[-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Pour développer idées, projets de jeux, univers, règles et scénarios
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7336
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

[-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Qui Revient de Loin »

Je rebondis sur ce post de Yusei (le gras est de moi) :
Yusei a écrit : sam. avr. 24, 2021 10:39 am
Tellus a écrit : sam. avr. 24, 2021 10:12 am Y'a d'autres domaines où le milieu du jdr mériterait un bon gros coup de remise en question
L'un n'empêche pas l'autre, hein :)
En ce moment je mène les Masques de Nyarlathotep, et c'est tout aussi intéressant d'essayer de sortir les noirs de leur rôle de sauvage cultiste que de remplacer les scènes du type "si l'investigateur kidnappé est une femme, alors elle est violée et tombe enceinte d'un démon".

(Il paraît que les éditions récentes ont corrigé des problèmes de ce type, mais apparemment pas tous, dans ma version)
Le JDR reproduit hélas certains biais qui peuvent nous gêner : racisme, sexisme, validisme, etc.
Je voudrais constituer ici une sorte de répertoire de techniques, de méthodes, d’astuces, de “gestes” qui visent à lutter contre ces -ismes et à créer des univers, des jeux, des scénarios, des scènes, des personnages plus tolérants, plus inclusifs, moins chargés par ces biais.

[EDIT :
Si ces biais ne vous gênent pas, vous pouvez ignorer ce fil]

 Je commence :

 “Un sein, une couille” (Le Grümph) : en illustration (image comme récit), mettre systématiquement autant de femmes que d’hommes dans les postures nues et dans les postures sexualisées, s’il y en a. Encore mieux : ajouter une pincée d’autres sexes, d’autres genres.

 Femmes de pouvoir = Homme de pouvoir : mettre parmi les PNJ autant de femmes que d’hommes à des positions de pouvoir équivalentes.
Ex: une religion avec un pape, une autre avec une papesse, ou une religion avec un duo pape-papesse (ou un hermaphrodite comme dans l'Incal).

Le sexe du bébé, c’est pile ou face : quand je prépare un scénario ou quand j'en crée un, je tire à pile ou face pour savoir si le PNJ que j'ai créé est féminin ou masculin.


 Femmes de petite vertu = Hommes de petite vertu : mettre parmi les PNJ autant de femmes que d’hommes à des positions dans des situations de travailleurs du sexe ou de débauche équivalentes.
Ex: décrire un bordel rempli de prostitués femmes et hommes ;  décrire une scénette où les PJ rencontre un homme la bite bandée à l’air “pour gagner une faveur”.

 Inverser les rôles : une fois que l’on a créé/lu un scénario, intervertir les genres de tous les PNJ pour détecter des “comportements bizarres” à corriger.
Exemple n°1, sur les comportements de PNJ : inversion de Batman et Catwoman dans un jeu vidéo
Image

Exemple n°2 sur les représentations de personnages (la Hawkeye initiative) :
Image

 Tout est fictif, aucune “réalité historique” à reproduire : Puisque la plupart du temps nous jouons dans des univers au moins en partie imaginaire et fictif, pourquoi reproduire ce que l’on croit être des réalités historiques (et qui parfois sont tout simplement faux) sur la place des femmes, des ethnies, des religions, du couple et de la famille, des classes sociales, etc.
 Exemple n°1 : dans la série animée Le Prince des dragons où l’on retrouve un univers med-fan avec magie, elfes et dragons, l’on trouve aussi une société multiraciale et “multisexuelle”/”multigenre” à tous les niveaux de la société (le roi est noir, il y a des chevaleresses et tout le monde trouve ça normal, un couple royal est constitué de deux femmes qui s’embrassent devant leur sujets, etc.), les dynasties sont basées sur une autre vision de la famille (à l’extinction d’une dynastie, un nouveau dynaste est choisi parmi des orphelins).
Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Prince_des_dragons
Exemple n°2 : dans la série d’inspiration historique La Chronique des Bridgerton mais qui reste une œuvre de fiction, “contrairement à la série de romans, La Chronique des Bridgerton se déroule dans une ère de  régence anglaise racialement intégrée, où les gens de couleur sont membres de la société traité sans  discrimination raciale, et certains sont d'ailleurs en possession de  titres de noblesse accordés par le souverain. Le créateur  Chris Van Dusen (en) a été inspiré par un débat historique sur la reine  Charlotte de Mecklembourg-Strelitz de possible origine  africaine.” (https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chronique_des_Bridgerton)

