[CR] Night Witches

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Répondre
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

[CR] Night Witches

Message par mass »

Hier il y a eu la 1er session d'une partie de Night Witches qui se déroule en distanciel avec comme MJ @Virgile 

Voilà déjà la bande annonce.

https://www.youtube.com/watch?v=L1L5S_prQsg
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

Re: [CR] Night Witches

Message par mass »

Une des premières lettres :
MJ Virgile session 0 de Night Witches 1942. Russie. Mois de Février.
Lettre d’Alexandra Yusupova à Timur Lavrov



Mon tendre amour,

J’ai réussi à trouver un moment pour écrire cette lettre, le temps m’a manqué mais la volonté aussi. Depuis, ce fameux jour, j’avoue ne plus savoir que penser, mon esprit en est totalement chamboulé. Comme tu dois le savoir maintenant, à cause de tes actes, j’ai du partir au front pour combattre pour la mère patrie, j’ai réussi à éviter le pire, comme j’ai pu et je suis à l’arrière dans un régiment d’aviation. Il est évident que je risquerais ma vie à chaque sortie, mais j’aurais moins de chance de tomber dans les mains des nazis, vivantes.
Je n’ai pas eu le temps de t’écrire avant, parce qu’ici c’est l’enfer, il faut se débrouiller seul pour avoir le minimum vital, comme des bottes ou de la nourriture le charbon est rationné et dans la baraquement nous gelons sur place.
Même entre les filles, car oui nous sommes qu’entre fille, ce n’est pas toujours évident. Il faut dire qu’une partie n’ont jamais vu autre chose que des vaches. Il y en a deux dans mon régiment, qui viennent de l’Est, j’arrive à peine à les comprendre et elles se comportent comme des rustres, même si de façons différentes, une prend de la place et à toujours la bouche ouverte, alors que l’autre est comme une pauvre petit souris affamée.
J’ai rencontré aussi une femme avec un fort caractère, son frère est mort pour la mère Patrie et elle croit qu’elle pourra le ramener en volant sur des avions comme lui. Elle ne m’aime pas, j’en suis sur, malgré mes récriminations, elle va me forcer à voler avec Vera la paysanne qui parle beaucoup alors que j’aurais préféré voler, avec Irina, qui est comme moi, elle a le mal du pays.
Je me rappelle quand nous marchions sur les bords de la Neva, dans la clarté d’une nuit d’été, main dans la main. Que Leningrad me manque. Mais je m’égare tout cela c’est du passé, te reverrais je un jour, mon amour. Je crains que non. Voilà je pleure, seule dans le baraquement en pensant à tout ce qui s’est passé.
Demain, je m’envolerais pour de vrai, pour la première fois, et je penserais à toi. Je sais que tu ne peux pas répondre à cette lettre, mais j’espère que tu la recevras, j’essayerais de t’écrire à nouveau le plus tôt possible.


Ta Sasha qui souffre.
 
Dernière modification par mass le mar. sept. 28, 2021 7:37 pm, modifié 1 fois.
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
Avatar de l’utilisateur
JoKeR
Prêtre
Messages : 326
Inscription : mer. sept. 05, 2012 4:49 pm

Re: [CR] Night Witches

Message par JoKeR »

Depuis le temps que ce jeu me fait de l’œil ! Merci pour ce partage et cette belle lettre pour commencer.
La danse, c'est la vie !

Dé à une face aussi !
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

Re: [CR] Night Witches

Message par mass »

  1. MJ Virgile session 0 de Night Witches 1942. Russie. Mois de Février.
    Lettre de Anna "Anya" Repina-Pavrora à sa fille

