BoL : des bidouillages

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
[ALT+R] Fred
Pratiquant
Messages : 261
Inscription : mer. mars 14, 2007 3:22 pm
Localisation : Toulouse/Colomiers

Re: BoL : des bidouillages

Message par [ALT+R] Fred »

LeRatierBretonnien a écrit : lun. févr. 21, 2022 11:15 pm Merci  ! Après, les monnaies j'ai fais un croisement entre des termes anciens et des traductions dans des langues exotiques en essayant de refléter le "flavour" de la cité. Mais si vous préférez un autre nom de monnaie que ceux de l'aide de jeu, c'est à discuter, ça peut changer !

Mes 2 cents.

Il est possible qu'une monnaie soit appelée d'après un symbole héraldique ou assimilé : l'ours d'argent, le lion de cuivre, une tour de bronze, un aigle d'or... Certaines cités avaient leur monnaie, plus ou moins célèbres : Venise avait son ducat, après des livres (version italienne des livres), on pourrait payer en Byzancien de platine ou en Carthaginois d'or ?

Les monnaies espagnoles étaient nommées des "pièces de huit" (au temps des pirates, cela dit). Le concept apparaît avec la livre, pièce en or qui valait l'équivalent d'une livre d'argent-métal. Pourquoi pas des "pièces de dix" ou des "réaux de six"... Les maravedis ne valaient pas grand chose.

Le nom des ducats venait d'un duché (je ne sais pas lequel à l'origine) mais on peut étendre le truc à d'autres : un prince ou un princeps pour une principauté (ou une princée, comme pendant les croisades), un comtal d'argent pour un comté, voire un mark pour une Marche ?

Le franc est peut-être relié au peuple franc, à moins que ça ne soit sa "franche" valeur qui soit évoquée, j'invente parce que je ne le sais pas : en fonction du setting (je ne connais pas celui de BoL), certains peuples peuvent donner leur nom à leur monnaie pour peu qu'ils soient présents un peu partout pour répandre leurs piécettes, à moins que leur puissance donne à leur monnaie une valeur supérieure.

On pourrait imaginer donner du cavalier d'argent, qui vaut neuf Cimmeriens de bronze, chacun valant cinq loups de cuivre...
<< You know, I'm talking about the gas chamber, and you haven't even asked me what this is about. You've got a big "Guilty" sign around your neck.>>
Det. Lt. Edmund Exley, L.A. Confidential
Avatar de l’utilisateur
Charles Albert
Initié
Messages : 103
Inscription : lun. juin 10, 2019 12:45 am

Re: BoL : des bidouillages

Message par Charles Albert »

Merci pour ces précisions. ça donne plein d'idées.
Pour ajouter de l'info sur ce sujet il y a cette très bonne émission radio sur le thème de la numismatique. Où on découvre que la monnaie peut véhiculer des messages que le pouvoir veut mettre en avant. Alors pourquoi pas des énigmes, des pistes pour un trésor, des malédictions... ?
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 6809
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: BoL : des bidouillages

Message par Tybalt (le retour) »

Kardwill a écrit : ven. févr. 05, 2010 2:34 pmBon, maintenant que j'ai testé, je me lance dans les bidouillages :mrgreen:

Les trucs qui ont un peu grincé en partie :
1 ) Jeter les dés pour chaque attaque de chaque brute, c'est lourd. Surtout lorsque le barbare a chargé seul le corps de garde (où s'étaient rassemblés 10 hommes) pour se frayer un chemin vers la liberté... j'ai improvisé une règle sur le pouce, en regroupant les gardes en groupes de 3-4. Chaque homme supplémentaire donnait un +1 au toucher à son groupe. Si le groupe touche, je lance autant de dés que de gardes, et je conserve le meilleur (ex : 3 gardes, je jette 2d6+2 pour le toucher, si je fais 9, je lance 3 dés et conserve le meilleur du lot). Maintenant qu'il me reste 1 semaine avant le prochain scénario, je vais pouvoir me pencher sur un truc plus peaufiné (il me semble qu'Erwan G. avait pondu une règle pour ça. J'ai plus qu'à la chercher dans 80 pages de forum :mrgreen: )

2 ) Les armures sont solides! Le barbare, avec 5 d'armures sans se forcer (une cotte de mailles, un casque, des bottes), était quasi indestructible par les gardes armés d'épée, et n'a commencé à saigner que lorsque j'ai sorti les hallebardes. Je ne sais pas si je vais introduire une règle pour compenser celà (comme le point de dégat minimum proposé en ces murs) : D'un côté, ça fait partie du genre (et un phénomène d'usure a finit par se faire sentir au bout d'un moment...) D'un autre, même le joueur a trouvé que son perso était un brin trop robuste. J'imagine que les combats contre un chevalier avec 9 ou 10 d'armure doivent se regler à grand coups de points d'héroisme... C'est peut être la solution, d'ailleurs : augmenter mes points de villenie (j'en avais juste donné 1 au chef-geollier) pour avoir la possibilité de leur faire mal quand celà devient nécessaire pour la crédibilité de mes méchants.