Et de manière complémentaire : ce n'est pas parce que le canon reproduit un [isme] qu'il faut le reproduire.


 Syndrome de la Schtroumpfette, ou la femme qui cache la foule d’hommes :  phénomène où la présence d’une PNJ, généralement stéréotypée, peut servir d’alibi à une distribution strictement masculine. L’application du test de Bechdel permet d’éviter ce syndrome : si le scénario vérifie les trois critères ci-dessous, le test est réussi. Si ce n'est pas le cas, cela peut indiquer que le scénario est centré sur des figures masculines.
Les trois critères :
  1. Il doit y avoir au moins deux femmes nommées (nom/prénom) dans le scénario ;
  2. qui parlent ensemble ;
  3. et qui parlent de quelque chose qui est sans rapport avec un homme.
Ex: LE PNJ de la reine/princesse (Léïa)/de la sorcière.
Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_la_Schtroumpfette ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_Bechdel 

 Futur occidental ? : Très souvent, les univers de SF sont de culture occidentale : des personnes blanches, des valeurs occidentales, des noms (de personnages, de vaisseaux) occidentaux (voire anglo-saxons). Il peut être intéressant de prendre parti pris d’une révolution technologique, d’une colonisation spatiale qui aurait sa source hors d’Occident.
 Exemple n°1 : le cyberpunk nigérian de Lagos dans Métapole pour The Sprawl, cf.
http://www.legrog.org/jeux/sprawl/metapole-fr
Exemple n°2 : Firefly, où les vaisseaux spatiaux, les stations, etc. portent des noms chinois.
Exemple n°3, tiré du fil inspi linguistique :
Qui Revient de Loin a écrit : mer. août 02, 2017 9:56 am *La réflexion d'un ami excédé de ne voir que des noms de vaisseaux et d'individus en anglais ou à la rigueur en allemand dans la SF, à la notable exception de Firefly (chinois) et du récent The Expanse (hollandais ?) -non diffusé à l'époque- et de mon choix d'utiliser le hongrois dans une campagne de Rogue Trader pour les noms, prénoms et vaisseaux de la dynastie de mon Libre-Marchand, choix qui n'a rencontré que l'énervement des autres joueurs pour les difficultés de prononciation (ou du moins son caractère inhabituel): Varzil "Varza" Vörösmarty de Vörösmarty, Erzsébet "Erzsi" Vörösmarty de Vörösmarty, Vörösmarty de Soros, Vörösmarty de Cziffra, Vörösmarty de Szekeres, Vörösmarty de Korda, Vörösmarty de Pandy, Vörösmarty de Farkas, navires Erinnüszök (La Furie), Apoteózis et Megbízhatóság (Le Dévouement) dit "Megbizka".

Pour une jambe de bois de plus : J'essaie d'inclure dans mes PNJ un personnage invalide, qui n'est pas une victime mais un survivant, qui est soit un personnage puissant, soit un PNJ utile aux PJ/central de l'intrigue.
Exemple : le PNJ "ancien combattant" de mon scénario Un Nuage Menaçant du tome 2 des 40 ans du JDR (j'en dis pas plus pour pas divulgâcher). http://www.legrog.org/jeux/compilations ... 84-1993-fr


Et vous, quels techniques, méthodes, outils connaissez-vous ou utilisez-vous pour créer du matériel de JDR avec une plus faible dose d'-ismes ?