    Ma chère Masha,

    Si tu savais comme tu me manques.
    Je suis bien arrivée sur ma base d’affectation dans la région de Saratov. Je fais partie d’un contingent de jeunes recrues qui viennent de s’engager pour la mère patrie. Il y a deux fois plus d’hommes que nous ne sommes de femmes et l’on nous a toutes parquées ensemble, à l’écart de la population masculine. Je n’ai pu m’empêcher d’observer chacune de ces femmes et d’essayer de jauger leurs potentiels. Certaines ont l’air aussi décidées que moi, d’autres portent sur elles tous les malheurs du monde, et les dernières ressemblent davantage à des brebis égarées qu’à des volontaires. Deux d’entre elles ont retenu mon attention.
    La première s’appelle Sasha. C’est une femme apprêtée qui s’est probablement trompée de ferry au moment de l’embarquement. Elle n’a pas du tout l’air d’une combattante et détonne dans ce paysage si masculin, mais de ce que j’ai vu, elle devrait s’en sortir en usant des atouts dont dame nature a bien voulu la doter. J’espère qu’elle saura faire preuve d’esprit de corps avec le reste du contingent et pas seulement avec cet Aleksandr dont elle semble s’être entichée.
    La seconde s’appelle Tanya. C’est son exacte opposée. Là où Sasha est tape-à-l’œil, Tanya est la discrétion personnifiée. Elle te ressemble tellement. Cette petite semble avoir eu une vie difficile dans la ferme où elle a grandi. Elle me touche profondément et me rappelle combien tu me manques à chaque instant.
  2. La vie militaire est telle que feu ton oncle nous la décrivait : dure et parfois injuste. Le 588e escadron dont je fais désormais partie est constitué uniquement de femmes. L’intendance nous a remis nos uniformes mais sans les bottes réglementaires qui ont été distribuées aux hommes en priorité. A nous de nous débrouiller pour marcher pieds-nus ou, dans le cas de Sasha, en talons aiguilles. Dès que j’ai eu du temps, j’ai été fouiller les réserves pour tenter de trouver des bottes pour mes nouvelles camarades et moi-même. Bien m’en a pris puisque je suis tombée sur une pleine caisse que j’ai ramenée avec l’aide de Tanya à notre baraquement, où nous avons été accueillies par le regard admiratif des filles de notre escadron qui se sont précipitées pour se chausser.
  3. De son côté, Sasha a trouvé de quoi pouvoir commencer à troquer ce qui pourrait nous manquer comme les cigarettes et la vodka. Chaque jour qui passe me permet de faire plus ample connaissance avec mes nouvelles amies. Tanya ne parle pas beaucoup, mais sa compagnie m’apaise comme si tu étais là. Elle parle peu mais est attentive à tout ce qui l’entoure. Son don d’observation la prédispose à devenir une grande navigatrice.
    Sasha, quant à elle, aimerait décider de certaines affectations mais n’a rien fait pour passer sous-lieutenante. Je me demande si elle est vraiment faite pour cette carrière militaire.
    J’ai sympathisé avec trois autres femmes : Olga, Vera et Irina. Je t’en parlerai dans ma prochaine lettre. Je finis celle-ci car les filles m’attendent pour notre premier vol d’entrainement en escadrille.

    Je pense très fort à toi et aimerais pouvoir te serrer dans mes bras.

    Maman
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

Re: [CR] Night Witches

Message par mass »

  1. MJ Virgile session 0 de Night Witches 1942. Russie. Mois de Février.

    Tatyana Komarova quitte la campagne de Doubna pour rejoindre le ferry qui la mènera vers le 588e escadron. Cette paysanne crasseuse est du genre discrète, enfin de premier abord, car dès qu'elle ouvre la bouche sa sincerité peut parfois en choquer plus d'un. Lors de son périple, elle fait la connaissance de ses 6 caramarades d'escadron, deux en particuliers l'intrigue.
    Une jolie femme brune du nom d'Alexandra que tout le monde nomme Sasha qui utilise son physique avantageux comme monnaie d'échange, dommage que cela soit une connasse, et Anna dite "Anya" une grande perche, plutôt sympa, qui n'arrête pas de parler de la mère patrie, mais qui semble en avoir dans la tête. D'ailleurs, après à peine quelques semaines d'entrainement, elle a déjà pris du grade. La vie sur la base est dure et les hommes restent égaux à eux même, qu'ils volent dans les cieux ou qu'ils labourent la terre, ils méprisent de la même façon les femmes. Le matériel attribué au 588e escradron est obsolète et en mauvais état. Certains pilotes font même exprès de leur mettre des batons dans les hélices (ou les roues). C'est pourquoi, Tatyana que tout le monde appelle Tanya, avec la complicité d'Olga la chapardeuse, n'hésite pas à se servir en pièce sur les appareils de ses gros machistes. Après tout oeil pour oeil, dent pour dent.
    Enfin, nous allons effectuer notre première simulation d'attaque à la tombée du jour. A nous de briller dans les carlingues de nos Polikarpov PO-2.
     
