Page 2 sur 5

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 12:20 pm
par Qui Revient de Loin
Oui, et mon petit doigt me dit que la courbe russe a bien accéléré depuis l'arrivée des Himars/CEASARs, et encore plus depuis la conscription...
Dans l'autre sens, il semblerait que depuis peu les Russes utilisent mieux leurs drones & artilleries, donc peut-être une petite accélération des pertes ukrainiennes ?

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 12:32 pm
par Kyorou
Faut aussi voir ce qu'on appelle des "pertes". Juste les morts ? Les morts plus les blessés graves ? Les prisonniers aussi (d'un point de vue militaire, c'est logique) ? Les disparus et déserteurs ?

Je ne suis pas sûr que toutes les sources aient la même définition.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 12:39 pm
par Qui Revient de Loin
les chiffres autour de 90 000 que je vois, c'est morts, blessés, disparus (donc aussi prisonniers ?)

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 1:08 pm
par Pyth
A Vilniansk, cette nuit, bombardement russe sur le secteur de l'hôpital. C'est le bâtiment de la maternité qui a tout pris. Un nouveau-né mort, une tripotée de blessés (dont la mère), plusieurs personnes toujours sous les décombres.

https://www.nouvelobs.com/guerre-en-ukr ... raine.html

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 1:49 pm
par Nightfalls
Kyorou a écrit : mer. nov. 23, 2022 12:32 pm Faut aussi voir ce qu'on appelle des "pertes". Juste les morts ? Les morts plus les blessés graves ? Les prisonniers aussi (d'un point de vue militaire, c'est logique) ? Les disparus et déserteurs ?

Je ne suis pas sûr que toutes les sources aient la même définition.
En effet.
Et comme les Russes ramassent rarement leurs morts (ou alors, c'est pour les brûler), ça fait moins d'enterrements et moins de familles à payer pour la perte d'un "héros". Les MIA, on s'en fout ! D'où le fait qu'ils en restent à 6000 morts officiels.

Sinon : France info
Le Parlement européen a voté mercredi 23 novembre un texte qualifiant la Russie d'"Etat promoteur du terrorisme" dans la guerre en Ukraine, appelant les 27 pays de l'Union européenne à en faire de même. Dans le texte adopté à Strasbourg par 494 voix pour (58 voix contre et 44 abstentions), les eurodéputés décrivent "la Russie comme un État promoteur du terrorisme et comme un État qui utilise des moyens terroristes".

#UKRAINE Vous apprendrez donc que les eurodéputés de droite Thierry Mariani et Gilles Lebreton ou encore l'eurodéputé d'extrême droite Jordan Bardella ont voté contre cette résolution. Côté abstention, on trouve les eurodéputés de droite Brice Hortefeux et Nadine Morano, ainsi que les élus de gauche Manon Aubry, Leïla Chaibi, Anne-Sophie Pelletier et Younous Omarjee.
Ca serait pas mal qu'un jour, le mot magique (ça commence par "géno" et ça finit par "cide") soit prononcé... Ah mais non !! Il faudrait qu'on agisse pour l'empêcher !! Suis-je bête !! 8)7

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 2:01 pm
par Orlov
Pyth a écrit : mer. nov. 23, 2022 1:08 pm A Vilniansk, cette nuit, bombardement russe sur le secteur de l'hôpital. C'est le bâtiment de la maternité qui a tout pris. Un nouveau-né mort, une tripotée de blessés (dont la mère), plusieurs personnes toujours sous les décombres.

https://www.nouvelobs.com/guerre-en-ukr ... raine.html

Comme à Marioupol, la maternité abritait des nazis fascistes drogués en train d'invoquer Satan.
Sérieusement, :(

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 2:58 pm
par Kardwill
Orlov a écrit : mer. nov. 23, 2022 2:01 pm
Pyth a écrit : mer. nov. 23, 2022 1:08 pm A Vilniansk, cette nuit, bombardement russe sur le secteur de l'hôpital. C'est le bâtiment de la maternité qui a tout pris. Un nouveau-né mort, une tripotée de blessés (dont la mère), plusieurs personnes toujours sous les décombres.

https://www.nouvelobs.com/guerre-en-ukr ... raine.html

Comme à Marioupol, la maternité abritait des nazis fascistes drogués en train d'invoquer Satan.
Sérieusement, :(

