Outsider : le folklore de Thomas Munier (La Cour Corbelle brouillon ; une grosse séance des Sentes en GN virtuel ; Afi)

Les magazines, les sorties, les financements participatifs ...
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

[Inspirations Millevaux] Hall of Mosses

Un voyage photographique au sein de la Hoh Rain Forest, par Lily Landes, quand la mousse envahit toute une forêt. 

Image
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

CE QUI APPARTIENT À TOUT LE MONDE

Une partie solo de Marchebranche pour prouver que l'abondance de tables aléatoires s'y prête tout à fait : au résultat, une partie introspective qui m'a ému.

(temps de lecture : 12 minutes)

Le jeu : Marchebranche, aventures initiatiques dans un monde de forêts en clair-obscur

Joué le 08/02/2021

Durée : 2 heures


Avertissement : contenu sensible (voir détail après image)

Image
matthias lueger, cc-by-nc-nd

Contenu sensible : accident grave impliquant un enfant.


L'histoire :

Image
The River EP, par MonumentuM, du coldwave scandé et transi, entre baptême païen et noyades répétitives.

Je me réveille avec un fichu mal de crâne, comme si des racines poussaient dans ma tête. Je ne me rappelle pourtant pas d'avoir fait la fête hier ! En fait, je ne me rappelle... de pas grand-chose.

Je suis dans une petite chaumière. Mes vieux os me font mal partout. 

Je sors. Dehors, un immense réseaux de cavernes souterraines marécageuses. On entend le coassement de grenouilles blanches, et il y a des saules pleureurs penchés sur la rivière...

Une rivière ! Je m'y traîne pour m'y abreuve, m'appuyant sur mon bâton noeux. Alors que je bois, je vois passer un objet dans le courant et je l'attrappe. Une baguette de coudrier...


Il y a quelques autres maisons dans ce village et des échelles qui remontent à la surface. Et voilà que quelqu'un sort de l'une d'elles. Un homme à tête de corbeau, vêtu d'un manteau  de feuilles et de branches tressées, avec un chapeau de paille et une grande perche en osier. 

"Crâ ! Vous êtes réveillé, messire Haufort le marchebranche !
- Oh, pas si fort, j'ai mal à la tête..."

"Mais vous devez avoir faim !"
Il me tend du caviar d'aubergines. Mais, c'est moisi... Beurk, immangeable !
"Désolé. Crââ ! Je ne suis pas très bon pour la cuisine... Mais puisqu'on se connaît bien [c'est lui qui le dit], j'aurais une quête à te confier... Il y a dans ce réseau de cavernes des horlas... Des horlas chapardeurs ! Et ils m'ont volé mes souvenirs ! Moi qui en avait tant ! Si tu pouvais aller me les retrouver, tu aurais une belle carte du tarot ! Une belle Crââte !
- Tout ce que tu veux, mais parle moins fort, s'il te plaît..."


Image
Geisterstadt, par Omega Massif, un post-rock lourd, triste et urbain pour une soirée de fin du monde dans une ville fantôme.

Je me redresse du mieux que je peux et je commence à traverser le village, en direction des galeries que hantent les horlas.

Mais voilà que quelqu'un m'arrête. Une grourse vêtue de châles brodés qui se présente sous le nom de Milletruites. "Moi aussi j'ai une quête à te confier, marchebranche..." 

"Mais pourquoi tout le monde me traîte de marchebranche ? Je n'ai pas souvenir d'être un marchebranche ! D'ailleurs, je ne me souviens de rien !"
"Justement. Tu es arrivé il y a quelques temps dans notre village souterrain pour proposer tes services de saltimbanque. Mais les horlas t'ont volé tous tes souvenirs. Alors, comme tu es complètement amnésique, on peut dire que tu es un marchebranche maintenant.
- Vous y allez fort !
- Cesse de grogner, si tu nous rends service, tu seras bien payé ! Ecoute, je suis la ravaudeuse de souvenirs du village, et je suis le témoin indigné d'une injustice ! Les pauvres sont obligés de vendre le peu de souvenirs qui leurs restent aux plus riches ! Alors, puisque tu pars dans les cavernes récupérer des souvenirs, tu n'iras pas les rendre à leur soi-disant "légitime" propriétaire, tu les redistribueras aux pauvres ! Et en échange, je te donnerai une carte..."

