[Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Avatar de l’utilisateur
rogre
RDieu
Messages : 5000
Inscription : jeu. déc. 06, 2007 12:53 pm
Localisation : Lyon 6è

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par rogre »

Mugen a écrit : lun. mai 09, 2022 3:45 pm
Yusei a écrit : lun. mai 09, 2022 3:40 pm
Harfang2 a écrit : lun. mai 09, 2022 1:13 pm Et, même après des années à lire des commentaires et théories sur l'importance du système, je ne comprend toujours pas.
Ben, là, pour reprendre l'exemple d'Alien, ça ne va quand même pas être la même ambiance si tu adaptes à D&D ou à Cthulhu, non ?

Dans un cas tu fais Alien, et dans l'autre AlienS. :D
Edit: Voire l'un puis l'autre à des niveaux différents....

Envoyez les Aliens! 32 points de vie, ça se le fait - mais 5d10 de sang acide qui gicle, aîe, et une morsure à 4d8+4; et des super saves; et il te détecte à 300 feet…

https://www.dandwiki.com/wiki/Alien_(Xe ... _Creature)
Lu sur Internet: "L'Eurovision dans son ensemble est très contestable sur le plan musical" !!!
Avatar de l’utilisateur
Nolendur
Dieu matters
Messages : 4461
Inscription : mar. mai 20, 2008 3:51 pm
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Nolendur »

Sans vouloir jouer les rabat-joies, vous vous souvenez qu'on est sur le sujet Cinéma, là. :)
Petits jeux et bricolages : jeux perso et aides de jeu.
_____
The presence of those seeking the truth is infinitely to be preferred to the presence of those who think they’ve found it.
-- Terry Pratchett
Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent.
-- André Gide
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7849
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Qui Revient de Loin »

Hyeronimus a écrit : lun. mai 09, 2022 4:59 pm A propos des systèmes, et pardon si c'est une généralité, j'ai remarqué que beaucoup cherchent à rendre leurs parties "plus" gritty, plus risquées, plus réalistes... Je ne suis hélas plus en mode parties depuis longtemps, mais dans mon souvenir, et notamment en tant que MJ, on était plus dans la démarche inverse, à la fois pour promouvoir l'héroïsme de personnages sans cela parfois trop timorés, mais aussi parce que les résultats des dés leur donnaient des raisons de l'être, timorés...



Bin ça dépend du film que tu émules.

Alien RPG : le jeu doit être mortel, c'est le propos des films, avec au mieux un survivant à la fin.
Die Hard RPG : les perso doivent pouvoir se manger moult et moult mandales, balles et éclats de verre et toujours revenir.
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7849
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Qui Revient de Loin »

Nolendur a écrit : lun. mai 09, 2022 5:21 pm Sans vouloir jouer les rabat-joies, vous vous souvenez qu'on est sur le sujet Cinéma, là. :)

Heu... y a eu une fusion de fil avec un autre où la discussion était sur Alien/blade runner RPG... :oops:  alors... comment dire ? On s'est fait chasser de la section JDR, nous disant d'aller dans la section film :'(
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Harfang2
Mystique
Messages : 828
Inscription : jeu. déc. 03, 2020 5:51 pm
Localisation : Tours

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Harfang2 »

Mugen a écrit : lun. mai 09, 2022 3:37 pm
Harfang2 a écrit : lun. mai 09, 2022 1:13 pm  
Si un système te dit que tout individu qui se prend une balle a une chance non négligeable de mourir alors que son voisin permet à certains de survivre à 15 balles, l'effet sur la partie sera assez sensible. :)

J'aumgente ou je baisse les dégâts, j'inflige des malus ou non, j'implique infections et amputations ou non. Pas la peine de changer la structure du système.

edit: oui pas le lieu, je m'éjecte.
Dernière modification par Harfang2 le lun. mai 09, 2022 6:20 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7849
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Qui Revient de Loin »

Certains systèmes permettent d'adapter le niveau de pulp, dans une certaine mesure.

D'autres systèmes ne sont tout simplement pas adaptés. Imaginons (j'en ai vu) un jeu Michel Vaillant RPG avec des règles de baston à la D&D mais rien sur la course automobile, les courses poursuites et les relations de famille. Jouer sur les malus et les PV ne changera pas le feeling.

Je vois difficilement faire du Shoujo RPG avec D&D, même en décalquant les règles de baston pour en faire des règles de sentiments...