EDIT : début de recensement des idées présentées ci-dessous.


*La façon de nommer les peuples, les "races" et les territoires
viewtopic.php?p=2004249#p2004249

*Ne pas mélanger statistiques et individus
viewtopic.php?p=2004261#p2004261

*Faire des -ismes des enjeux (Yusei)
viewtopic.php?p=2004262#p2004262
Y compris en en créant de nouveaux ou en exhumant des anciens :  penser à mettre en avant les tensions, discriminations et croyances propres à l'époque, culture ou univers en question (Tybalt)
viewtopic.php?p=2004270#p2004270

*Pour les jeux historiques, penser à faire le boulot de documentation sur ces sujets (Tybalt)
viewtopic.php?p=2004270#p2004270

*Les pets des filles ne sentent pas la rose :  il ne faut pas considérer qu'il y a des qualités spécifiquement féminines et des défauts masculins (Léonard).
viewtopic.php?p=2004401#p2004401
Exemple : Dans le Prince des dragons, 2 frère et sœur (qui semble être le béguin du "héros") adultes sont à cheval et se suivent. Le simili sportif-bully est derrière sa sœur, sent mauvaise odeur et dit à sa sœur : "Je crois que ton cheval a pété". Réponse de la sœurette : "Wasn't the horse !".


*Barbares blancs, civilisés de couleur (Tellus)
viewtopic.php?p=2004431#p2004431

*Proposer des pré-tirés unisexe : proposer des trames de création, des pré-tirés, des exemples de PJ unisexe, ou à tout le moins sous leur variante féminine et masculine (Griffesapin).
viewtopic.php?p=2004485#p2004485

Exemple n°1 : la plupart des apocalypseries le font dans leurs playbooks, proposant des listes de noms, d'apparences, etc. adapté à la fois à des personnages féminins ou masculins, mais aussi à d'autres genres/sexes. Ici pour Masks: la nouvelle génération.
Exemple n°2 : La gamme de Pathfinder fait un grand travail d'inclusion des sexes et des apparences dans ces illustrations, comme par exemple ces illustrations de classe de personnage.

*En tant que PJ, incarner des personnages "hors normes" (QRDL)
viewtopic.php?p=2004485#p2004485

*Se renseigner et penser intersectionnalité (JoKer)
Demander aux joueurs comment est tel ou tel peuple et choisir ce qui relève du pur préjugé et ce qui a une base de vérité sans le leur dire.
viewtopic.php?p=2004337#p2004337

*Réfléchir à la pertinence d'avoir différentes races / espèces (JoKer)
viewtopic.php?p=2004334#p2004334

*Si le PnJ n'a pas spécifiquement besoin d'être un homme, j'en fais une femme (Mickael Ryers)
viewtopic.php?p=2004333#p2004333

Deux ressources sur le sujet (Virgile) :
"Histo mais pas sexiste" ,des conseils et réflexions sur le sexisme, pour le GN mais aussi le jeu sur table, à télécharger ici : https://www.electro-gn.com/12546-histo-mais-pas-sexiste
Sur le validisme, il y a pas mal  de pistes intéressantes dans ce document de Jennifer Kretchmer (mais en anglais), ici : https://docs.google.com/document/d/1ZFS ... XusJs/edit
https://sylphelle.itch.io/histo-mais-pas-sexiste

*L'écriture inclusive pour les listes de professions, les tables aléatoires de PNJ (Léonard)
viewtopic.php?p=2004311#p2004311

*Le test de Bechdel-Wallace n'est pas parfait, c'est sûr, mais c'est tout de même une piste (Kaetel)
Perso, j'avais fait une tentative de l'appliquer au jdr sur mon blog. Aujourd'hui je n'écrirais pas tout à fait la même chose, mais au cas où vous avez 5 minutes à perdre.
https://lartdelatable.wordpress.com/201 ... u-de-role/
https://sylphelle.itch.io/histo-mais-pas-sexiste