ça a l'air en contradiction totale avec ma première quête, mais je n'ose pas lui dire non pour le moment. J'aviserai plus tard...

Bon, on dirait que ma gueule de bois est en train de passer. Je me découvre même une étonnante vigueur pour le vieillard que je suis.

Mais je n'arrive pas encore à sortir du village ! Je me fais à nouveau happer, cette fois-ci par un ou une enfant (je ne sais pas trop). Sa laideur m'afflige à un tel point que je cours me réfugier dans l'ombre.

"N'aies pas peur de moi !
S'il te plait, aide-moi !

Puisque tu vas trouver les horlas, demande-leur de me donner la beauté, eux qui connaissent les secrets de toutes les formes !
- ça me paraît faisable, même si j'ai peu envie de frayer avec ces maudits horlas ! J'aurai une carte au moins, en paiement ?
- Ben non, j'en ai pas, je suis qu'un enfant... Mais je te fabriquerai un jouet.
- Tu es gentil. Tu es horrible à voir mais tu es gentille."


Cette fois, me voilà parti. Avec fort à faire ! Je dois négocier un remède de beauté aux horlas, mais en même temps je dois les voler, et je suis censé redistribuer le fruit de ma rapine aux pauvres plutôt qu'à leur dernier propriétaire !

Disons que la marche m'aidera à réfléchir à un compromis.

Il fait terriblement froid dans ces cavernes où des immenses arbres livides servent de piliers naturels. Les mousses phosphorescentes font bien de la lumière, mais aucune source de chaleur. Je grelotte dans ma tunique.

Je réalise alors que je ne frissonne pas uniquement à cause du gel. J'ai peur.

J'ai très peur. Je sens une présence à la fois hostile et familière.


"Hyaaaaaaarkkkk !"

J'entends un rire qui me glace le sang. Un gaussement sardonique venu du fond des âges.

Et voilà qu'une tête effilée pointe hors des ténèbres, surmontant quatre pattes grêles, et d'où pend un fil de bave.

Le museau narquois reprend son rire. Une hyène. Une hyène de la nuit.

"Je suis ta culpabilité. Je suis tous les noirs remords que tu te traînes. Je reviens vers toi pour te hanter et te faire exploser le cœur ! Hyaaaark !"

Des vagues de mauvais sentiments venus de la plus obscure déprime menacent de me submerger comme un limon. Je sens que la hyène réveille le pire de mon passé, mais sans que j'en ai le détail, j'ai juste ce sentiment de dégoût de moi-même en bouche.

Elle essaye de m'engloutir là-dessous, et quand je serai à point, elle va me croquer. Je dois réagir !

Il me faut de la lumière. Et de la joie.

Alors je rassemble toutes mes ressources de saltimbanque. J'allume des torches et je jongle comme peut-etre je n'ai jamais jonglé (j'en sais rien en fait), je chante toutes les chansons optimistes et grivoises qui me viennent en tête. J'oppose à la hyène un bouclier de bonne humeur. Je marche sur les mains et je jongle avec les pieds tout en jouant du fifre.

C'est un grand combat du vacarme fêtard contre le silence ricanant.

Et quand je reprends mes esprits, la bête n'est plus là !

Je suis soulagé et en même temps une grande fatigue me tombe sur le dos !

Je décide de bivouaquer et de me préparer un petit fricot au coin du feu avec des champignons fluos que je cueille sur place. 

Un enfant sort des ténèbres et vient se réchauffer les mains à mon feu. Il a des yeux ronds comme des soucoupes. Hulot, qu'il s'appelle.
Le voilà qu'il tire une pipe de son bissac et se met à en tirer quelques bouffées. Dans les vapeurs, on voit les reflets de souvenirs : une femme qui brasse le bouillon dans une marmite, un chien qui saute sur des genoux...