Mais pour des univers similaires, oui, on peut garder un système générique globalement bien adapté et le tuner, genre faire du Star wars et du Transformers avec le même système.
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
cdang
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3257
Inscription : jeu. avr. 30, 2015 10:23 am
Localisation : Le Havre

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par cdang »

Nolendur a écrit : lun. mai 09, 2022 5:21 pm Sans vouloir jouer les rabat-joies, vous vous souvenez qu'on est sur le sujet Cinéma, là. :)
Bah, le problème c'est que la discussion oscille entre cinéma et JdR (on était parti du fil Foulancement). Et comme ça parlait à la fois d'Alien et de Bade Runner, c'est difficile de trouver un fil spécifique (space op' me paraît trop restrictif, ou alors ouvrir un fil dans les Inspi ?).
--
Vous êtes mort
Avatar de l’utilisateur
Mugen
Dieu des bottes de cuir
Messages : 11788
Inscription : mer. mai 17, 2006 11:34 am

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Mugen »

cdang a écrit : mar. mai 10, 2022 9:40 am
Nolendur a écrit : lun. mai 09, 2022 5:21 pm Sans vouloir jouer les rabat-joies, vous vous souvenez qu'on est sur le sujet Cinéma, là. :)
Bah, le problème c'est que la discussion oscille entre cinéma et JdR (on était parti du fil Foulancement). Et comme ça parlait à la fois d'Alien et de Bade Runner, c'est difficile de trouver un fil spécifique (space op' me paraît trop restrictif, ou alors ouvrir un fil dans les Inspi ?).

L'adaptation/appropriation des univers, qu'ils soient cinématographiques, littéraires ou autre me semble personnellement assez clairement entrer dans la catégorie "technique" ou "discussion jeu de rôle".
Sois satisfait des fruit, des fleurs et même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles.
Ne pas monter bien haut peut-être, mais tout seul.
Avatar de l’utilisateur
Sans Visage
Transcendé
Messages : 721
Inscription : mer. août 19, 2009 4:37 pm
Localisation : Manchester (UK)

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Sans Visage »

Les trois films Alien, Prometheus et Covenant sur lesquels s'appuit le jeu de Role Alien de Fria Ligan dépeignent déjà un univers bien complet. On a un panel assez varié dans les films avec un film de camionneurs de l'espace, un film de guerre avec des marines, un film d'une colonie inflitrée avec des colons qui se défendent comme ils peuvent, un film avec une mission scientifique qui merde et finalement un film avec un vaisseau de colonisation qui se perd et un synthétique fou.
La campagne de Colonial Marines qui est un ensemble de 6 scénarios qui doit pouvoir durer 15-20 séances reprend certains éléments et en ajoute d'autres sans toutefois trahir le matériau de base (spoiler de la campagne):
Spoiler:
On a des synthétiques que l'on a utilisé pour essayer de communiquer et controler des reines aliens et qui ont cru acceder à... quelque chose ils sont devenus fous et ont développé une secte étrange; on a également un complot interstellaire dirigé par des membres durs de l'armée qui en ont marre de perdre la guerre actuelle et vont développer un programme de recherche secret sur les Aliens

Bref de l'épique mais solide, dans l'esprit du matériau d'origine.
Et franchement je vois pas trop en quoi la proposition de jeu est étriquée.
[url=http://www.pandapirate.net/casus/viewtopic.php?t=14621]Artesia: le retour au pays[/url]
Un pays sans loi, des brigands les mains ensanglantées, des livres qu'il vaut mieux ne pas lire, des cultes secrets et un chevalier de retour chez lui.
Avatar de l’utilisateur
Pyth
Mystique
Messages : 877
Inscription : ven. mars 23, 2018 9:12 am

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Pyth »

Sans Visage a écrit : mar. mai 10, 2022 10:56 am Les trois films Alien, Prometheus et Covenant sur lesquels s'appuit le jeu de Role Alien de Fria Ligan dépeignent déjà un univers bien complet. On a un panel assez varié dans les films avec un film de camionneurs de l'espace, un film de guerre avec des marines, un film d'une colonie inflitrée avec des colons qui se défendent comme ils peuvent, un film avec une mission scientifique qui merde et finalement un film avec un vaisseau de colonisation qui se perd et un synthétique fou.
La campagne de Colonial Marines qui est un ensemble de 6 scénarios qui doit pouvoir durer 15-20 séances reprend certains éléments et en ajoute d'autres sans toutefois trahir le matériau de base (spoiler de la campagne):
Spoiler:
On a des synthétiques que l'on a utilisé pour essayer de communiquer et controler des reines aliens et qui ont cru acceder à... quelque chose ils sont devenus fous et ont développé une secte étrange; on a également un complot interstellaire dirigé par des membres durs de l'armée qui en ont marre de perdre la guerre actuelle et vont développer un programme de recherche secret sur les Aliens