*Éviter l'essentialisation (homogénéité des peuples, voire des mondes) et le déterminisme (JoKer, Léonard)
Toute l'humanité est très diverse dans ses civilisations, ses valeurs, ses apparences et modes de vie. Il est donc très douteux que tous les elfes, nains, trolls, mon calamaris et peuples extradimensionnels soient homogènes. En revanche, l'essentialisation est utilisée dans plein de [-isme]...
Qui a fait jouer un scénario dans les forêts tropicales de Hoth ou de Tatouine ? Qui, hormis peut-être à Shadowrun ou à Earthdawn, a mis en scène une civilisation trolle raffinée ou une civilisation naine qui parcours les plaines à cheval façon Genghis Khan  ?
Si l'on veut créer un JDR ou un scénario non essentialisé, on peut soit utiliser des peuples qui ne suivent pas les stéréotypes (des nains cavaliers et plus portés sur l'honneur que sur l'or), soit utiliser des civilisations qui ne sont pas homogènes ethniquement (un royaume de cavaliers des steppes mêlant sans distinction elfes et trolls, hommes et femmes, vieillards et enfants aux mêmes rôles), soit utiliser un outil méga-connu et tout trouvé : des tables aléatoires (j'ai 18, 14, 2 et 7, vous atterrissez donc au pôle enneigé de la planète, où vous découvrez de grandes citées avancées peuplées de Trolles aux vêtements à la fois high tech et dignes des plus grands modistes de votre monde).
Et éviter de créer des classes de "race" (ex: le nain dans D&D BECMI) quand un humain peut avoir une classe de guerrier, de voleur, etc. puisque "humain" n'est pas une classe. Bref, cela veut dire que l'humain est variable car normal (guerrier, voleur, etc.) alors que le nain est homogène car essentialisé.

Autre possibilité :  Si l'on ne veut pas essentialiser les races ou les peuples ou le faire de manière consciente on peut procéder comme avec les genres. Une fois qu'on a écrit un backgrond, un scénar, une campagne, etc. on peut intervertir les races. Ou les tirer au hasard dès le début. Ou faire les deux. Et voir le résultat. (JoKer)

*"Les familles ne sont pas homogènes, les clans encore moins" : déconstruire la façon dont l'on joue les "clans" dans les jeux à factions (ex: ne conserver que 2-3 spécificités communes aux membres d'un même clan comme une autorité, un pouvoir très typique, une école de combat ; jouer des personnages d'un seul clan ; etc.) pour éviter l'essentialisme des "clans" (de vampires, de guildes, de L5R, de démons, etc.). (QRDL)

 
Dernière modification par Qui Revient de Loin le jeu. oct. 14, 2021 10:18 am, modifié 15 fois.
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7336
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Qui Revient de Loin »

Je rajoute une ressource : des notes sur la façon de nommer les peuples, les "races" et les territoires [Note WIP] Langue, vocabulaire et JDR : sans racisme, ou pourquoi parler d'orcénité, d'orcènes et d'elféno-orcène/orcéno-elfène plutôt que d'orks, d'elfs et de semi-orks/semi-elfs dans vos jeux.
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Yusei
Dieu en cavale
Messages : 9163
Inscription : jeu. janv. 30, 2014 9:47 am
Localisation : Paris / Cachan
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Yusei »

Qui Revient de Loin a écrit : sam. avr. 24, 2021 12:27 pm Puisque la plupart du temps nous jouons dans des univers au moins en partie imaginaire et fictif, pourquoi reproduire ce que l’on croit être des réalités historiques (et qui parfois sont tout simplement faux) sur la place des femmes, des ethnies, des religions, du couple et de la famille, des classes sociales, etc.
Pour insister sur la partie que j'ai mise en gras, c'est important de ne pas mélanger statistiques et individus. Ça revient régulièrement quand un rôliste du XXIe siècle s'exclame, outré, quelque chose comme: "ha, c'est ridicule, on ne pourrait pas avoir de PJ femme noire journaliste en 1920 !". On joue des individus, et ils n'ont pas l'obligation d'être exactement le personnage moyen de l'univers concerné.