"Attends, gamin, dis-je. Comment ça se fait que tu te fumes la pipe à ton âge ?
- Ceci n'est pas une pipe. C'est un objet mémoriel.
- Oui, enfin, pipe ou pipe, j'ai l'impression que ça ne t'appartient pas."

Là, le gamin fait une très drôle de tête, où se mélangent la colère, la tristesse, et toute une fricassée d'autres sentiments :
"Ben sous prétexte que j'ai pas de souvenirs, je devrais laisser les autres en avoir. Bien sûr que je l'ai volée cette pipe ! Les souvenirs devraient être à tout le monde !
- Mais c'est normal que t'aies pas de souvenirs, gamin, t'es tout petit.
- Et tu trouves ça juste ? Que je ne me rappelle pas des bras de ma maman, ou de mon premier petit chat..."

Et là, je commence à me poser plein de questions. Je m'apprête à lui prendre la pipe d'autorité pour la restituer à son propriétaire, et je me ravise :
"Bon, fais comme tu veux. Fume-là ta pipe, mais avec modération.
- T'en veux une taffe ?
- Non.
- T'es fâché ?
- Un peu.
- Tiens, voilà un biscuit de lichen.
- Cha crouchtille."


Je repars pour mes vaillantes aventures, mais le gamin insiste pour me suivre. Je lui dis que c'est dangereux, il me répond : "Chic alors !" Je n'ai pas le cœur de le chasser, alors il me colle aux basques.

Nous arrivons enfin aux cavernes habitées par les horlas.


Image
Avant le silence, par Orbes, une nappe d’orgues spectrale à n’en plus finir.

Et en fait, c'est sidérant.

Les horlas ont du voler un paquet de souvenirs parce que ça a littéralement façonné leur environnement. Une grande forêt a poussé alors qu'on est sous terre. Et aussi loin que l'œil peut porter, on y voit, dans ses clairières et ses sentes, des scènes qui sont indibutablement des souvenirs. Un homme qui relace ses souliers et incidemment voit sous la jupe d'une femme. Une vieille femme qui laboure une friche toute la journée et que le sonore baiser d'un enfant vient récompenser. Un môme perdu dans les bois pour faire une farce à ses parents et qui entend le grognement du darou... 

C'est très compliqué, j'ai l'impression d'être un intrus et un voyeux dans ce maquis magique. Et la présence de Hulot qui a l'air tenté de tout chiper n'arrange rien. Ceci dit, encore faudrait-il savoir comment repartir avec des souvenirs ainsi matérialisés !

Avec tout ça, je me demande d'ailleurs où se cachent ces fameux horlas chapardeurs.

"Bon, Hulot, il faut que je me jette dans la gueule du loup. Je vais rentrer dans cette forêt de mémoire à la recherche des horlas chapardeurs. Tu peux encore rester sur le seuil à m'attendre.
- Qu'est-ce que tu crois ? Je te suis, je suis pas une poule mouillée !"

Première clairière, premier souvenir.

Dès que j'y mets un pas, je comprends que je suis dans ma propre mémoire.

Un marchand tout paré de velours et d'autres étoffes colorées me propose de payer un sou pour mon spectacle, et je sens que c'est pas cher payé. Je me surprends à lui dire : "Faites donc l'économie d'un sou et donnez-moi la lumière qui brille dans votre cœur !"
Cet idiot me la tend. Alors je comprends qu'à son insu, il va me payer avec quelque chose de très précieux : l'amour qu'il a pour sa fille.
Hulot me chuchote : "Vas-y, te prive pas, tu l'as bien arnaqué !"
Alors, je me ravise : "Finalement, ce spectacle était gratuit. C'était pour me donner de la visibilité !"
Le marchand a un drôle de regard fixe et la texture de sa peau est bizarre.

Je m'engage dans un fossé pour quitter au plus vite ce souvenir qui me met mal à l'aise.