C'était prévisible, malheureusement. Rabban la bête Surovikin s'est fait un nom en Syrie justement en ciblant délibérément les hôpitaux civils.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 3:50 pm
par merson
WolfRider a écrit : mer. nov. 23, 2022 7:07 am L'ISW est une source habituellement très fiable. Par contre rien n'indique dans leur tweet que l'Ukraine est en train d'envahir cette péninsule. Le tweet expose seulement les avantages stratégiques pour l'Ukraine de reprendre celle - ci.
Sa reprise dans la presse ukrainienne pourrait bien être de l'intox. Souvenez vous quand les ukrainiens avaient dits que leur objectif était Kherson et avaient fait leur offensive à Kharkiv et Lyman, surprenant les russes ainsi que le reste du monde.
En tout cas les russes n'ont pas l'air de croire à une offensive ukrainienne dans le sud et se pensent à l'abri grâce au Dniepr puisqu'ils ont transférer les personnels expérimentés évacués de Kherson dans le Donbass. Ne laissant que des mobilisés pour garder le passage du Dniepr.
Si je n'avais pas renoncé à essayer de discerner une logique derrière l'absurdité des stratégie russes depuis le début de cette guerre, je me gratterais la tête de perplexité en disant "Gnéé  ?!?!?!".
J'entendais un sous-directeur de la rédaction du Figaro qui disait un truc du genre: "De toutes manières, les Ukrainiens ont des objectifs assez généraux et, pour les accomplir, saisissent la bonne opportunité lorsqu'elle se présente."

Exemple: la prise de Melitopol.
En fait, outre le symbole (mais Marioupol serait, dans cette catégorie, bien plus marquante), les Ukrainiens s'en foutent de Mélitopol. Tout ce qui compte, c'est de couper la bande occupée par la Russie en deux et d'accéder à la mer d'Azov, afin de couper la logistique russe vers la Crimée et de pouvoir bombarder les installations militaires de Crimée et le pont de Kerch; le tout afin de faire entrer la Crimée en guerre. Donc que ce soit Melitopol, Marioupol ou Berdiansk ou même une bande de terre entre deux de ces villes, peu importe. Tout le monde parle de Melitopol, parce qu'elle est située au fond d'un très long aber sur la mer d'Azov, ce qui diminue la taille du futur front à tenir et la profondeur de la future ligne logistique pour l'alimenter; mais si l'armée ukrainienne a l'occasion de réaliser cette percée ailleurs, elle ne se privera pas de le faire.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 6:05 pm
par Nightfalls
France info :
#UKRAINE La résolution du Parlement européen contre la Russie, qualifiée "d'Etat promoteur du terrorisme", a-t-il vite fait réagir ? Peu après le vote, le site internet de l'institution a été la cible d'une attaque informatique.

"L'@Europarl_EN est victime d'une cyberattaque sophistiquée. Un groupe pro-Kremlin en a revendiqué la responsabilité. Nos experts informatiques s'y opposent et protègent nos systèmes. Et ce, après que nous ayons proclamé la Russie comme un État soutenant le terrorisme. Ma réponse : #SlavaUkraini (Gloire à l'Ukraine)"

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 9:16 pm
par zit
Kardwill a écrit : mer. nov. 23, 2022 11:02 am En envoyant au carnage justement les minorités qui faisaient encore des enfants en Russie. Grand joueur d'échec à 5 dimensions!

C'est peut-être voulu, ça "débarrasserait" la Sibérie de tout ce qui n'est pas assez russe.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : mer. nov. 23, 2022 11:29 pm
par Deimoss
Pour la laisser à la Chine? :P
Non, quelle que soit l'idée de Poutine et ses seconds couteaux, c'est très con car les "vrais" russes ne font pas de gamins et ça genre depuis des décennies et vu l'avenir qu'il leur promet c'est pas près de changer. en fait on va peut être assister à un véritable "grand remplacement" avec les russes remplacés par les tchétchènes et autres représentants des nations satellites plus dynamiques.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : jeu. nov. 24, 2022 1:09 am
par Orlov
@Fingolfin