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
Avatar de l’utilisateur
Virgile
Prophète
Messages : 909
Inscription : mar. juil. 09, 2013 11:54 am

Re: [CR] Night Witches

Message par Virgile »

Voici quelques éléments "techniques" de la campagne :
Sasha est une Faucon, Tanya une Chouette et Anya une Corbeau. Nous jouons sur Miro. Je m'inspire du déroulement proposé dans les documents d'accompagnement du jeu, avec des modifications. Après un point sur les attentes, la sécurité émotionnelle et les Manoeuvres, j'ai demandé aux joueuses de choisir nom, apparence, passé, de répartir 0/0/0 ou -1/+1/0 (la répartition des sous lieutenantes) et de choisir deux questions dans celles proposées par les règles (sans y répondre à tous). Elles pouvaient aussi choisir un Rôle. On a alors commencé à jouer l'embarquement sur le ferry, avec une description complète de chacune.

On a profité des premières occasions pour enclencher des manoeuvres : Se la jouer princesse (pour monter dans un camion vers la base, introduction d'un PNJ masculin), Jauger (échec d'Anya qui s'est fait repérer en train de traîner près des douches des hommes - elle était en repérage pour des bottes....) Taxer (pour récupérer les fameuses bottes), et commencer à remplir la réserve de mission.

J'ai enlevé toute la partie "questions posées par les PNJ" du document car je trouve qu'elle n'est pas immersive, et je préfère découvrir les PJ peu à peu. En revanche, je garde au maximum tous les moments qui permettent de distiller les informations de l'univers de jeu.
J'ai laissé passer un peu de temps dans le jeu et j'ai demandé qui avait pris du grade (les autres ont pu passer leur caracs à +1/0/0 ou -1/+2/0, la répartition des sergentes). J'ai présenté la Base et on a répondu aux questions (ce qui nous a permis de créer 2 PNJ, Irina et Olga, pour commencer à compléter la section). J'avais mis des éléments de décor à manipuler pour faire le plan sommaire de la base.
Pour préciser les PNJ j'ai posé deux questions :
"Que vois-tu dans les yeux d'Irina quand elle te regarde ?" de la reconnaissance.
"A quel animal te fait penser Olga ?" A une loutre malicieuse (vazy meneur débrouille-toi avec ça :-) )
J'ai demandé à chacune de se fixer sur un Rôle. Sasha est Misanthrope (elle était partie sur Rêveuse il me semble), Tanya est Protectrice, et Anya Aventurière.

Puis on a fait le serment presque à l'unisson.
Anya a eu pour tâche de présenter la première mission à ses camarades. On a créé une PNJ supplémentaire et la sous lieutenante a procédé à la répartition dans les avions et au choix de la navigatrice en chef et de la pilote qui va mener l'attaque. Et ça râle déjà :-) !


 
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

Re: [CR] Night Witches

Message par mass »

  1. Le capitaine Galunov posa violemment le document sur la table qui le séparait des trois femmes. « Mes gars ont autre chose à faire que de servir de chaperons à vos filles ! Arrêtez cette comédie et renvoyez ces gamines dans leurs foyers ! » Sans attendre la réponse de Marina Raskova, il sortit du bureau. La Commandante Bershanskaya et la capitaine Lobodeva échangèrent un regard inquiet…
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

Re: [CR] Night Witches

Message par mass »

MJ Virgile session 1 de Night Witches 1942. Russie. Mois de Février/Mars. Tanya


Tanya est dans le Polikarpov PO-2, bien ancrée sur son siège de navigatrice. La jeune femme est aux anges. Les sensations en vol sont incroyables. Malgré une météo peu clémente, Tanya profite du voyage. C'était sans compter sur la sournoiserie de leurs camarades masculins qui leur servaient d'escorte. Ces derniers ont décidé de rigoler un peu en ouvrant le feu sur le 588e. L'avion piloté par Vera se retrouve sous les tirs alliés. Sasha réagit immédiatement avec un tir de réplique qui lui fait mouche. Tanya, elle hurle à sa pilote de piquer vers la cible, elles larguent leurs traverses et foncent en direction de la ville en rase motte pour s'abriter avec les arbres. Elle tente de prévenir ses camarades de sa main d'œuvre mais ses gestes resteront incompris. Anyaquant à elle fulmine dans la carlingue du vieux zinc et démontre encore une fois de plus ses talents de pilote. Elle s'assurera de ramener toutes ses filles sur le tarmac.