J'arrive dans un creux, qui doit être un nouveau  souvenir. Qu'est-ce que je vais revivre à présent ?

Je me retrouve dans une immense fête foraine. Elle envahit tout le reste de la forêt de la mémoire avec ses chariots, ses étals, ses troubadeurs, ses cracheurs de feu, ses curieux. Des passants me bousculent. Ils ont tous l'air un peu étranges, mais j'avoue que je veux surtout me concentrer sur mon souvenir. Je la tiens la main d'une fillette habillée comme un bouffon, elle fait grelin, grelin, avec ses cloches. Je comprends que c'est mon apprentie saltimbanque, et je suis fier de réaliser que j'avais prévu d'apprendre les ficelles du métier à quelqu'un. Hulot a l'air de la trouver charmante et il ne nous quitte pas d'une semelle. La gamine dit : "je suis trop contente d'avoir quitté mon petit village pour t'accompagner à la fête foraine !". Je déglutis avec peine. Je le sens pas, sur le coup.
Et pour cause ! 
Un chariot dérangé par un âne errant devisse de sa trajectoire et roule sur la petite bouffonne !

J'emploie toute ma force à soulever la roue pour en extraire la gamine. Mais je comprends qu'elle ne pourra plus jamais être saltimbanque...

Il se passe alors, par dessus l'horreur de ce moment, un événement des plus perturbants.

Tous les passants et les troubadours s'arrêtent et se tournent vers nous, et ils disent tous à l'unisson, avec des yeux qui regardent dans le vide : "Désolé..."


Je cours, je m'en vais en portant la petite bouffonne, j'appelle de l'aide, mais personne ne vient à mon secours. Avec Hulot, on se retrouve dans un vallon, le troisième souvenir.


Image
Celestial Genealogy, Birth of a Mountain, par Innerborée, à la croisée entre post-rock, black art et doom metal, le mariage du chant de la belle et de la bête dans une nuit montagneuse et lunaire.

Je me sens plus jeune. Il y a un grand tribunal, aux boiseries vermoulues et mouchetées de lichen. Il y a plein de corax avec des perruques qui ont l'air d'attendre un verdict.

On m'annonce : "Le juge Haufort va rendre son verdict !"

Je comprend que par le passé, je n'ai pas toujours été homme de cirque. J'ai visiblement aussi été un majestrat. On me met une perruque sur la tête.

Mécaniquement, je monte sur l'estrade, toujours avec la gamine dans mes bras. Hulot me regarde sans trop savoir quoi faire. L'estrade couine. Beaucoup de racines et de lierre envahissent la salle du tribunal. Il y a plein d'humus sur le parquet, qui s'écoule comme une tourbe pâteuse. ça sent le moisi et je vois bien que c'est un très vieux souvenir.

Je vois enfin l'accusé, enchaîné au pied de mon estrade, que je domine de toute ma hauteur. C'est un jeune goupil en haillons, il a l'air tout penaud.

Je regarde mes notes posées sur mon pupitre, je reconnais mon écriture.

Je commence à lire :

"Accusé Renardeau, vous avez été reconnu coupable de vol de souvenirs.

Pour ce fait, la cour vous condamne à...

À...

Non, je ne peux pas...

Les souvenirs sont à tout le monde ! Faites plutôt la fête !"

Et je vide toute mon artillerie. Mirlitons, trille, serpentins, jonglerie, numéro de monocycle... Tout y passe pour dérider la cour !

Et là, à ma grande surprise, tous les corax de loi font tomber leur masque. Et ce sont tous des horlas ! Ils m'acclament en riant !

Ils ont tous des têtes à faire peur, mais ils sont si joyeux !



Voilà pourquoi je suis rentré au village cavernicole sans plus faire commerce avec les horlas et sans chercher à emporter aucun des souvenirs qu'ils avaient amassé ici.


J'ai dit au Corax : "Les souvenirs sont à tout le monde. Si vous voulez revoir les vôtres, oubliez vos peurs et rendez-vous là-bas."