Bref de l'épique mais solide, dans l'esprit du matériau d'origine.
Et franchement je vois pas trop en quoi la proposition de jeu est étriquée.
Hé bien parce que pour moi, tout ce que tu viens de décrire ne forme pas un univers justement, à la différence d'un matériau comme par exemple Star Wars, Star Trek, Babylon 5, Dune, The Expanse etc. Avec Alien, on n'a pas la même focale, la saga n'a pas vocation à dépeindre un univers mais plutôt à jouer sur une bien plus petite échelle, confinée, claustrophobe, intimiste (propre à une ambiance de film d'horreur quoi).
Par exemple, à aucun moment la saga Alien ne te montre ni ne te suggère la situation politique de l'univers, ce qu'est la vie quotidienne d'un humain lambda sur Terre, à quoi peut ressembler une bagnole à cette époque, une ville, un appart. Et c'est entre guillemets normal puisque ce n'est pas le sujet. Tu entrevois bien une timide échappée dans ce sens au début de certains films de la série comme Prometheus ou encore Aliens (dans une tentative de décrire la normalité avant que ça ne dégénère), mais comme l'action reste à chaque fois circonscrite à du cas particulier (une expédition scientifique, une conférence corporatiste, la vie ouvrière sur une station orbitale), ça reste insuffisant pour espérer poser les bases d'un univers complet dans lequel tu pourrais jouer et faire jouer sans te référer en permanence au thème principal des films.
Prenons un exemple tiens : Avec un rpg Star Wars, tu peux parfaitement faire jouer toute une campagne sans jedi, sans présence de l'Empire, sans guerre, et pourtant on reconnaitra toujours Star Wars. Une campagne Star Trek hors fédération, sans vaisseau ni exploration, c'est possible. Du Babylon 5 ailleurs que sur Babylon 5, c'est parfaitement faisable. Une campagne Dune ne mettant jamais un pied sur Arrakis, aussi.
Avec un rpg Alien, bonne chance pour écrire une campagne sans xénos, sans colons, marines ou équipage de cargo, sans corpo pourrie tirant les ficelles. Avec beaucoup d'imagination tout est toujours possible bien sûr, mais du coup, est-ce que ce serait toujours identifiable comme étant du Alien? C'est loin d'être certain et c'est donc ça l'aspect "étriqué" de la licence à mon sens.

Le tout dit d'ailleurs sans jugement de valeur entre telle ou telle œuvre hein, c'est pas le propos.

ps: dans le doute j'ai posté la réponse ici mais pour moi aussi, pas sûr qu'on soit au bon endroit pour discuter de ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7849
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Qui Revient de Loin »

Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
nonolimitus
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3627
Inscription : mer. oct. 25, 2006 9:20 pm
Localisation : La Côte Ouest

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par nonolimitus »

Hier soir, j'ai regardé POLAR avec Mads MIKKELSEN... J'aurais pas dû... C'était très mauvais... Je me suis ennuyé comme un rat mort...
Le MJ avec du gobelin dedans !!!
"Fort heureusement, un peu de séchage et une carotte lui ont remis les idées en place." Poulpivre
Avatar de l’utilisateur
Blondin
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1993
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Blondin »

nonolimitus a écrit : ven. mai 13, 2022 3:56 pm Hier soir, j'ai regardé POLAR avec Mads MIKKELSEN... J'aurais pas dû... C'était très mauvais... Je me suis ennuyé comme un rat mort...
Le synopsis ne fait pas vraiment envie. Ça a l'air super cliché :( .

J'ai eu un peu la même chose en regardant Ouija : les Origines. Il sort du catalogue Netflix le 15 mai, et je voulais voir de mes yeux vus un Mike Flannagan, vu que c'est un réalisateur dont j'entends pas mal parler de part et d'autre. Et bien, la réalisation est posée et rudement professionnelle, les deux jeunes actrices sont impressionnantes dans leur jeu, le reste du cast est sympathique, mais qu'est-ce que je me suis emm... En plus, c'est vraiment une préquelle, et j'ai pas saisi tous les liens qui sont établis à la fin avec le film qui l'a précédé. Et je ne compte pas vraiment le faire, vu que Ouija est apparemment une vraie daube.

Bref, je partais pas confiant sur Mike Flannagan, et j'ai bien peur que cela ne se confirme à l'une ou l'autre reprise. Enfin, ça devrait aller un peu mieux sur The Haunting saison 1 (j'espère... :neutral: ).
Joueur sur : Laelith (système maison) - Agôn - Alastor 66
Traducteur de : 24XX DRS24XX CONFRONTATION
Auteur de : 1980 LEGION
Avatar de l’utilisateur
nonolimitus
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3627
Inscription : mer. oct. 25, 2006 9:20 pm
Localisation : La Côte Ouest

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par nonolimitus »

Blondin a écrit : ven. mai 13, 2022 4:29 pm Le synopsis ne fait pas vraiment envie. Ça a l'air super cliché :( .

C'est encore pire que çà 8|
Le MJ avec du gobelin dedans !!!
"Fort heureusement, un peu de séchage et une carotte lui ont remis les idées en place." Poulpivre
Avatar de l’utilisateur
Meuh
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2035
Inscription : mer. juil. 02, 2014 10:34 am

Re: [Cinéma] Dune Deux, le retour du film

Message par Meuh »

The Northman, le nouveau délire de Robert Eggers. On reste bien dans l'univers gothique du réalisateur, où après le folklore de nouvelle Angleterre et le folklore marin, il s'attaque à celui des vikings. Mais je crois qu'au bout de trois films je commence à être usé de l'absence de profondeur de son cinéma, dépourvu de tout autre niveau de lecture que cette transposition du folklore, aussi réussie soit elle sur le plan esthétique. D'autant que The Northman, avec sa pléthore de scènes d'action, son histoire d'amour et son univers éculé, vient chasser sur des terres hollywoodiennes qui le font apparaître bien trop fade face au radicalisme qu'on pouvait trouver dans The Lighthouse chez le même réalisateur, ou Valhalla Rising dans un univers similaire. Au final pas un mauvais film, loin de là, mais j'en espérais mieux.
Répondre