- il y a des universités américaines acceptant les étudiants et personnels noirs depuis le XIXe siècle, donc on peut jouer un professeur ou un étudiant noir (pareil pour les femmes ou les autres ethnies)

- il y a des gens opposés à l'esclavage depuis toujours, donc on peut jouer à une période autorisant l'esclavage, et jouer un perso qui y est opposé (pareil pour tous les autres sujets où la morale actuelle n'est pas celle de l'époque)

- il y a des gens rationnels depuis toujours, donc on peut jouer en 1600 et ne pas jouer un perso superstitieux qui veut brûler des sorcières.

Etc.

Après, on peut aussi discuter de la place qu'on veut donner à ces éléments en jeu. Peut-être que j'ai envie de jouer un professeur noir qui subit le racisme de son époque, peut-être que j'ai juste envie de jouer un professeur noir et qu'on me laisse tranquille.

À ma table, je joue un peu entre les deux: je reproduis un peu les biais de l'époque, mais en essayant que ce ne soit pas trop lourd pour les joueurs. Et parfois ça me donne un outil bien pratique, par exemple pour rendre un PNJ sympatique en le rendant un peu plus progressiste que la moyenne.
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7336
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Qui Revient de Loin »

Merci Yusei, tu me fais penser à :

*Faire des -ismes des enjeux : avec le consentement des joueurs, jouer des -ismes par l'entremise des PJ, des scénarios, des scènes pour s'y confronter. Variante : les inverser (jouer dans une société matriarcale, dans une société scientiste anti-irrationnel, etc. en faisant attention à l'écueil du stéréotype caricatural.
Exemple : Shadowrun et son univers alternatifs et magiques où elfes et orques subissent, expriment et manifestent, de façons différentes les effets d'un racisme anti-gobelinisation.
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 6212
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Tybalt (le retour) »

Yusei a écrit : sam. avr. 24, 2021 1:09 pmPour insister sur la partie que j'ai mise en gras, c'est important de ne pas mélanger statistiques et individus. Ça revient régulièrement quand un rôliste du XXIe siècle s'exclame, outré, quelque chose comme: "ha, c'est ridicule, on ne pourrait pas avoir de PJ femme noire journaliste en 1920 !". On joue des individus, et ils n'ont pas l'obligation d'être exactement le personnage moyen de l'univers concerné.

Je renchéris, parce que c'est une distinction importante, pratique pour le jdr. Et j'ajoute : pour les jeux historiques, penser à faire le boulot de documentation sur ces sujets. Parce qu'on a souvent des surprises ! Bien souvent, nous avons une image déformée de telle ou telle époque ou culture, pour tout un tas de raisons (nous ne sommes pas spécialistes de ce domaine, notre scolarité commence à dater, la recherche historique a progressé entre temps, etc.). La réalité est toujours plus nuancée et met souvent à mal les généralités.
En plus, depuis quelques décennies, la recherche historique s'est beaucoup intéressé à toutes ces questions et on a redécouvert pas mal de choses qu'on avait oubliées ou négligées de creuser jusque là. C'est assez facile de trouver de la documentation sur les femmes vikings ou la sexualité au Moyen âge. C'est l'occasion de se remettre un peu à jour et c'est en général bien inspirant !