J'ai dit à peu près la même chose à la grourse.

Au petit enfant très laid, j'ai dit : "Je suis désolé, je n'ai pas discuté avec les horlas. Je n'en ai pas trouvé la force. Je pense que tu peux vivre avec le visage que tu as. Les horlas le fond bien en tout cas."

Et c'est alors que j'ai vu les regards que lui faisaient le Corax, ou la grourse, ou encore Hulot.

En fait, tous étaient pétris de tendresse pour cet enfant, elle était la seule à ne s'en rendre pas compte.

Je suis reparti d'ici sans carte. La gamine m'a suivi. Hulot lui a fabriqué une chaise roulante et la pousse.

Je me sens plus léger, même s'il reste encore beaucoup de route pour aller mieux.


Ma feuille de personnage :

Mon personnage (tiré sur chartopia) :

NOM : Haufort

ESPÈCE : Humanité

ÂGE : Vieillesse

GENRE : Masculin

ÉTAT : Valide

QUALITÉ : force

VOCATION : spectacle

PRÉDILECTION : Arts du cirque


Mes tirages :


[C'était troublant comme le thème du vol de souvenir est souvent revenu dans les tirages. J'ai donc décidé d'en faire une ligne directrice, d'où la nature du crime jugé lors du tribunal en fin de partie...]

Une maison
un réseaux de cavernes où les horlas cachent les souvenirs qu'ils ont volés.
Objet dérivant dans une rivière
objet : une baguette de coudrier servant à trouver les sources des souvenirs 

[Finalement, je ne m'en suis pas servi...]

Figurant : genre mystérieux / NATURE corax / FIGURANT LIÉ AUX MARCHEBRANCHES
Une personne qui connaît et apprécie les marchebranches / BIZARRERIE
Vêtu de feuilles et de branches tressées.


Figurant : grours, féminin, réparatrice et raveudeuse de mémoire
MOTIVATION DU DONNEUR DE QUÊTE
Il a trop peur du danger, de l'échec ou des conséquences.
Situation dramatique :
Les pauvres vendent leurs souvenirs aux plus riches et la personne se rebelle contre cette injustice.

Figurant :
enfant, genre mystérieux, est d'une grande laideur, mais tous les figurants le trouvent d'une grande beauté.


PÉRIPÉTIE PRÉCISE
Les plus grandes peurs de chaque personne prennent corps.
Horla
Une hyène de la nuit qui se nourrit du remords des gens.

J'ai fait un lancer de dé pour gérer la hyène en utilisation ma vocation de spectacle et j'ai obtenu 4 : une réussite quand on est un seul personnage.


Cas de conscience :
Un enfant qui vole les souvenirs des gens parce qu'ils devraient être à tout le monde.


Lieu
Une forêt qui contient des scènes de nos souvenirs. Plus on s'y enfonce, plus on remonte loin dans notre passé.

[Comment vais-je rencontrer les horlas ? Je me suis fait pour ceci une petite table avec mes trois solutions envisagées, et j'ai tiré 2

1-2 Un tirage de péripétie
3-4 Ils sont déguisés en humains dans les scènes de mémoire
5-6 Ils ne sont plus là car ils sont devenus la forêt de mémoire.]

Au final, j'ai aussi incorporé des éléments de 3-4 dans la suite des événements.


Péripétie détaillée : un donjon en trois pièces [j'ai opté pour l'idée que mon personnage traverse sa propre forêt de mémoire, des souvenirs que les horlas lui ont volé. J'ai donc opté pour trois lieux, trois souvenirs, chacun déterminé par un tirage d'arcane de tarot et de nature de péripétie)

Arcane du tarot :

XVII L’Étoile

Dessin : À la lumière d'une étoile, une personne verse le contenu de deux vases dans une rivière.

Signification : âme, présage, art, nuit, espoir, idéal, lumière.


Nature de la péripétie : négocier


Arcane du tarot :
    
X La Roue de la Fortune

Dessin : Une roue de chariot en bois monté sur un essieu. En haut de la roue, un ange. A gauche, une bête qui descend. A droite, une bête qui monte.