Je pratique la nécromancie en remontant ton message d'il y a douze ans (bah, c'est récent) car je cherche à bricoler des règles simples et rapides pour gérer les dégâts causés aux armes, armures et boucliers en combat pour mon jeu Kosmos. Or, comme tu le remarquais, il n'y a rien de ce genre prévu dans BoL (même si on peut frapper au défaut de l'armure). D'où quelques idées :

Sur un succès héroïque à son jet d'attaque, un personnage peut choisir "Coup précis" pour endommager une pièce d'équipement de son adversaire (arme, bouclier, armure, casque, ou même ceinture, baudrier, etc).
Les effets sont les suivants :
- Un casque perd son bonus (il ne sert plus à rien).
- Un bouclier descend d'une catégorie : un Grand bouclier ne protège plus que comme un Petit bouclier (tout en causant quand même un malus), un Petit bouclier ne sert plus à rien.
- Une armure gagne un malus de -2 à son dé de protection (ou -1 à son chiffre fixe de protection) EDIT : perd un niveau sur le tableau des armures (p. 53 de BoL version Ludosphérik), tout en causant quand même les mêmes malus que si elle était intacte. Par exemple, une armure lourde (qui annule 1d3-1 (3) dégâts subis), une fois endommagée, ne protège plus que comme une armure moyenne (elle n'annule plus que 1d3-2 (2) dégâts subis), mais elle cause toujours un malus de -2 en agilité ainsi qu'un malus social. Une armure légère, dès qu'elle est endommagée ainsi, ne confère plus aucune protection.
- Une ceinture ou un baudrier est fendu, avec les conséquences embêtantes que ça peut avoir pour l'adversaire (ceinturon avec fourreau qui tombe, chausses qui se baissent sur les genoux...).
Je n'ai pas encore d'idée pour gérer simplement les dégâts causés aux armes.
Dernière modification par Tybalt (le retour) le mar. mars 29, 2022 9:23 pm, modifié 3 fois.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Kardwill
Dieu des strates galactiques
Messages : 9139
Inscription : mar. déc. 11, 2007 3:19 pm

Re: BoL : des bidouillages

Message par Kardwill »

Tybalt (le retour) a écrit : mar. mars 29, 2022 12:43 pm en remontant ton message d'il y a douze ans
C'te coup de vieux ^^ 8)7
MJ actuellement sur : Dresden Files (Fate), Star Trek (Fate), Ravenloft (D&D)
Avatar de l’utilisateur
Lanoar
Evêque
Messages : 420
Inscription : lun. févr. 10, 2020 10:55 am

Re: BoL : des bidouillages

Message par Lanoar »

Le coup précis permet déjà de réduire le dé d'armure face à une créature. De là à faire une règle maison pour l'autoriser sur un humain fortement armuré, il n'y a qu'un pas :)
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 6809
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: BoL : des bidouillages

Message par Tybalt (le retour) »

Lanoar a écrit : mar. mars 29, 2022 7:31 pm Le coup précis permet déjà de réduire le dé d'armure face à une créature. De là à faire une règle maison pour l'autoriser sur un humain fortement armuré, il n'y a qu'un pas :)

Justement, je ne suis pas sûr de tout bien comprendre dans la description du Coup précis. Il permet d'imposer un dé de malus à tous les jets d'action d'un certain type (ex. les jets d'attaque, ou les jets impliquant la vue si on porte un coup à l'oeil, etc.). Et, face à une créature, il est indiqué que le Coup précis permet de "réduire la protection de la créature d'une catégorie"... mais qu'est-ce que ça signifie ? Je ne vois pas de "catégories de protection" dans le tableau général des gabarits de monstres au début du bestiaire. Tout ce que je vois, ce sont les dés de protection des monstres dans les descriptions individuelles.
C'est bête, mais ce cas de figure... précis ne s'est jamais présenté à ma table, donc je ne m'étais encore jamais posé la question :neutral:
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Lanoar
Evêque
Messages : 420
Inscription : lun. févr. 10, 2020 10:55 am

Re: BoL : des bidouillages

Message par Lanoar »

Les catégories de protections sont alignées avec les armures légères/intermédiaires/lourdes/et+ de la page 53 (version Ludosphérik). En tout cas c'est comme ça que je le comprends car effectivement il n'y a pas d'échelle de protection type dans le tableau des créatures.
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 6809
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: BoL : des bidouillages

Message par Tybalt (le retour) »

Ah, oui ! Je vois mieux. Effectivement, toutes les créatures ont l'air d'avoir des niveaux de protection calés sur cette échelle-là, du coup c'est cohérent. Merci beaucoup pour l'explication :) Bon, mais, comme tu dis, ça peut facilement se récupérer pour une règle sur les dommages causés aux armures. Du coup, au lieu du "-2 au niveau de protection" que je proposais ci-dessus, on peut juste dire qu'une armure endommagée par un Coup précis perd un niveau sur ce tableau. J'ai mis à jour ma règle ci-dessus en conséquence.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Pallantides
Initié
Messages : 159
Inscription : dim. mai 12, 2019 4:34 pm

Re: BoL : des bidouillages

Message par Pallantides »

Tybalt (le retour) a écrit : mar. mars 29, 2022 12:43 pm Je n'ai pas encore d'idée pour gérer simplement les dégâts causés aux armes.