Lorsqu'elles sont de retour, elles sont convoquées pour un débrief de mission. Le commandant Galunov leur hurle dessus et les traitent d'incapables. Anya monte en pression et défend ses filles bec et ongle mais les choses ne se passent pas bien. Et le fait que Tanya ait attendu le mitrailleur fou sur la piste d'atterrissage avec un sceau de pisse pour lui jeter à la figure, n'arrange pas vraiment les choses. Néanmoins le 588e reçoit l'appui inespérée de la commandante d'escadron. Les filles s'en sortent plutôt bien mais les épreuves ne sont pas encore terminées.

Elles reçoivent bientôt la visite du NKVD. C'est la première fois que Tanya voit Sasha aussi peu sûre d'elle. Comme quoi, même les connasses tremblent devant quelque chose. Mais Tanya est loin de se douter de ce qui l'attend et son entretien avec le NKVD vire au cauchemar quand il la confronte. L'agent du NKVD dit: Il semble que Tanya Komarova soit morte à Doubna il y a plusieurs années, alors qui êtes-vous ? Tanya ne se démonte pas et soutient qu'il y a eu une erreur et qu’elle est bien Tanya. De retour, dans le baraquement, Tanya ne peut réprimer sa contrariété. Malheureusement, pour elle, Sasha la voit et saute sur l’occasion pour en remettre une couche. Le soir, Sasha reçoit une lettre qui la bouleverse jusqu’aux larmes. Contre toute attente, Sasha va se confier et trouvera une oreille attentive et empathique dans la personne de Tanya. Peut-être que ces deux-là ont plus en commun qu’elles n’osent l’admettre. Tanya comprend que la belle Sasha devait être une Suka en ville, la pauvre. C’est le moment que choisit Alexander pour venir voir Sasha. La jeune femme ne souhaitant pas lui parler, s’enfuit vers les dortoirs. Tanya réagit au quart de tour et dissuade Alexander de poursuivre Sasha.

Enfin le camp a retrouvé son calme et la routine des entrainements a repris. Les filles du 588e se préparent à leur nouvelle mission. Une attaque de nuit cette fois ci. Anya décide de changer les équipages et Tanya se retrouve à la place du pilote et en binôme avec Sasha dans l’avion numéro 13. Heureusement que Tanya n’est pas superstitieuse ! Contre toute attente, la mission est une réussite grâce à Anya et l’escadron rentre au bercaille sans ennuis.

Anya a observé ses filles comme elles les appelle, au cours de ses semaines de vie commune. La jeune femme récemment promue se félicite de l’esprit d’équipe dans son groupe. Elle se réjouit de voir des sentiments comme la solidarité et parfois même l’amitié se tisser entre les filles. Tout cela ne sera que bénéfique pour leurs futures missions. Un soir, Anya arrive à hauteur du mur du baraquement et voit Tanya en pleine discussion avec Sasha. Voulant les rejoindre, elle se ravise en entendant Tanya dire d’une voix presque enfantine : « Alleeeez Sasha dis-moi merci car je vais mourir en te sauvant la vie. Alors je veux que tu me dises un vraiiiii merci du cœur ». Anya restera en retrait à écouter ses camarades. Cette gamine discrète au franc parler décapant, qu’elle avait initialement assimilé au côté rustre des paysans de Doubna, est loin d’être si naïve. Les heures observations d’Anya la conduise irrémédiablement à s’interroger sur Tanya. Qui est-elle vraiment ? Cette fille n’est pas une paysanne. Une pensée fugace traverse l’esprit d’Anya on dirait que Tanya par sa simple présence ou par ses actes parfois surprenants apaisent les douleurs des autres. Mais qui est vraiment cette fille ? Et que fera le NKVD s’ils doutent d’elle ? Anya doit elle protéger Tanya ?
Dernière modification par mass le mer. oct. 13, 2021 11:51 pm, modifié 1 fois.
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

Re: [CR] Night Witches

Message par mass »

MJ Virgile session 1 de Night Witches 1942. Russie. Mois de Février/Mars. Lettre de Anna "Anya" Repina-Pavrora à sa fille