Signification : la fortune change de main, transformation, bouleversement, l'humain et la bête, jeux de hasard, mémoire.

Nature de la péripétie : affronter un danger.

[J'utilise ma qualité de force sans lancer le dé pour extraire la gamine de la roue, mais je considère que ça ne la préserve pas pour autant des blessures encourues.]


Arcane du tarot :

VIII La Justice

Dessin : Un ange couronné tient une balance et une épée.

Signification : justice, procès, erreur judiciaire, iniquité, épée de Damoclès, croisade.


Nature de péripétie :
Arbitrer


[J'ai fait un lancer de dé pour gérer le tribunal en utilisation ma vocation de spectacle et j'ai obtenu 4 : une réussite quand on est un seul personnage.]
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

La playlist Millevaux aléatoire sur Chartopia !

Mise à jour et augmentée, disponible en format linéaire et en format aléatoire, la playlist définitive de l’univers forestier de Millevaux va vous entraîner dans des tréfonds musicaux dont vous ne ressortirez pas ! Avec en prime, un petit top des plus étranges expéditions.

(temps de lecture : 5 minutes / temps d’écoute : 312 albums)

Image
Eugène Grasset, domaine public
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

Rien ne va plus à Alibiland

« C'est pas moi, c'est mon personnage. »

En GN comme en jeu de rôle, cette justification de nos actes s'appelle l'alibi et nous permet d'oser des expériences nouvelles. L’alibi est un facteur clef pour profiter de ce que le GN a à offrir.

Cependant, l'alibi n'est pas toujours accepté, que ce soit parce que la joueuse ne voit pas de séparation entre elle et son personnage, ou parce que le reste du groupe ne fait pas abstraction de la joueuse quand il s’agit d’accueillir le personnage.

Cet article va donc catégoriser plusieurs définitions de l'alibi, en quoi il est émancipateur, et dans quels cas il ne suffit pas. Il sera suivi d’un autre article, La fabrication de l’aura, qui propose des outils pour renforcer l’alibi. 

(temps de lecture : 16 mn)

 Image
Marc-André Larivière, cc-by-nc-nd, sur flickr
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

[Dans le mufle des Vosges] 48. Le carrefour de l’enfant Rollo 

Les peines toutes simples sont les plus lourdes à porter. 

(temps de lecture : 7 minutes)

Image
Christen Dalsgaard, domaine public
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

Sturkeyville 2 

Un épisode d’enquête occulte dans l’Amérique lovecraftienne des années 1920 que Millevaux envahit insidieusement.

Un récit par Damien Lagauzère.

(temps de lecture : 35 mn)

 Image
Jonathan Haeber, cc-by-nc, sur flickr
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

[Extraits] Nervure 

On a pris toute la forêt de Millevaux et on l'a toute bourrée dans un jeu de cartes de rôle qui vous simplifie la vie ! 

(temps de lecture : 1 mn)

 Image
Couverture : Jon Sullivan, domaine public
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

Les tables aléatoires de Marchebranche sur Chartopia !

Avoir des musiques, des images, des lieux et des rencontres plein la tête pour faire vivre des aventures initiatiques dans un monde de forêts en clair-obscur...

La maîtrise du jeu de rôle Marchebranche est maintenant parfaitement automatisée grâce à ces tables aléatoires ! Au menu, une playlist aléatoire, un dé virtuel, des cartes de tarot illustrées par Thibault Boube, une création de personnage numérique, et caetera. Jouer à Marchebranche n’aura jamais été aussi intuitif !

Image
Couverture : (C) Thibault Boube
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

[Podcast] Débat « la gestion de l'imprévu en jeu de rôle / GN » 

Votre chien a mangé votre scénar, la moitié de votre table a finalement aquaponey ce soir, ou votre GN a été annulé parce que les frites sont avariées, comment gérer cette foule d'imprévus et quand même réussir des parties qui déchirent ? Une question qui se pose aux auteurices de jeu, aux orgas de GN et d'événementiels, aux MJ et bien sûr aux rôlistes en général !