Salut Tybalt,

Je me rends compte que je n'ai pas formalisé mes petites bidouilles sur les armes (casse, armes supplémentaires et effets particuliers)...du coup je suis en train de m'en occuper et je suis tombé sur ton message.

Suite à une discussion dans ce fil (viewtopic.php?p=2025804&hilit=bidouilla ... s#p2025804) avec Arthus et Griffesapin, j'ai abouti au truc suivant :
Lors de chaque combat avec une arme de corps à corps en bronze, en os ou en pierre, si le résultat du jet d'attaque est inférieur ou égal à 4, l’arme est cassée et vous devez en trouver une autre. Si l'arme est en fer, jetez 1d6 : elle casse sur un 5 ou un 6 et si elle est en acier, jetez 1d6 : l'arme casse sur un 6.
"À douze ans, grogna FitzGeoffrey, j'étais livré à moi-même, [...]. J'étais vêtu de peaux de loup, pesais non loin de quatre-vingt-dix kilos et j'avais déjà tué trois hommes". - Robert E. Howard, Les Faucons d'Outremer, 1931 -
hegan
Prêtre
Messages : 354
Inscription : mer. mai 04, 2016 10:30 pm

Re: BoL : des bidouillages

Message par hegan »

Je vais me permettre d'être tatillon : ce qui est appelé couramment "fer" est quasiment tout le temps de la fonte, alliage métallurgique primaire obtenu par réduction du minerai de fer.

Cela vient du fait d'une "mauvaise" traduction de l'anglais Iron (confusion chimie / métallurgie). Un objet en "fer" (ie sans carbone ou presque) a une espérance de vie de quelques jours du fait de l'oxydation extrêmement rapide (4Fe + 3O2 -> 2Fe2O3 pour la réaction la plus connue : la rouille, et qui n'est pas la seule).
 
Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Ascendant
Messages : 1531
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am
Localisation : MONTIGNY-LES-METZ

Re: BoL : des bidouillages

Message par griffesapin »

hegan a écrit : sam. mai 14, 2022 6:18 pm Je vais me permettre d'être tatillon : ce qui est appelé couramment "fer" est quasiment tout le temps de la fonte, alliage métallurgique primaire obtenu par réduction du minerai de fer.

Cela vient du fait d'une "mauvaise" traduction de l'anglais Iron (confusion chimie / métallurgie). Un objet en "fer" (ie sans carbone ou presque) a une espérance de vie de quelques jours du fait de l'oxydation extrêmement rapide (4Fe + 3O2 -> 2Fe2O3 pour la réaction la plus connue : la rouille, et qui n'est pas la seule).

HAhahaha ! tu dis ca parce que tu ne connais pas le secret de l'acier ! Crom rira de toi et te jettera hors du Walhalla  :rock
(le métal de Lémurie c'est pas le même que chez nous donc ca marche  :P
 
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet
hegan
Prêtre
Messages : 354
Inscription : mer. mai 04, 2016 10:30 pm

Re: BoL : des bidouillages

Message par hegan »

Par Crom ! Tu as raison !

(sauf que je crois que le post fait référence à un message concernant Kosmos, non ?)
 
Avatar de l’utilisateur
griffesapin
Ascendant
Messages : 1531
Inscription : lun. juil. 03, 2017 11:21 am
Localisation : MONTIGNY-LES-METZ

Re: BoL : des bidouillages

Message par griffesapin »

hegan a écrit : sam. mai 14, 2022 10:54 pm Par Crom ! Tu as raison !

(sauf que je crois que le post fait référence à un message concernant Kosmos, non ?)
HAhahaha ! tu dis ca parce que tu ne connais pas le secret de l'acier ! Héphaïstos rira de toi lors de ton jugement devant les trois juges et tu seras jeté hors des Champs Elysées condamné à forger des armes-qui-cassent dans le Tartare pour l'éternité  Image
(ca marche aussi  :charmeur )
 
Dernière modification par griffesapin le mar. mai 17, 2022 11:16 am, modifié 1 fois.
la différence entre un adulte et un enfant, c'est la taille et le budget du jouet
hegan
Prêtre
Messages : 354
Inscription : mer. mai 04, 2016 10:30 pm

Re: BoL : des bidouillages

Message par hegan »

Par la malepeste, quelle dérouillée...
Répondre