la Cour en 1183. Mais une série de tempêtes très violentes va frapper les colonies. Et le procès sera reporté. Durant deux ans, la province va avoir le droit à un défilé d’enquêteurs.
 
Voici la liste des enquêteurs :
 
-Kuni Daigo, chasseur de sorcières et Magistrat de Jade. Il est incorruptible et invincible. Le seul moyen de le décourager serait de soutenir la création d'un dojo de Chasseur de sorcière Shugenja dont il serait un senseï. C'est en effet du jamais vu, les Chasseurs de Sorcière ne sont que des Bushi pour éviter les chuchotements, et l'apprentissage se fait sur le terrain et pas dans un Dojo.

=> Les affaires de Ji-zeni ne se porte pas au mieux. Des charognards de concurrents ont profité de son absence pour nuire à ses affaires. Tan pis, après tout ce jeu ne serait pas amusant s'il ne trouvait pas d'adversaires à sa taille. A condition qu'il gagne toujours. Ji-Zeni fait son possible pour trouver des plans d'action, lorsque son daimyo vient lui annoncer qu'il va devoir se concentrer sur une tout autre affaire. Débloquer des fonds et trouver à qui les envoyer pour financer le Dojo du Champion de Jade. L'affaire ne lui prend qu'un après-midi. Il écrit trois lettres, va piocher un beau pactole dans la caisse noire, et envoie des messagers de confiance. Puis il reprend ses affaires comme si rien n'avait changé. Le daimyo Tokujitsu a du mal a y croire et demande régulièrement des nouvelles. Il n'y en a pas mais Ji-zeni a confiance. Effectivement, en cours d'année, il reçoit la validation de ses actions. La famille Bayushi finance elle-même l'école, pour que plus jamais l'horreur de la guerre des Destructeurs ne puisse frapper le Clan du Scorpion...

 -Yogo Me-to-Mimi, numéro deux des Kuroiban. Il est le frère cadet de Yogo Reiko, la nouvelle Daymio de la famille. Ses seul défauts apparents sont sa mauvaise vue et son ouïe déficiente. Il est incorruptible mais pas invincible. Tokujitsu peut facilement découvrir son désir de se démarquer de sa sœur, soit en condamnant Zankoku, soit quelque chose de plus gros.

=> Ah, une petit pause dans l'année. Un cadeau. Une bénédiction. Akabashi est désigné avec Saburo pour un assassinat. Il y a deux cible, et il sont deux... Les deux hommes tirent à la courte paille. Bon, Akabashi a gagné le Kuroiban. Facile. Il est même un peu déçu. Il ne se laisse pas distraire par l'enthousiasme et réalise une action rapide. En pleine nuit il s'introduit dans la tente de Yogo Me-to-Mimi et glisse un petit serpent mortel dans sa couche. Puis histoire d'être sur, il énerve un peu la bestiole avant de repartir. Tout est une question de discrétion. Finalement pour ne pas prendre de risque, Akabashi enfonce lui même les crocs du serpent dans la cuisse du Kuroiban avant de disparaitre. Il a aussi laissé une bonne vingtaine de serpents dans le camp. Les reptiles font d'autres victimes. Parfait, ça fera plus crédible. Aucun doute que l'organisation renverra un Kuroiban, mais ce ne sera pas avant le procès.

-Seppun Muteki n’a aucun titre officiel connu mais il pose beaucoup de questions. Son point faible est son honneur particulièrement élevé. Il veut être juste et ne veut pas que le Scorpion soit lynché injustement.
 
-Isawa Unchi-ko est une inquisitrice Asako. L’archétype de la "mal-baisée". Elle veut juste détruire quelqu'un. Les seules personnes qui ne la détestent pas sont ceux qui ne l'ont pas, encore, rencontrée.

=> Saburo et Akabashi ont tiré au sort pour savoir qui faisait quoi. Et le chef des espions doit faire ingérer un poison à Isawa Unchi-ko. Bien quelle soit insupportable, Saburo se contente de faire son devoir sans sentiment. Le poison est inoculé sans difficulté. C'est parti pour plusieurs jours de crise de folie pour l'Inquisitrice.

 Zankoku est coupable. Il alimente des golems avec du sang, utilise des Gaki pour massacrer ses adversaires et tue des centaines d’innocents parce que sa femme est morte (et en plus pas vraiment). Cependant, avec trois enquêteurs sur quatre dans l'incapacité de témoigner, le procès qui se tiendra à Rokugan sera désormais un danger bien moins grand pour la toute jeune famille Tokujitsu...
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Avatar de l’utilisateur
Thibor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2021
Inscription : lun. oct. 19, 2015 10:51 am

Re: [CR] L5A 4e édition & règles maisons - L'âge de l'exploration

Message par Thibor »

A venir
 
Les Shugenja du nouveau monde
 
Le chant des Grillons

Un voisin sans gêne
 
Les Ruines Nagah
Une campagne L5A sur Roll20 (récit complet sur le forum): viewtopic.php?f=32&t=38230
Une campagne d'Ars Magica au long cours (en pause/terminée): http://nouvelle-calebais.blogspot.fr
Une campagne L5A sur Roll20 (terminée): https://choshizennotabi.blogspot.com
 
Répondre