Un débat entre le percutant Alban Damien et moi face à un public très participatif ! À retrouver sur la chaîne de D1000 & D100 ! 

(temps d’écoute : 1h)

 Image
Helena Eriksson, cc-by-nc-nd, sur flickr
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

[Dans le mufle des Vosges] 49. Dârou ! Dârou ! Vénet do mo so sac !

Comment la chasse d’un animal imaginaire a mis le feu aux poudres.

(temps de lecture : 5 mn)

 Image
Jay Cross, cc-by, sur flickr
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (Tarkovski ; fiches pour Echeveuille ; Hantise)

Message par Pikathulhu »

[Publication] A cursed movie in the deep and wild

Un jeu fantasmatique qui vous traînera au cœur de vos imaginaires. 

En format jeu de cartes et aussi en format web sur Chartopia !

(temps de lecture des règles : 2 mn) (temps de lecture -facultative- des fiches : 13 mn)

Image
Illustration : Karsten thomsen, Martin Peterdamn Photography, nadja robot, licence CC-BY-NC, sur flickr.com
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (A cursed movie in the deep and wild ; Tarkovski ; fiches pour Echeveuille)

Message par Pikathulhu »

La fin des inspirations pour Millevaux, un bilan et un top 10

Il n’y aura plus d’inspirations multimédia pour Millevaux dans mon fil de news quotidiennes !

Voici pourquoi je clôture ce chapitre, avec une réflexion globale sur mon rapport à la documentation et à l’inspiration, et pour fermer cette page en beauté, un top 10 des références les plus hallucinantes qui ont innervé l’univers forestier de Millevaux.

(temps de lecture : 7 minutes)

Image
Les druides apportant le gui, par George Henry et Edward Hornel, domaine public
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (A cursed movie in the deep and wild ; Tarkovski ; fiches pour Echeveuille)

Message par Pikathulhu »

[Dans le mufle des Vosges] 50. Des nouvelles du Vatican

On attaque le dernier volet du roman avec un regard sur le journal intime de la Sœur Marie-des-Eaux et l'apparition inquiétante d'un nouveau protagoniste. 

(temps de lecture : 7 minutes)

Image
the streetweeper & n8wood, licence CC-BY-NC, sur flickr
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (A cursed movie in the deep and wild ; Tarkovski ; fiches pour Echeveuille)

Message par Pikathulhu »

[Communauté] Subjoncticiel, un blog sur les actual play de Claude Féry et sur Millevaux

Claude Féry créé Subjoncticiel, un blog où seront désormais diffusés ses parties de jeu de rôle dans l’univers de Millevaux. On y trouvera aussi des inspirations, des réflexions sur la mise en jeu, la mise en scène et la mise en ambiance dans l’univers de Millevaux, je suppose également qu’il y aura des jeux et bien d’autres choses, possiblement plus personnelles !

Image
 
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2325
Inscription : dim. août 22, 2010 7:26 pm
Localisation : Morbihan
Contact :

Re: Outsider : le folklore de Thomas Munier (A cursed movie in the deep and wild ; Tarkovski ; fiches pour Echeveuille)

Message par Pikathulhu »

Outsider, février 2021

Toujours à cent à l’heure même après dix-huit heures ! Mon bilan mensuel ! Au menu, un jeu-expérience pour revivre tous les films maudits tournés dans la forêt de Millevaux, un blog communautaire sur Millevaux, une méga-playlist sur Millevaux ou encore une méga-table aléatoire pour Marchebranche. Bref, un mois petit mais costaud ! Encore merci à toutes les personnes qui me soutiennent via Tipeee ou par d’autres façons (pas forcément monétaires) !

(temps de lecture : 4 mn)

Image
Comment j’ai exorcisé Février avec ce nécessaire de magie blanche réalisé par Claire Munier :)
Outsider. Énergie créative. Univers artisanaux.
Ma page Tipee.
Répondre