On reproche souvent à l'inclusivité de vouloir gommer les tensions et discriminations inhérentes à telle ou telle époque. Il faut bien entendu les restituer, mais sans tomber dans l'excès ou le cliché, ce qui n'est pas facile. Mais il faut aussi penser à mettre en avant les tensions, discriminations et croyances propres à l'époque, culture ou univers en question. Par exemple, si vous jouez en France au XVIe siècle, le sexe ou la couleur de peau aura une importance, bien sûr, mais un autre truc super important, c'est de savoir si vous êtes catholique ou protestant.
De la même façon, dans un univers de fiction, les PJ pourraient tenter de prévoir les difficultés en fonction des discriminations et des préjugés qu'ils connaissent, mais se retrouver en butter à des difficultés toutes différentes une fois parvenus au sein d'une culture inconnue, où par exemple on leur demandera de prendre parti dans un conflit religieux ou sur une question scientifique relevant d'une actualité brûlante dans cette culture-là alors que pour eux c'est une question triviale ou évidente.
Exemple dans Les Voyages de Gulliver : Guliver, chez les Lilliputiens, se retrouve au beau milieu d'une guerre entre deux empires déclenchée par un conflit religieux portant sur la question de savoir s'il faut casser ses oeufs par le petit bout ou par le gros bout. Il s'en fiche, et nous aussi, c'est un exemple caricatural choisi par l'auteur du roman pour dénoncer les fanatismes, mais les PJ pourraient se trouver dans une situation similaire, en position bien délicate.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a vraiment lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7336
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Qui Revient de Loin »

Oui, jouer les petitboutistes contre les grosboutistes !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Boutisme#%C3%89tymologie
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Banni
Messages : 1306
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par jbbourgoin »

Merci beaucoup pour tous ces conseils ^^

Je n'ai rien à ajouter pour le moment, mais c'est juste pour soutenir la démarche.
Avatar de l’utilisateur
Fauvel
Cardinal
Messages : 508
Inscription : lun. août 01, 2011 2:43 pm
Localisation : Troyes

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Fauvel »

Très chouette idée, ce topic. Même chose que M. Bourgoin : je vous suis et je note. 
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3630
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Aix-en-Provence

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Léonard »

Un petit truc simple auquel je pense :
L'écriture inclusive pour les listes de professions, les tables aléatoires de PNJ.
Parce qu'on si on ne lit pas "homme/femme d'affaires intraitable" ou "serveur.se bavard.e", on a vite fait de choisir l'option la plus stéréotypée.
Et en plus, ça donne souvent une vraie particularité à un PNJ.

Ah oui, et aussi :
En tant que joueur, pour un scénario exotique, s'imposer de jouer un PJ local.
Vous allez faire des fouilles en Égypte ? Pourquoi ne pas laisser votre professeur d'université d'Oxford à la maison, et choisir de créer un archéologue égyptien ? Et si vous naviguez en mer de Chine, est-ce qu'une pêcheuse malaise ne serait pas plus adaptée que cette journaliste américaine ?
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.
Avatar de l’utilisateur
Virgile
Prophète
Messages : 909
Inscription : mar. juil. 09, 2013 11:54 am

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Virgile »

Deux ressources sur le sujet :
"Histo mais pas sexiste" ,des conseils et réflexions sur le sexisme, pour le GN mais aussi le jeu sur table, à télécharger ici : https://www.electro-gn.com/12546-histo-mais-pas-sexiste
Sur le validisme, il y a pas mal  de pistes intéressantes dans ce document de Jennifer Kretchmer (mais en anglais), ici : https://docs.google.com/document/d/1ZFS ... XusJs/edit
Avatar de l’utilisateur
Mickael Ryers
Prêtre
Messages : 401
Inscription : mar. déc. 22, 2020 10:50 am

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Mickael Ryers »

Merci pour ce post très complet. Il fait un beau tour du sujet :yes:

Je comprends que cela paraisse beaucoup pour certains. Je pense que c'est à voir comme un ensemble de conseils et de bonnes pratiques, pas des tables de la Loi figées dans le marbre :D (Si dans une œuvre féministe les femmes sont muettes, elles enfreignent le test de Bechdel cependant cela reste féministe)