Pour les différences Crimée / Donbass j'avais écrit ça dans le précédent fil :
Disons que si tu cherches une chronologie au sécessionnisme au Donbass tu ne la trouveras pas. En Crimée, il y a dès 1991 proclamation d'une République indépendante de l'Ukraine et en 1992 un statut d'autonomie. Rien de tel dans le Donbass. En 1994, il y a bien un référendum local pour une organisation fédérale de l'Etat ukrainien mais pas de demande de Sécession ou de retour à la Russie. En revanche, la région fournit des bataillons de mineurs pour aller casser la gueule aux étudiants et aux gauchistes à Kiev que ce soit pour le compte de Kravchuk, puis de Koutchma et ensuite de Yanukovich. Les politiciens locaux organisés dans le Parti des Régions dont est issu Yanukovich ont ainsi un accès privilégié au pouvoir à Kiev et profitent de cette relation pour faire leurs affaires à travers l'oligarque Rinat Akhmetov qui contrôle les mines et la sidérurgie de Krivy Rig à la frontière russe.
Le problème c'est que les collègues russes d'Akhmetov entendent profiter du mécontentement de 2014 pour lui tailler des croupiéres. À ce stade, le parti des régions a perdu la présidence avec la fuite de Yanukovich et refuse cet état de fait. Il y a donc des troubles et des émeutes contre ce qui est perçu comme un coup d'État. Bref c'est la Vendée et la situation dégénère car derrière les agents russes à la Strelkov appliquent le petit guide de déstabilisation du FSB avec les recettes qui ont réussi en Transnistrie, Abkhazie et Ossétie du Sud. L'objectif est de créer des quasi-états dont l'existence est un foyer de crises destinées à empêcher les anciennes républiques soviétiques de rentrer dans l'OTAN et l'UE. Derrière ces agents, il y a la volonté de mafieux bien en cour au Kremlin de récupérer l'Empire d'Akhmetov et ses 300 000 employés.
En 2014 et 2015, la situation bascule et des mouvements sécessionnistes proclament l'indépendance des DNR et LNR se légitimant par des référendums ad-hoc, illégaux et peu démocratiques. Je ne dis pas qu'il n'y a pas un soutien populaire parce que le Donbass a une population qui regrette l'Union Soviétique qui choyait les mineurs et y distribuait de généreuses pensions. D'où l'importance des référentiels soviétiques dans les deux entités et la célébration de l'URSS plus que de la Russie. Mais si Luhansk et Donetsk font Sécession, le mouvement ne parvient pas a s'étendre aux autres fiefs du parti des régions comme Kharkiv, Dnipro ou Odessa. Même dans le Donbass, hormis Donetsk et Luhansk, Akhmetov fait travailler ses réseaux pour garder à l'Ukraine des villes comme Marioupol ou Severo-donetsk en augmentant les salaires. Le front finit par se figer en 2015 et y Moscou en profite pour se débarrasser des cadres du parti des régions qui entendaient traiter d'égal a égal avec Moscou comme ils traitaient avec Kiev.
Émerge alors une nouvelle génération de dirigeants sécessionnistes qui, eux demandent le rattachement à la Russie. Pouchiline, le Président de la DNR est représentatif de ce nouveau type de dirigeants qui soit tout à la Russie. Inconnu à Donetsk, en 2013 il se présente en candidat aux législatives contre le parti des régions et fait moins de 1 pour cent des voix. Comme feu Kirill Stremautsov à Kherson, c'est un marginal qui a raté sa carrière politique mais que les Russes ont catapulté pour chanter à tue&tête que le Donbass c'est la Russie. Idée lunaire même parmi les sécessionnistes qui demandaient au départ plus d'autonomie et de contrôle sur leurs ressources et fantasmaient sur l'époque où on pouvait voyager jusqu'à Almaty sans changer de passeport et où les producteurs du Donbass (dont Stakhanov) etaient célébrés de Kaliningrad à Anadyr.
C'est pour ça que je parle d'invention. Non pas qu'un sentiment de colère contre l'Etat ukrainien n'existât point mais que ce sentiment se traduise par une volonté d'être rattachée à la Russie, c'est une trouvaille des services secrets russes qui en attisant la guerre dans la région ont placé les populations civiles de soit fuir soit se trouver rattachées à la Russie pour se protéger. Ce n'est pas du tout le cas de la Crimée.

Il se trouve qu'aujourd'hui le ministre de la DNR chargé des ressources naturelles et de la protection de l'environnement a été arrêté par le FSB pour corruption. Et, oh surprise, c'est aussi un " Historique " de 2014.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : jeu. nov. 24, 2022 8:02 am
par Nightfalls
Deimoss a écrit : mer. nov. 23, 2022 11:29 pm Non, quelle que soit l'idée de Poutine et ses seconds couteaux, c'est très con car les "vrais" russes ne font pas de gamins et ça genre depuis des décennies
C'est peut-être chez eux que sont acheminés les dizaines de milliers d'enfants ukrainiens enlevés / déportés par les soldats russes...
D'ailleurs, ceci est un signe de génocide !

Et sinon :
Raphaël Glucksmann
député européen Place Publique
"Ce n'est pas la première cyberattaque que nous subissons. Ce régime est une menace sur la sécurité collective européenne."

#UKRAINE Sur franceinfo, l'élu européen réagit à la cyberattaque contre le Parlement européen et accuse la Russie.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : jeu. nov. 24, 2022 3:33 pm
par Orlov
C'est peut-être un peu HS, mais pas tant que ça. Libération parle de ce recueil de textes.

Re: [Guerre] En arrière toute

Publié : jeu. nov. 24, 2022 5:48 pm
par Nightfalls
La réalité parallèle russe, vous connaissez ?
Attention, accrochez vos bretelles :
France info :
#UKRAINE De son côté, Moscou affirme que les récents bombardements sont imputables aux troupes ukrainiennes. "Aucune frappe n'a été menée sur Kiev", affirme le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. "Tous les dégâts (...) sont les conséquences de la retombée de missiles étrangers et ukrainiens de défense antiaérienne, installés dans des zones résidentielles de la capitale ukrainienne."
8)7