Ma chérie,

Je pense que si tu étais là, tu serais fière de moi. Les entrainements se succèdent et me permettent chaque jour de mieux cerner notre escadron. Notre première mission d’entrainement s’est déroulée en bordure de Bogoslavka. Nous devions larguer des traverses métalliques faisant objet de bombes factices sur des cibles désignées par le commandement. La particularité du 588e (mon escadron) est de devoir lâcher les bombes alors que nous planons de nuit, tous les moteurs éteints, au-dessus de nos cibles. Quel sentiment de plénitude que de n’entendre que le vent avant de larguer nos engins de mort. J’ai l’impression d’approcher les cieux et de pouvoir rejoindre celles et ceux qui nous ont quittés trop tôt. Je suis certaine que tu adorerais cette sensation.
Escortées par le 217e régiment d’assaut aérien, nous avons accompli cette mission avec succès. Le 217e est uniquement composé d’hommes dont la grande majorité sont restés à l’âge ingrat pré-pubère et qui ne pensent qu’à déterminer entre eux qui est capable de pisser le plus loin. Ils se croient supérieurs et nous pensent trop faibles pour mener le combat. L’un d’eux a trouvé amusant de tenter de nous effrayer en nous tirant dessus. Bien lui en a pris ! Mes filles ont réagi comme des soldats et ont riposté en perforant sa carlingue l’obligeant à battre en retraite.
A notre retour au sol, le capitaine Andreï "Blaireau" Galunov, commandant du 217e, a bien tenté de me faire des remontrances, mais il a bien dû admettre que nous avons eu la meilleure des réactions. Doit-on fuir sous le feu de l’ennemi ou riposter ? Devais-je accepter ses remontrances ou nous défendre bec et ongle ? J’ai préféré la riposte et au vu du sourire en coin de la commandante Bershanskaya, je pense que nous avons rempli au mieux notre mission.
Ne l’oublie jamais ma chérie, comme le dit le proverbe : "L'homme est la tête, la femme est le cou. Et la tête regarde là où le cou tourne".
Tout cela aurait pu en rester là, mais la petite Tania qui a du caractère comme toi (Dieu que vous vous ressemblez) a décidé de retrouver celui qui nous avait tiré dessus et l’a couvert d’un sceau de pisse dès qu’il a posé le pied sur le tarmac. J’avoue que j’aime cette petite, et lui confierait mes arrières sans aucune appréhension, même si je ne suis pas sûre qu’elle ait un réel passé de paysanne tel qu’elle le prétend. En tout cas, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu’il ne lui arrive rien, je te le promets.

Lors de notre vol d’entrainement suivant, nous avons dû larguer des bombes réelles sur un pont factice. Cet exercice s’est déroulé en présence de la commandante Marina Raskova. J’ai mis Tania et Sasha ensemble dans le même avion, et comme je l’espérais, elles se sont distinguées au meilleur des moments. Celle qui a le plus de difficultés est Vera. La pauvre semble un peu perdue loin de chez elle et pour ne pas faciliter les choses, Sasha n’hésite jamais à se moquer d’elle. J’ai pris Vera avec moi sur cet exercice et j’espère qu’elle reprendra confiance lors du prochain test.

A la caserne, le NKVP (l’organisme d'État duquel relève la police politique "chargée de combattre le crime et de maintenir l'ordre public") s’est invité dans nos vies, et s’assure que nous sommes toutes là pour défendre la mère patrie pour la grandeur du Père des peuples. J’avoue que s’il n’y avait pas cette guerre, je postulerais pour une fonction au NKVP. Cela m’a donné du baume au cœur de nous savoir si bien entourées et telle que je te connais, ma petite Masha, tu aurais aussi aimé cela. D’ailleurs, pour la première fois, j’ai pu voir une différence entre toi et la petite Tanya. Visiblement la présence du NKVP ne lui plait pas.
Pourtant si je devais parier sur celle qui devrait s’en méfier, je mettrais un demi-rouble sur Sasha. Elle se fait régulièrement des ennemies parmi les filles. L’une d’elles finira peut-être par la dénoncer. Il faudra que je garde un œil sur cela pour pouvoir l’empêcher car rien ne remplace l’unité d’un escadron. Son dernier fait d’armes l’a opposé à Tanya. Alors que la petite semblait perturbée par le NKVP, Sasha l’aurait rudoyée en la traitant notamment de paysanne. Mais le vent change souvent de direction et la méchanceté dont Sasha peut faire preuve s’est finalement retournée contre elle. Notre bimbo a reçu quelques jours plus tard une lettre qui l’a mise dans tous ses états. J’allais aller la voir, mais Tanya m’a devancée. La "paysanne" aurait pu lui rendre la monnaie de sa pièce, mais a préféré lui tendre la main en voyant sa détresse. Point de loi du talion entre nous.
Peut-être parviendra-t-elle à adoucir notre "citadine". Dans tous les cas, cette petite Tanya est aussi généreuse que toi puisqu’elle a promis de sauver notre "princesse" en donnant sa vie le jour où la mort viendrait la chercher. Comme je te le dis, elle me rappelle tellement toi. Je suis certaine que tu l’aimerais.