Qui Revient de Loin a écrit : sam. avr. 24, 2021 12:27 pm Et vous, quels techniques, méthodes, outils connaissez-vous ou utilisez-vous pour créer du matériel de JDR avec une plus faible dose d'-ismes ?
Naturellement, en tant qu'homme, je me projette plus facilement dans des personnages mâles. Comment éviter les biais alors ? Afin d'éviter les stéréotypes, j'emploie une technique bien connue : si le PnJ n'a pas spécifiquement besoin d'être un homme, j'en fais une femme. Quand j'arrive à la parité de genre, c'est bon !

Ainsi :
  • Dans mon scénario Into the Odd (pour JDR Mag 44) et mon jdr Kawaïens à chaque fois le dirigeant est une dirigeante,
  • Les PJ & PnJ de mon scénario Savage Worlds pour Casus Belli 35 contiennent autant d'hommes que de femmes.
  • Je laisse généralement les rôles de boulets aux hommes. Sans spoiler, ça se vérifie sur ce dernier scénario comme sur mon jdr Kawaïens :mrgreen:

En te lisant, je réalise qu'on peut aller encore plus loin, notamment en mettant en scène des invalides. J'y penserai pour mes prochaines créations :yes:
Dernière modification par Mickael Ryers le sam. avr. 24, 2021 6:01 pm, modifié 1 fois.
Auteur de Kawaïens : le jdr léger et tactique de Pokémon inversé.
Disponible sur Lulu en version imprimée ainsi qu'en PDF. Plus d'informations sur le fil casusno dédié
Avatar de l’utilisateur
JoKeR
Prêtre
Messages : 330
Inscription : mer. sept. 05, 2012 4:49 pm

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par JoKeR »

TL/DR : réfléchir à la pertinence d'avoir différentes races / espèces. Si le résultat n'est rien de plus qu'une différence sociologique (culture, histoire, etc) et/ou une morphologie légèrement différente, on peut très bien s'en passer et ainsi éviter d'essentialiser une différence culturelle derrière une différence biologique. Ce qui est assez tendu irl, surtout quand on est blancs.

***

Autre tips qui nécessite parfois pas mal de réécriture : séparer la race biologique de la race sociologique. Déjà dans la vie de tout les jours c'est fondamental (et je vous conseille le podcast "Kiffe ta race" à ce sujet). Mais il est relativement facile de distinguer l'idée fausse d'une différence biologique pertinente du système de domination raciale.

Mais dans les univers med fan ou sf avec différentes races ou espèces c'est assez critique. Déjà la portée biologique de la différence est rarement abordée de front : la reproduction est-elle possible ? Quelle différence d'espérance de vie ? etc. Mais surtout on a le plus souvent des sociétés et des cultures présentant une homogénéité raciale qui obscurci la limite entre différence biologique et sociologique. Le tout sans du tout expliquer le pourquoi du comment de cette homogénéité.

Je vais prendre un exemple d'un jdr que j'adore et qui a tenté des choses, je pense, sur la question et s'est, je pense, pas mal raté : Earthdawn.
Le côté super de Earthdawn c'est que tout les Donneurs-de-Noms sont jouables, tous sont aussi légitimes les uns que les autres. Et tous ont leur supplément qui décrit leur culture et leur mythes, ainsi que des traits de caractères communs etc. Mais du coup ça n'a de sens que si il y a une équivalence race = culture / communauté. Heuresement ils ont été un peu plus subtils que ça et on voit comment tout les trolls ne sont pas comme les pillards des montagnes, comment certains orcs ont adopté la culture et la discipline throalique, etc. Néanmoins on reste sur une imprécision entre ce qui tient du biologique et ce qui tient du sociologique.

Autre exemple plus récent : le Vastemonde de @Le Grümph. Là aussi beaucoup de races / espèces sont jouables et toutes ont leur culture et spécificité. Mais à part les sidhes et les nains sous la montagne on comprend mal pourquoi les différentes races ont des cultures spécifiques et donc des sociétés homogènes. Et ce d'autant plus que les humains sont une fois de plus une "norme" étrange et sans relief tandis que gobelins et hobgobelins sont les seuls à avoir une longue liste de variation biologique (tant dans la morphologie que dans le caractère).

Le soucis avec cette vaste question est bien sûr que les races / espèces fonctionnent souvent sur les mêmes bases que le racisme sociologique : l'essentialisation de caractéristiques sociologiques légitimées ou expliquées par la différence morphologique plus ou moins superficielle.

Bref en ce qui me concerne je me reconnais pas mal dans la position d'Invers World, un setting pour Donjon World qui enlève les races. Parce qu'en vrai ça ne sert pas à grand chose : on peut avoir les mêmes différences de comportement et de culture avec juste des sociétés différentes. Voir un certain insularime conduisant à des caractéristiques morphologiques très distinctes.

EDIT : j ai pris ces deux exemples non pas parce que je les trouves racistes ou autre, mais bien parce qu ils essaient de se saisir de ce problème, sans éviter tout les écueils amha.
Dernière modification par JoKeR le sam. avr. 24, 2021 6:54 pm, modifié 1 fois.
La danse, c'est la vie !

Dé à une face aussi !
Avatar de l’utilisateur
JoKeR
Prêtre
Messages : 330
Inscription : mer. sept. 05, 2012 4:49 pm

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par JoKeR »

Autre truc : se renseigner et penser intersectionnalité.

Autrement dit pour faire vite quand quelqu'un est une femme noire trans handicapée ou neuro atypique, elle subit toutes ces discriminations et en général c'est pas seulement cumulatif mais même amplifié.

Donc dans les jdr si vous voulez faire sentir le poids des préjugés à vos joueurs.euses, sans aller dans le sordide, notez tout ce qui peut vous sembler les exposer. Pour encore faire un exemple cliché, des aventuriers peuvent être en but à des réactions hostiles, méprisantes, apeurées, etc. parce qu'ils sont :
-armés
-vagabonds
-d'ailleurs
-d'une autre espèce
-...

Autre truc  "à la PbtA" : demander aux joueurs comment est tel ou tel peuple et choisir ce qui relève du pur préjugé et ce qui a une base de vérité sans le leur dire. Et rajouter deux trois éléments. Il ne s'agit pas de recréer un racisme sociologique dans toute sa complexité, juste d'établir une liste de 5-10 mots auquel on associe un degré de véracité.
La danse, c'est la vie !

Dé à une face aussi !
Arno
Initié
Messages : 185
Inscription : lun. sept. 02, 2019 2:21 pm

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Arno »

Je trouve ces discussions très intéressantes, et pour autant je n’ai pas envie de jouer a les résoudre. Elles sont trop sérieuses et profondes pour m’amuser, pour être un jeu pour moi. Je n’en suis pas à ce stade, désolé.
Avatar de l’utilisateur
Qui Revient de Loin
Dieu qui a failli y rester
Messages : 7336
Inscription : sam. mars 02, 2013 1:20 pm
Localisation : Nothing Gulch
Contact :

Re: [-isme] Comment rendre les univers, les jeux, les scénarios plus inclusifs

Message par Qui Revient de Loin »

Jouer, ce n'est pas toujours pour s'amuser, ça peut être aussi pour expérimenter, explorer, vivre, ressentir.

Et jouer les enjeux des -ismes, ce n'est qu'une technique parmi d'autres pour traiter ces enjeux dans le JDR.
Dieu qui a failli y rester | Teams Panthéon & Bienvenue
Le blog de mes voyages imaginaires: http://qui.revient.de.loin.blog.free.fr/

Mémoire de rôlistes : le patrimoine du jeu de rôle se construit aujourd'hui

Contributeur au Grog
Répondre