Je vais stopper cette lettre sans quoi elle deviendra illisible à cause des larmes qui coulent sur mes joues. Je t’embrasse de tout mon cœur. Maman


 
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
184201739
Cardinal
Messages : 547
Inscription : ven. sept. 07, 2018 7:31 pm
Localisation : Fontainebleau, Aix en Provence, Avignon

Re: [CR] Night Witches

Message par 184201739 »

NKVD addict, la maman : surprise à la lecture du coup, et c'est toujours bienvenu les surprises.
Excellents CR merci. Il n'y a que sur le mot Bimbo que mon nez s'est froissé !
Bravo pour le surnom du capitaine du 217e.
J'ai appris un mot :  https://mobile-dictionary.reverso.net/f ... ncais/suka
Dont je doute néanmoins de faire usage ...
Avatar de l’utilisateur
Antharius
Ascendant
Messages : 1526
Inscription : mar. janv. 15, 2013 3:23 pm
Localisation : Vendée

Re: [CR] Night Witches

Message par Antharius »

Un très chouette CR!

Merci
Avatar de l’utilisateur
mass
Dieu du suffrage direct
Messages : 9477
Inscription : ven. janv. 20, 2012 3:58 pm
Localisation : lyon

Re: [CR] Night Witches

Message par mass »

MJ Virgile session 1 de Night Witches 1942. Russie. Mois de Février.
Lettre d’Alexandra Yusupova à Timur Lavrov

Timur,

J’ai bien reçu ta lettre, et notre histoire ne peut pas se terminer comme cela. tu dois comprendre que nous sommes aujourd’hui liés pour la vie. l’ombre est là, parmi les filles, elles nous frôlent, pour l’instant j’ai l’impression qu’elle veut s’en prendre à une autre, mais ce n’est qu’un répit de courte durée, elle sera là pour moi, un jour ou l’autre.
Et non la responsabilité n’est pas partagée, tu es celui qui m’a poussé à cela, et je ne le regrette pas car mon amour pour toi et plus fort que tout. Et je suis sur que pour toi c’est aussi le cas, nous sommes les deux faces d’une même pièce, et ta lettre a été dictée par la peur, j’en suis convaincu. Mais n’est pas peur mon amour, parce que notre force, c’est nous.
Mais tu dois savoir quand même,  que ta lettre m’a fait un mal fou, et heureusement que la jeune Tanya été là, elle m’a soutenu contre toute attente, j’étais aveuglée par mes préjugés, derrière ce que je croyais être une paysanne naïve, se cachait une fille forte et intelligente, je me suis confiée à elle, j’avais besoin d’un bras, elle m’a tendu le sien et je me sans moins seule aujourd’hui, et je remercie notre chef Anya de nous avoir mise sur le même avion pour la dernière sortie que nous avons faite.
Si un jour cette guerre s’arrête et que le destin nous permet de nous voir à nouveau j’aimerais te la présenter. On peut être un petit bout de fille et être un roc à l’intérieur.
Ici la vie est la même, nous volons de plus en plus et bientôt nous irons combattre les ennemis de la Mère Patrie. Nous mettrons nos vies dans la roulette de la destinée, mais je n’ai pas peur, je me prépare ( j’apprends les points faible des avions ennemis ) en regardant fièrement l’avenir sans aucune crainte, parce que notre amour est plus fort.
J’attend des nouvelles de toi, et si je n’en reçois pas je serais pourquoi.

Sasha
Provocateur OUI, pédagogue NON !!!!
Répondre